Interview : Esopelia, le premier média en ligne consacré à la vie et à la culture animale

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

Comme vous le savez la vocation de C'est parti mon kiki est de mettre en avant des initiatives positives et porteuses de changements. C'est pourquoi aujourd'hui je suis fière de vous présenter Esopelia, le premier média en ligne consacré à la vie et à la culture animale. C'est Emeline, la fondatrice d'Esopelia qui va nous servir de guide. Bonne découverte !


Bonjour Emeline, vous êtes la fondatrice d'Esopelia le premier média en ligne consacré à la vie et à la culture animales. Qu'est-ce qui a nourri chez vous l'envie de lancer ce projet ? Comment est né le nom d'Esopelia ? 

Le média Esopelia est né de plusieurs constats. Tout d’abord la prise de conscience du recul massif de la biodiversité, jamais encore observé sur un temps aussi court et nommé par les chercheurs «d’anéantissement biologique» aussi bien en nombre qu’en étendue. Cette situation critique impacte déjà notre propre existence. 
Ensuite la multiplication depuis peu des recherches et débats clés sur le monde animal incluant la coexistence harmonieuse avec l’homme et donnant lieu à un nombre croissant d’initiatives mais nécessitant encore coordination.  
Enfin la nécessité d’apporter un angle nouveau et original sur la vie animale pour faciliter la prise de conscience, participer à l’expansion de la connaissance et ainsi générer un changement généralisé.   

Le nom Esopelia provient d’Esope (écrivain grec d’origine phrygienne du VIIème – VIème siècle av. J-C), considéré comme le créateur du genre de la fable et qui a été ainsi le premier à donner la parole aux animaux en leur attribuant des traits de caractère humain. Parole au combien précieuse puisque son absence a souvent été mise en avant pour justifier la hiérarchie instaurée entre notre espèce et les animaux.        



Et si nous faisions une petite visite guidée d'Esopelia ? Quel type de contenu va-t-on y trouver ? A qui s'adresse Esopelia ?

Le média est organisé autour de quatre rubriques principales : Science, Société, Bien-Être&Santé, Culture. Bien d’autres viendront avec le développement du média pour compléter cette première approche. 
Nous voulons démontrer que tout ce qui touche à l’animal concerne aussi la vie humaine. En effet les animaux sont omniprésents dans la vie et les activités humaines au point qu’on a souvent tendance à l’oublier. Il s’agit donc de découvrir la culture et la vie animale tout en (re)découvrant la nôtre. 

Esopelia est un média indépendant (absence de publicité) et non militantiste. Il s’adresse ainsi à toutes les personnes s’intéressant aux animaux et voulant les aborder sous un jour nouveau tout en (re)découvrant la culture humaine.    


Qu'est-ce qui vous tient à cœur à travers le développement d'Esopelia ?

Changer le regard de la population sur les animaux et développer l’empathie à leur égard en amenant les lecteurs à se poser les bonnes questions. Les choix résultants en seront d’autant plus éclairés et non plus fondés sur des préjugés. C’est cette prise de conscience qui devrait permettre de favoriser une coexistence harmonieuse entre l’homme et l’animal et donc un mieux vivre généralisé. 


Y-a-t-il des thèmes que vous souhaitez particulièrement mettre en avant ?

Esopelia veut donner une vision universelle du phénomène animal. Nous aurons réussi si nous traitons la vie animale dans toute sa diversité et sans la séparer de l’histoire humaine. 


Quelle place les animaux ont-ils dans votre vie ?

Les animaux ont toujours tenu une place importante dans ma vie. Dès l’école primaire j’ai été sensibilisée à la vie animale. Ainsi un lapin («Lapinou»), un canari («Piou-piou»), et un hamster («Robert») ont été mes compagnons de classe avec la possibilité renouvelée de prendre soin d’eux à chaques vacances scolaires. Est-ce le fait de suivre les cours au même rythme que nous qui les rendaient intelligents ? Je ne sais mais cette faculté était constatée dans tous les cas. Les anecdotes sont nombreuses. Enfin le hasard m’a été donné de pouvoir adopter des chats abandonnés sur mon pas de porte. Le dernier en date, Domino, chat angora européen, est devenu le PDG d’Esopelia. Qui donc serait mieux placé pour diriger un média sur la vie et la culture animale ?   


Et maintenant "l'Esopelia" test à compléter selon votre inspiration : 

E comme...Esope

S comme...Soutenir

O comme...Optimisme

P comme...Protéger

E comme...Espoir

L comme...Libération animale

I comme...Initiative

A comme...Animaux


Aimeriez-vous partager autre chose avec nous ?

Nous pouvons tous être acteurs au quotidien de la protection de la biodiversité et par voie de conséquence construire notre avenir. S’il y a urgence à agir beaucoup de choses peuvent s’accomplir encore. 
C’est par une prise de conscience généralisée et une amélioration de la connaissance qu’il sera possible d’améliorer le sort des animaux et par là même le notre. Un principe économique enseigne que l’offre répond à la demande, l’inverse n’est jamais constaté. La demande c’est nous tous.

Pour en savoir plus : 

Pour suivre toute l'actualité d'Esopelia sur Facebook : https://www.facebook.com/esopelia
Pour avoir accès avoir accès à l’ensemble des sujets et découvrir l’inexploré : https://esopelia.com

*******

Chère Emeline,

Je vous remercie beaucoup de nous avoir présenté Esopelia. A l'heure où nous prenons de plus en plus conscience de la nécessité de créer un nouvel équilibre vertueux où chaque être vivant de la planète doit avoir sa juste place, je pense que le développement d'un media comme Esopelia est un pas de plus dans la bonne direction.
Je vous souhaite qu'Esopelia grandisse de jour et jour et qu'à travers vos articles, notre rapport aux animaux et nos prises de consciences amènent de nouvelles initiatives et actions concrètes pour la création de nouvelles relations entre les hommes et les animaux.



Citation du jour

Aucun commentaire :

"Notre plus grande mission de vie est d'oser révéler nos talents 
et de les partager brillamment avec le monde"

Christine Lewicki

Des photos de vagues incroyables !

Aucun commentaire :
Cliquez ici ou sur la photo et vous en découvrirez d'autres qui sont magnifiques !
Source  photo : ici

Un extrait d'une d'interview du philosophe Alexandre Jollien

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

Connaissez-vous le philosophe Alexandre Jollien ?

J'ai souvent vu des articles qui le mentionne mais c'est la première fois que je vois une de ses interviews et j'ai eu envie de la partager avec vous aujourd'hui.

Merci à Amélie de Monès qui fait partie de l'équipe du prochain congrès Bulles de Joie pour cette belle découverte.

Voici le site d'Alexandre Jollien pour ceux qui souhaitent en savoir plus : https://www.alexandre-jollien.ch

   

Interview : Julie Mangaud, thérapeute holistique, énergéticienne et officiante en cérémonies officielles

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

Alors que je faisais une recherche sur les rituels qui peuvent nous aider à avancer dans notre vie, j'ai découvert le site de Julie Mangaud qui accompagne ceux qui le souhaitent à des moments clés de leur vie. Je vous invite à rencontrer Julie qui va nous éclairer sur son métier de  thérapeute holistique, énergéticienne et officiante en cérémonies officielles.

Bonjour Julie, merci de passer un moment en notre compagnie ! Voulez-vous vous présenter à nos lecteurs ? 

Ravie. Je suis officiante de cérémonie de guérisons, soins énergétiques, holistiques, mais aussi mariages, et obsèques, accompagnements individuel, en couple, en collectif. A bordeaux et à Bayonne, ainsi qu'en Gironde et dans le BAB (Biarritz Anglet Bayonne).
J'explore le vivant sous toutes ses formes, les magies de la conscience. Mes soins et mon accompagnement ont une approche énergétique bien sûr, mais plonge aussi dans les systèmes de fonctionnement de la personne, son être dans sa globalité.


Vous êtes thérapeute holistique, énergéticienne et officiante en cérémonies officielles. Pouvez-vous nous expliquer les différentes facettes de votre pratique ? Comment définiriez-vous votre métier ?

Ma pratique est une rencontre entre la bioénergie, le chamanisme, la parapsychologie, la médiumnité. Lors des soins, des ateliers, des cérémonies, j'invoque les forces de vie sous toutes ses facettes, pour m'aider à œuvrer et impulser chez l'autre de nouveau système de fonctionnement, une vision éclairée, élargie, une conscience plus large dans son rapport à lui et au monde. Un apaisement global. Nous nous occupons des différentes mémoires engrammées dans le corps et l'"âme". Je définirais mon métier comme génial. 

Que recherchent les personnes qui font appel à vous ? 

Elles recherchent un apaisement, des libérations, guérisons : mieux dormir, avoir un enfant, être plus en accord avec sa vie, guérir l'asthme, eczéma, maux de dos, perte de sens, deuils, développer leur capacités subtiles, gérer leur émotions, soutenir un couple dans ses difficultés...
Elles recherchent un accompagnement global pour une vie plus fluide et harmonieuse. Elles recherchent un déploiement de leur magie intérieure.

Qu’est-ce qui vous a conduite sur ce chemin d’accompagner des personnes à des étapes clés de leur vie ? Qu’est-ce qui est important pour vous ?

J'ai toujours été fascinée par l'autre et son univers. Sa façon de voir le monde. D'être un monde à part entière. Je ne pensais pas être thérapeute un jour, cela s'est proposé à moi comme une évidence au cours de mon propre chemin personnel de travail sur moi.
Le plus important est l'Ecoute, et l'Amour. La confiance en l'intelligence de la vie, et son soutien constant. Elle m'enseigne tout cela. L'écouter dans son Flow, voilà le plus important pour moi. Mais il faut d’abord apprendre à parler sa langue...


Aujourd’hui les rituels sont beaucoup moins présents dans nos vies que dans celle de nos ancêtres. Comment les intégrer dans notre vie pour qu’ils nous aident à avancer ? Comment choisir les bons rituels pour notre développement ? Y-a-t-il des précautions à prendre ?

Que serait pour vous un leadership désirable ?

Aucun commentaire :
Comment donner envie aux jeunes femmes de devenir des leaders ? Quelle serait pour les femmes une approche d'un leadership "désirable" ?

Et pour vous les hommes aussi !

Je viens de découvrir un abécédaire du leadership désirable très intéressant et bien réalisé avec des illustrations parlantes, conçu par 100 femmes que je vous invite à parcourir ici: http://omniwomen.fr/omniwomenfrance2018_abecedaire.pdf

Bravo à Omniwomen pour cette initiative !

Je partage ici avec vous la lettre E comme Etre : 

Etre

« Pas le rôle que tu joues ou l’idéal que tu peux représenter, mais juste la personne que tu es. C’est a fortiori vrai pour un leader. » 

Aujourd’hui, l’attractivité d’une entreprise repose de plus en plus sur l’humain : « on choisit surtout d’y travailler pour les gens qu’elle emploie », et c’est ce qui rend l’aventure professionnelle plus inspirante, plus humaine, plus authentique.