J'ai dit bye bye au Ciao...

4 commentaires :
Aujourd'hui je vous raconte comment se faire remarquer par tout le lycée, dans une situation bien sûr un peu embarrassante.

Les noms ont été changés pour cause...


Dans ma jeunesse, mon amie Calinda avait une mobylette, un Ciao. Avec mon autre amie Monica nous rêvions de cet objet de désir , symbole de liberté et d’indépendance.

Bref… Un jour à la sortie des classes, juste à l’heure du déjeuner, nous voici toutes les 3 devant le lycée, avec beaucoup de monde dehors.

Avec Monica nous réussissons à convaincre Calinda de nous prêter son Ciao pour faire un petit tour. Calinda accepte finalement et nous voici Monica et moi sur le Ciao.

J’étais la conductrice. Nous étions prêtes pour une petite virée dans la brise du printemps qui soufflerait sur nos visages …

Je démarre. Rien ne se passe.
J’accélère donc plus fort, trop fort et là, sans même faire un mètre nous faisons une magnifique roue arrière et tombons sur nos fesses…

Je ne sais pas pourquoi, mais depuis ce jour-là Calinda était moins enthousiaste pour nous prêter sa mobylette…

Je lui ai couru après...

4 commentaires :
Chers lecteurs,

Aujourd'hui une histoire de Jean Mouloud qui entretient sa forme....


Comme chaque samedi, me voilà parti dans les allées du parc voisin. Une heure durant, la course à pied permet d’évacuer tensions et autres tracas de la semaine écoulée.

A moins, bien sûr, d’être troublé.

Pourtant, les vingt premières minutes sont classiques : petite marche à pied jusqu’à l’entrée du parc, puis démarrage en petites foulées. C’est généralement le moment le plus dur, le temps de chauffer la machine.

A propos de ça justement.

Bien qu’heureux en ménage, je n’en suis pas moins homme. Mon regard s’aventure parfois sur les femmes que je croise….ou que je suis. Du verbe « suivre » et non « être ». Vous me suivez ?

Mais je m’égare.

Je ne cours habituellement pas bien vite, mais là, je vois au loin se dodeliner une forme qui pourrait être fort agréable à contempler…de plus près. Je presse donc le pas.

200 mètres, 100 mètres, cinquante, vingt, dix, cinq…La forme se confirme. Mince, pas un soupçon de cellulite, le pas élégant et souple. Je ne soupçonne donc rien et poursuis mon chemin, bien décidé à doubler fièrement la belle... Je ne peux en dire plus car c’est ma tendre et chère qui va publier cet article sur le blog.

Oui, mais…

A la croisée, une tête se tourne lentement.

Je pâlis, je trébuche, je suis dans la confusion.

La belle devait avoir dans les cinq fois dix-huit ans, comme aurait dit Dalida.

Relatant mentalement l’épisode à un moine bouddhiste imaginaire, celui-ci me répond alors "la prochaine fois, cours à reculons !".



Dalida "Il venait d'avoir 18 ans"
envoyé par delamote


Merci Jean Mouloud pour ce récit au pas de course... !

Mon chat blogue aussi...

6 commentaires :
Hier soir, n'arrivant pas à dormir j'ai rallumé l'ordinateur.
Et oui, j'étais à nouveau en pleine addiction "bloguesque" !


Tout d'un coup, j'ai senti une présence et voici mon chat qui me tient compagnie.

Il m'a demandé de l'abonner à ce blog.

Ah bon ? Vous ne me croyez pas ? Vous avez raison !

Désolée, vous être en train de lire le message d'une blog addict au stade 5.

Les symptômes de ce stade d'addiction se manifestent par une recherche assidue d'idées de promotion du blog...

En tous cas si vous souhaitez vous abonnez à ce blog vous êtes bien sûr les bienvenus ! (C'est dans la colonne de droite).

Bonne journée !

Je vous propose un jeu d'imagination

6 commentaires :
Bonjour à vous,

Aujourd'hui, une force supérieure me pousse à inventer des jeux de haut vol pour vous !

Désolée,
c'est plus fort que moi....

Alors, je vous propose un jeu d'imagination.


Il s'agit de composer un court récit avec les mots suivants :

Tiroir

Transcendental
Rencontre
Coaching
New Dehli
Girafe
Cocotte minute

A vous de jouer ! Notez vos réponses dans les commentaires...

Je m'initie aux langues locales

2 commentaires :
Chers lecteurs,

De quoi vais-je vous parler aujourd'hui ?

Et si je partageais avec vous mes modestes connaissances de provençal et de basque. Pour les "vrais locaux" je vous prie d'avance d'excuser ces figures de style.

Voici un petit récit, je vous donne la traduction juste après.

Pour vous mettre dans l'ambiance écoutez cela en même temps.


Fan de chichourl,
Viens voir lou pepeye et la memeye qui sont cachés sous la table. (Provençal )
Ils veulent être totiololo. Ah qu'ils sont koshkogores des deux là ! (Basque )


Traduction :
Sapristi,
Viens voir grand-père et grand-mère qui sont cachés sous la table.
Ils veulent être en amoureux. Ah qu'ils sont têtus ces deux là !

Oui je sais... Vous vous demandez pourquoi vous lisez encore ce blog ?!

Bon début de semaine à vous !

Jeu MACRO : les solutions !

2 commentaires :
Bonjour chers "Macrobloggers",

Voici la solution du jeu de lundi (deviner ce que représente une photo prise en mode macro ).

La photo n°2 représente un chou rouge.
Bravo à notre gagnante FTM et kikiou pour sa participation!


Et je donne la solution pour l'autre image : Une grille de chauffage.


A bientôt pour d'autres "macrogames" !

PS : J'en connais une qui va mieux dormir maintenant qu'elle connaît la solution !

J'ai pris un verre de trop

Aucun commentaire :
Aujourd'hui je vous raconte le jour où j'ai bu un verre de trop.

Vous vous imaginez déjà de la musique, des amis, une bonne soirée..... ?

Eh non !

Cette histoire s'est passée dans une usine de province.


Oui, c'est tout de suite moins glamour...

Je travaillais depuis quelques mois dans cette usine qui fabriquait des aliments pour bébés. A chaque "cuisson" une bonne odeur de biscuit se répandait dans les bureaux.

Un jour, le service du marketing nous invite à venir goûter les nouvelles préparations pour avoir l'avis de tous les employés.

Avec mes collègues, nous partons enthousiastes tester de nouvelles saveurs.
Nous voici dans la "salle de dégustation" et on nous sert des petits verres qui me rappelle ceux des shots de téquila.

Et me voila en train de prendre : un shot vanille, un shot caramel, un shot chocolat, un shot.... de trop !
C'est là que je compris que l'estomac d'un bébé et celui d'un adulte sont différents et que peut être la téquila dans certains cas est plus digeste !

Résultat : ce jour-là ma productivité a chuté de 67% et j'ai également compris pourquoi les bébés dormaient si bien après avoir mangé...

Je vous propose un petit jeu : M A C R O

10 commentaires :
Aujourd'hui je vous propose un petit jeu pour bien démarrer la semaine à venir.

Voici 2 images prises en mode macro.



Le but de l'exercice : deviner de quoi il s'agit.



Voici la première photo :

Une idée?


Voici la deuxième photo :


Cela vous inspire ?


A vous de jouer maintenant : notez vos réponses dans les commentaires et je vous donnerai la solution ! Le gagnant recevra la photo originale.

Comment ça ? Plus personne ne veut plus jouer alors ? Mais si ce sont des oeuvres d'art !


PS : aux mauvaises langues qui se demandent si je n'ai rien d'autre de mieux à faire la réponse est : pas pour l'instant...

Et vous au fait ? !

Je crée une nouvelle équation mathémathique

4 commentaires :
Aujourd'hui j'ai eu une "révélation"...
CMC inférieur à E =A

J'ai trouvé l'équation de la procrastination..
Non ne partez pas tout de suite ! Vous savez quand vous remettez à plus tard des choses que vous n'avez pas envie de faire, que la pile de papiers à traiter augmente insidieusement... Cela s'appelle procrastiner ! Je suis une experte en la matière.

Bref, voici ce que j'ai découvert :
Au début
, remettre à plus tard donne de l'énergie, on se sent libéré de ces corvées à faire et on les oublie momentanément.

Mais au bout d'un certain temps, toutes ces choses : papiers, paiements, réservations, rangements.... remontent à la surface de notre cerveau et commencent à nous "pomper de l'énergie".

Un constat s'impose : il faut s'y mettre.

Une question se pose : Jusqu'à quand puis-je retarder ces corvées avant de passer à l'action ?
Eh bien voici l'équation : quand toutes ces choses mises de côté nous polluent plus qu'elles nous reposent, il est temps de passer à l'action !

En termes mathémathiques :
Soit CMC = corvées mises de côté
Soit E = Energie apportée
Soit A = Passage à l'action
CMC inférieur à E =A.

Bon, je ne suis pas Einstein mais ça vous le saviez déjà !

Bon week end à vous !
Ajout du 5 novembre 2010 : je viens de trouver un article sur le sujet ! http://zenhabits.net/procrastination/

Ajout du 19 avril 2014 : Un article intéressant et un test !
http://www.relaxationdynamique.fr/procrastination-estime-autodiscipline/

Je lance un programme de remise en forme

3 commentaires :
Il y a quelques jours pris une décision de "poids" : mon jean préféré et moi allons reprendre contact après une séparation involontaire....


En quoi cela vous concerne ?

Eh bien, dans ma grande générosité, j'ai décidé de vous faire profiter de ce programme de remise en forme !

Oui je sais vous êtes assis devant l'ordinateur. Alors voici pour débuter un exercice inspiré de ceux recommandés dans les avions :


a) Sans quitter votre siège, faites 20 rotations des chevilles (10 dans un sens, 10 dans l’autre) puis contractez et relâchez mollets et cuisses (10 fois). Renouvelez ces exercices toutes les deux heures.

Voici une musique d'accompagnement pour vous :
http://www.youtube.com/watch?v=jPA9RL5fQbA


b) Si cela vous a donné une petite faim voici une recette 100% diététique et énergétique !
1 betterave crue bio, 20 noisettes, 5 c à s d’huile de noisette, 1 c à s de vinaigre balsamique, sel, poivre
http://saveurdavance.wordpress.com/2008/04/30/salade-de-betterave-aux-noisettes/

c) Et maintenant un peu de travail pour les neurones
C'est sur un site japonais. Voici les instructions :
1. Cliquez sur « START »
2. Attendre la fin du compte à rebours
3. Mémorisez la position des chiffres apparaissant dans la fenêtre de jeu.
4. Ensuite, cliquez sur les cercles dans l’ordre du plus petit au plus grand chiffre
5. À la fin du jeu, le logiciel estimera l'âge de votre cerveau.
http://flashfabrica.com/f_learning/brain/brain.html

Voici pour aujourd'hui !


PS : j'entends déjà quelqu'un me dire que ce n'est pas comme que je vais retrouver la ligne ?

Peut-être... En tous cas c'est un bon prétexte pour écrire des lignes !

Désolée pour ce nouveau jeu de mot pathétique, c'est plus fort que moi...

Bonne journée !

Je suis en train de monter une AMAP : témoignage

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,


Aujourd'hui Caramelle nous raconte comment elle contribue à la bonne santé de la planète, de ses voisins et de la sienne aussi !

Elle vient de créer une AMAP et nous donne la recette en 12 étapes pour réussir ce type de projet....


Comment avez-vous dit ?Marre de manger des poules élevées en batterie à qui on explique que trottiner ne fait qu’user les ergots ?


Lassés de vous intoxiquer avec des supra additifs innovants et autres manipulations génétiques au point de vous faire voir les lapins fluorescents ?


Excédés par les toutes nouvelles pratiques darwiniennes en vogue qui voudraient vous faire croire que les légumes étaient, à l’origine des temps, carnivores (bon j’exagère à peine... mais n’a-t-on pas voulu nous le faire croire avec les vaches ?!) et les distributeurs d’hypermarchés des pauvres erres ?

Indignés de ce que la santé de tous doive passer par la responsabilisation de chacun de s’alimenter selon la capacité de son porte monnaie ?

Bref, exaspérés par le côté obscur de notre moderne alimentation... vous vous sentez dépités...

Des solutions existent !

En voici une : rien de tel que de monter une AMAP !
Une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne.

La recette :

1 ) Mélangez voisins, amis, connaissances en une fervente et diligente association (loi 1901)

2 ) S’assurer que vous partagez approximativement les mêmes finalités

3 ) Cherchez des fournisseurs diversifiés (maraîchage, viandes de tous poils et de toutes plumes, céréales et autres produits alimentaires ou non selon votre public...)

4 ) Accordez-vous sur les critères de choix et préparez vos visites sur le terrain

5 ) Finalisez les conditions de livraison avec les fournisseurs de votre choix

6 ) Négociez avec la mairie un lieu de stockage des approvisionnements hebdomadaires

7 ) Organisez par anticipation les tours de réception
8 ) distribution des paniers

9 ) Pensez à l’aspect communication de l’Amap (bulletins hebdo, site, newsletters ponctuelles)

10 ) Rajouter à cela diverses activités en lien avec le milieu agricole et/ou des sujets plus largement sociaux-zécolo

11 ) Saupoudrez de recherches d’informations plus pointues

12 ) Assaisonnez de bonne humeur générale selon votre goût...

...et vous obtiendrez une bien belle assoc qui réunit 40 adhérents en à peine 1 mois d’existence.

Si la recette vous a plu vous pouvez la suivre...
Caramelle
(Et pour ceux qui sont fans de star wars, une surprise en fruits et légumes...)

Chère Caramelle,

Merci à toi pour cette recette enthousiaste et surtout longue vie à votre AMAP !

Je suis partie vivre au Canada : Témoignage

Aucun commentaire :

Chers lecteurs,

Aujourd'hui préparez vos moufles car Little Boat nous raconte sa vie au pays du grand froid !

Après ce témoignage vous changerez de perspective sur la moquette...



D’où nous écris-tu ce message ?
Lundi 9 Mars - 13h43 depuis le grand froid Canadien : TORONTO.

Hé oui en une semaine nous sommes passés du -25 au 0 degrés ! Bonjour aux allergies, eczéma, gastros en tout genre.


Que vois-tu depuis ta fenêtre ?Mon jardin moitié trempé par la pluie de ce matin et la neige qui fond péniblement. Mais ouf, mon loulou à deux pattes peut enfin revoir sa tortue préférée...et bien sûr nous avons la chance d'apercevoir au cours de la journée des écureuils faire leur tour sans 10 cm de neige

Depuis quand es-tu là-bas ?
Oh la la que le temps passe vite...le 1er avril nous serons à Toronto depuis 3 ans ! Et quand on y pense, notre fille a passé 3 ans en France et maintenant 3 ans au Canada.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de partir dans ce pays ?
Tout d'abord c'était une envie de couple. Une envie de "sortir" du quotidien, de la routine métro-boulot-dodo. De découvrir un autre horizon, une autre culture, d'autres paysages et d'autres températures !

Comment as-tu pris cette décision ?
Euh....rapidement....dès que l'occasion s'est confirmée nous n'avons pas hésité une seule seconde...on s'est lancé....mais nous en parlions depuis notre rencontre....

Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivée ?
Même si c'est un choix volontaire, le départ fut très très difficile. Quitter sa famille et les amis....aïe, aïe que c'est dur !

Ensuite il faut gérer le jetlag (- 6 heures), accepter d'être sans sa vie (le container avec les jouets de ta fille, les photos, tes meubles, ton pinard....traverse la mer...), accepter de te retrouver sans personne, dans un pays anglophone et dans un appart-hôtel (en attendant que les propriétaires de ta future maison déménagent eux-mêmes pour le Japon)...
Ensuite il faut s'habituer (n'hésitons pas à utiliser le terme désintox) à ne pas se jeter sur le Picard du coin, à ne plus acheter les produits que tu prenais avant en fermant les yeux...il te faut faire 3 magasins pour acheter du vin, de la viande et des légumes ! mais bon tout est question d'habitude....Es-tu contente d’avoir pris la décision de vivre dans ce pays ? Pourquoi ?Oui même si je l'avoue c'est difficile de temps en temps. Les Canadiens sont vraiment à découvrir : peace, ouverts, gentils... adieu le stress parisien !

Et même si je plaisante il faut connaître l'hiver canadien : bonjour la neige, le ski, la luge, les bonhommes de neige, le Starbucks avec ton latte bien chaud, les visites des cabanes au sirop d'érable....le lac gelé, le déblayage de neige sur ton driveway avec tous les voisins !

Et puis pour l'anglais...ma fille est bilingue et moi j'ai fait de très gros progrès....Dans ta « nouvelle vie » qu’est-ce qui te fait le plus plaisir ?Passer du temps et m'occuper à fond/être disponible pour mes enfants. Je pense que j'aurai passé 3 ans à me consacrer à eux et ça on ne peut pas le regretter !

Peux-tu nous raconter une journée type ?Es-tu sûre de ta question ? Alors disons que le lundi-mardi-mercredi : dépôt de la princesse à l'école et retour à la maison avec ma tornade pour la sieste pdt que maman fait la lessive, range la maison, paie les factures, appelle (pas souvent mais bon) les copines, surfe sur internet....ensuite on repart chercher la princesse à l'école...goûter, activités des enfants, bain, dîner et dodo !

Et là magie : jeudi-vendredi : jour de la nounou....donc là je me défoule en étant dehors toute la journée : je n'ai pas le temps de m'ennuyer entre mes activités à l'association des Parents au sein de l'école, les courses, la natation, cinés, restos......


Ton meilleur souvenir depuis que tu es là-bas?
La naissance de mon fils ! Bon ok c'est bateau.... Ensuite nos vacances dans les Rocheuses : MAGNIFIQUE, à couper le souffle....si on aime la nature il faut absolument passer là-bas !







Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut faire la même chose que toi ?De bien peser le pour et le contre avant de partir. Etre sûr de sa décision (car c'est difficile déjà quand tu veux alors imagines lorsque tu as des doutes)

Bien se renseigner depuis la France sur tout : santé, logement, work permit, écoles....

Et puis comme m'a dit mon ancien boss : vous ne partez pas dans la cambrousse.... le Canada est un pays à faire aussi bien pour le visiter ou y vivre !

As-tu découvert des spécialités culinaires, des expressions locales, des habitudes nouvelles… ?
Euh les pancakes !

Euh les dîners avec les canadiens....à 17h30 ! hé oui ils prennent leur dîner vers 17h30-18h00 !...alors on peut se rhabiller pour les inviter vers 20h00-20h30 !

Des expressions locales...c'est plutôt à Montréal, Québec....mais j'ai une copine québécoise via l'école et elle a des expressions fantastiques ! :
J'suis brûlée : je suis crevée

La moquette : les poils de la zone féminine !

Ca rend nos conversations fun !


Que retires-tu de cette expérience à l'étranger ?
Qu'on apprend beaucoup sur soi-même, son couple...et sa capacité à s'adapter....

Je pense que partir quelques années est une expérience magnifique lorsqu'on a des enfants en bas âge...cela leur apporte un esprit d'ouverture, d'autres horizons, d'autres modes de vie.....et puis l'indispensable pour leur vie : être bilingue !


Prochain pays ?
Euh....la France ! ça commence à me manquer sérieusement....mais me connaissant je suis sûre qu'au bout de 6 mois je serai capable de dire à mon homme : on repart ?


Chère Little Boat, merci à toi pour ce récit ! A bientôt en France...

*******

 
Pour découvrir d'autres témoignages de vie à l'étranger, c'est par ici !

Mes premiers jours à Shanghaï

Mon voyage au Pérou


Nous sommes partis vivre en Irlande

J'ai passé un an en Australie




Je suis partie vivre en Australie : Témoignage

Aucun commentaire :
source photo : ici
Chers lecteurs,


Aujourd'hui nous prenons l'avion vers un pays où la devise est "no worries". Notre guide est Jessos qui partage son expérience avec nous....


D’où nous écris-tu ce message ?
Perth, Australie.

Que vois-tu depuis ta fenêtre ?

Un magnifique ciel bleu....

Depuis quand es-tu là-bas ?

11/09/08

Qu’est-ce qui t’a donné envie de partir dans ce pays ?
Partir le plus loin possible de tout?

Comment as-tu pris cette décision ?

On n’a qu'une vie...

Quelles ont été tes premières impressions quand tu es arrivée ?
C'est pour moi!

Extrait d'un message de Jessos 6 jours après son arrivée :
Nouvelle culture, nouvel environnement, voici ce que je peux vous dire sur mes premières impressions sur la façon de vivre des australiens (en seulement 6 jours!), et ce que j'aime, ce qui me manque....

Ce qui est cool :· Les gens ne se prennent pas la tête comme nous à faire la bise, deux, trois, moi je suis du sud on en fait quatre, oui mais moi à Paris on en fait deux...Non ici c'est juste 'Hi" et c'est la règle, un gros câlin quand c'est une bonne amie et encore!
· L'accueil, tout le monde te fais un grand sourire c'est vraiment agréable, et si tu leur demandes de t'aider, ca ne les dérange pas du tout! Ca change...
·
Ici, tout le monde est en tong, peut être avec une doudoune mais toujours en tong! Même en jours de grand froid! (20 degrés...)
· Les enfants portent un uniforme, tout le monde au même niveau, ça c'est vraiment bien. De plus dès l'âge de cinq ans ils apprennent, le français et le japonais. On est vraiment des quilles à côté....
· Les grands espaces, la plage, le soleil, les barbecues à gogo....
· La vie est quand même moins chère ici, par exemple, le kilo de tomates est à 99cts...

Ce qui me manque :· Ma
famille
· Mes amis
· LA BOUFFE!!! Non je pense avoir de la chance car Katherine est une très bonne cuisinière et elle nous mijote des bons petits plats mais ça ne sera jamais les tomates farcies de ma mère! Ici, ils n'ont pas la culture de l'apéro, on mange à 19h donc forcement! Moi qui en faisais toutes les semaines!!!!· Et Paris ! Son agitation, ses monuments, voir la Tour Eiffel la nuit s'illuminer, ses magasins, ses bars, il y a toujours 100 millions de choses à faire à Paris.

Dans ta « nouvelle vie » qu’est-ce qui te fait le plus plaisir ?
Tellement de choses, ne plus avoir de stress, avoir rencontré des gens plus qu'adorables de toutes les nationalités, vivre dans une famille comme tout le monde en rêverait, et quand on me dit que mon anglais est très bon!!!
Bah oui je suis un peu venue pour ça aussi...!

Peux-tu nous raconter une journée type ?
Oulala, c'est pas violent…
Je vous raconte ma journée d'aujourd'hui : levée vers 8h30 pour garder un des enfants malade, ensuite un peu de rangement, ce midi, extra de baby-sitting, ensuite vers 14h30 bah ça sent la plage car aujourd'hui 33 degrés, et ce soir petit barbecue chez des amis!


Ton meilleur souvenir depuis que tu es là-bas?
Noël sous le soleil...

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut faire la même chose que toi ?
Je dirai se poser la question "qu'est-ce qui te retiens ?".
Mais je sais que tous le monde ne peux pas le faire, je ne sais pas si c'est une question de courage ou si c'est histoire de sauver son bien être...Mais faites-le!

As-tu découvert des spécialités culinaires, des expressions locales, des habitudes nouvelles… ?

Oulalala oui!
Spécialités culinaires on ne peut pas dire que l'Australie soit une grande spécialiste!
Question expression locale : « No worries », la devise du pays!

Habitudes : se lever à 6h du matin pour faire du sport, beh oui ici c'est une religion!

Que retires-tu de cette expérience à l'étranger ?

Que du bonheur...

Prochain pays ?

Le chili? Amérique latine en tout cas!!

Chère Jessos,
Merci pour ce témoignage ! Prochaine interview en Espagnol alors !



*******

Découvrez d'autres expériences australiennes ici : http://www.toutpourchanger.com/?post/video-magali-vit-et-travaille-en-australie

Pour découvrir d'autres témoignages de vie à l'étranger, c'est par ici !

Ma vie à Toronto au Canada

Mes premiers jours à Shanghaï

Mon voyage au Pérou


Nous sommes partis vivre en Irlande

Je suis devenu musicien : témoignage

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,


Aujourd'hui Funky Derrick, compositeur de house music, répond à quelques questions sur son parcours et son métier.

Merci beaucoup pour cet échange !





Listen to this ...



Comment est venue ta vocation pour la musique?

À vrai dire, je n'ai jamais eu à proprement parler de vocation pour la musique. Petit j'ai étudié le piano classique plus de 8 ans, mais je n'avais jamais pensé en faire mon métier.

Jamais, durant ma jeunesse, je n'ai envisagé devenir musicien, d'ailleurs parmi mes amis, j'étais celui qui achetais du Gotainer alors que mes amis étaient déjà à "Police"...

En fait, mon réel talent , jeune, c'était le dessin, je dessinais tout le temps, partout, et plutôt pas mal .
Si on avait dû me prévoir un métier à cette époque, ça aurait été un métier lié au dessin.

La passion pour la musique m'est venue bien plus tard, vers 16 ans, avec l'arrivée des premiers micro ordinateurs.
Le commodore 64 par exemple qui permettait déjà de séquencer des sons sur 1 voix ( 1 son seulement à la fois, impossible de superposer deux sons), et plus tard, l'Amiga (toujours commodore), où on pouvait là superposer 4 sons !! (4 voix).

Ma vocation vient donc d'un outil de démocratisation musicale, l'informatique.

Bien plus tard cet outil donnera le "sampler", technique fondamentale de la musique électronique.


A quel moment tu t'es dis que tu allais en faire ton métier?

Assez tard, vers 1996 avec la création de mon 1er label "pumpking", avant j'avais suivi des études de droit , mais j'avais commencé à travailler comme assistant directeur artistique dans la pub (Ogilvy, SLAD), et j'étais plutôt sceptique quant à un avenir dans la musique techno.

En fait j'ai très tôt pensé que la techno était une musique à part entière, au même titre que le rock, le jazz (etc.), mais je n'étais pas convaincu que les autres étaient d'accord avec moi...

Mais, en faire un métier, c'était inconcevable, pourtant, les créateurs de techno étaient de bon business man, et ont réussi assez bien, pour une certaine partie en tout cas à tirer leur épingle du jeu..

La techno c'est la génération "yes future" en contradiction avec le "no future" des punks...


Quel est ton meilleur souvenir depuis que tu fais de la musique?

J'en ai plusieurs, mon premier label "pumking" avec ce sentiment de faire partie des premiers, en France, à produire et promouvoir cette musique.

C'était l'époque de Laurent Garnier, manu le malin, Daft Punk, je me rappelle d'une soirée qu'on avait organisée dans nos studios à Nanterre, où les Dafts, Laurent Garnier, et manu le malin étaient venus, c'était le début de la scène techno en france.

Sinon, ma première signature dans une major, avec mon album (double) chez twisted (Warner), et mon classement dans les meilleures ventes de single aux Etats Unis.
C'était une époque un peu euphorique, où les maisons de disque, voyant le succès de cette musique n'ont pas voulu rater le coche, et évidemment ont signé à tort et à travers, ce qui a enrichi quelques producteurs, tant mieux...


Les premiers morceaux, albums, concerts, contrats...
Mes premiers morceaux sont probablement les meilleurs... J'y mettais toute ma naïveté.
J'ai fait beaucoup de concerts, du Rex, Queen à paris, jusqu'au Tunnel, Limelight et Save the Robot à New York.

C'étaient de bons souvenirs, mais faire des concerts avec cette musique c'est très compliqué, car il faut apporter son studio avec soi en avion, puis tout brancher, et prier pour que tout soit en état et fonctionne au moment voulu, c'est donc beaucoup de stress et de pression.

Mon meilleur souvenir de concert est au Liban au Dupleix, et à Dubaï où j'ai connu des moments inoubliables, car là bas, seule une petite scène techno existe mais est très solidaire et sympathique.

Quand j'ai fait mon live a Bahrain, les douaniers m'ont gardé deux heures car ils n’avaient jamais vu de synthétiseurs…


Le conseil que tu donnerais à quelqu'un qui veut se lancer
Je n’ai pas de conseil à donner, car l’expérience des autres ne nous profite jamais, il faut faire ses erreurs soit même.



Ce qui te fait le plus plaisir dans ce métier
Me lever le matin, allumer mes machines... J'ai beaucoup de chance.


Cher Funky Derrick,


Merci à toi ! Tiens nous au courant quand tu sors un nouveau disque...

Je monte une exposition virtuelle avec vous

6 commentaires :
Aujourd'hui je deviens AAA...

Apprenti Agent Artistique !

Qui sont les artistes ? Vous !

Je vous propose de faire une exposition conviviale et informelle sur ce blog avec vos créations :
  • Photos de vos créations (peinture, mosaïque sculpture, gâteaux, tricots, objets, jardins....)


  • Morceaux de musique


  • Courts métrages, poèmes, nouvelles, photographies


  • Articles, jeux de mots, slogans


  • Potions magiques et recettes


  • Méthodes en tout genre (ex : comment parler aux escargots en 3 leçons, comment promener un chien et 3 enfants en restant zen )


  • Autres ?!
L'état d'esprit de cette "expo" : GOOD VIBES ! Qui rend les gens heureux (ou pas malheureux du moins ) quand ils entrent en contact avec vos créations !
Votre création est à envoyer à partimonkiki@gmail.com le 31 mars 2009. Merci d'avance !

Rassurez-vous, très peu de personnes visitent ce site donc pas de honte à avoir quant à vos talents artistiques !


A bientôt !

Au fait, chers lecteurs artistes, allez voir ce site pour vendre vos oeuvres dans le monde entier : http://www.saatchi-gallery.co.uk/yourgallery/

Je vous propose une VMB...

Aucun commentaire :
En ce moment je célèbre de nombreux anniversaires autour de moi.

Ceci, et aussi le fait que je cherche de l'inspiration pour ce message, est un bon pretexte pour vous poser une question :

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir pour votre anniversaire ?

Vous avez trouvé ?

Alors maintenant voici un exercice de VMB.
Vous ne connaissez pas cette nouvelle méthode hongroise de développement personnel ?
VMB = Vizioualisaziom Menntal Bloghistik = Visualisation Mentale Blogistique !

a) Imaginez bien votre réponse

b) Inspirez profondément

c) et cliquez sur le schtroumph ! Vous recevrez une dose de bonnes vibrations pour permettre à votre voeu de se réaliser !!!

J'en profite pour faire une spéciale dédicace à Champanita aujourd'hui et Dior's Mum demain... et pour souhaiter un happy birthday à tous ceux qui lisent ce message le jour de leur anniversaire !

PS : J'ai l'impression que je vais perdre 79% de mes rares lecteurs suite à la publication de ce message de haut niveau !


PS2 : Le schtroumph me dit qu'il veut recevoir 1 carambar par Clic !

Je deviens une pro des statistiques

Aucun commentaire :
Bonjour à vous chers lecteurs,


Aujourd'hui je deviens une pro des statistiques.

Avant de vous expliquer cet engouement soudain, voici un flashback temporel.

En effet, les mathématiques et moi, n'avons jamais vraiment trouvé de dénominateur commun... (notez le jeu de mot ! ).

A partir de la 4ème, je me suis retrouvée dans le groupe 3, ce qui signifie en clair : le groupe des nuls.


En terminale, je lisais le "Seigneur des anneaux" pendant mes contrôles, incapable d'aller plus loin que l'exercice n°1 réponse A.



Puis à la fac, j'ai découvert la logique polonaise (oui cela existe !) et les protocoles expérimentaux : variable dépendante, indépendante....


Mes notes ont toujours été un peu.... aléatoires.


Bref !

Aujourd'hui, cependant, mon addiction à ce blog (voir article déblogification du 17/2/09) m'a fait découvrir un univers parallèle : Google Analytics...

Cet outil démoniaque permet de savoir combien de personnes visitent ce site, le nombre de pages lues, le taux de rebond....


Oui je frime. Jusqu'à hier je ne savais pas ce que cela voulait dire ! Je crois que je n'ai toujours pas compris dailleurs...

Je sais que je prends un risque en vous livrant tout ceci : vous allez avoir peur d'être espionnés. Pour être transparente avec vous, voici un aperçu des tableaux qui m'hypnotisent en ce moment :


Ce que je peux vous dire de ces données ?

MERCI aux 12 visiteurs qui surfent sur ce site depuis lundi et qui passent en moyenne 8mn40 sur ce blog !

A bientôt !