vendredi 1 juillet 2022

Citation

 


"Everything in the universe has rythm. Every dances"

Tout dans l'univers a du rythme. Tout danse.

Maya Angelou


samedi 18 juin 2022

Les petits trésors retrouvés en triant mes fichiers

Pour moi une citation qui nous parle agit comme une touche de magie qui nous ouvre des portes que l'on ne soupçonnait pas. Hier j'ai enfin commencé à trier les fichiers de mon ordinateurs pour y voir plus clair.

Et comme toujours, le tri offre des petits cadeaux, ces choses que l'on retrouve et qui nous font du bien.

Alors voici pour vous de nouvelles ou anciennes citations pour faire le plein d'inspiration.

Bon week-end à tous !






mercredi 8 juin 2022

Créer un mouvement et découvrez de nouveaux livres

Il y a En 2010 j'ai découvert une vidéo que vous connaissez sûrement "First Follower: Leadership Lessons from Dancing Guy". 

Son auteur, Derek Sivers, nous explique l'importance des premiers suiveurs pour créer un mouvement de toute sorte. Ce sont eux, qui grâce à leur engagement, donnent corps à l'impulsion initiale du leader.



Cette vidéo m'a beaucoup marquée et je l'utilise régulièrement dans mon métier. Elle permet aussi de réfléchir aux gens qui nous suivent dans nos projets les plus fous. Ceux qui sont là pour nous encourager alors que notre initiative parait bizarre ou inattendue.

Elle nous rappelle l'importance de prendre soin des personnes qui sont à nos côtés quand nous créons un mouvement et que notre propre capacité à suivre les autres est tout aussi déterminante pour faire grandir des projets.

Philippe, si tu lit ce message, cela va sûrement te rappeler des souvenirs !

Il y a quelques jours, Derek Sivers a partagé une liste de 332 livres qu'il a lus avec ses notes de résumé.


Peut-être y trouverez-vous votre bonheur !


samedi 4 juin 2022

Music : To be real - Ladycop

 Voici un morceau sorti en 1996 que je n'ai pas entendu depuis longtemps et qui me donne la pêche ! 

Je vous envoie cette dose de bonne énergie et le morceau qui va avec s'il vous plait autant qu'à moi ;)


Bon week-end à tous! 


lundi 23 mai 2022

Interview : Jeanne l'alsacienne, un récit transgénérationnel, écrit par son arrière petite fille, Laure Mestre

Avez-vous déjà eu envie d'écrire sur vos ancêtres ? 

Cet appel de la plume, Laure Mestre l'a ressenti très fortement pour retracer l'histoire de son arrière grand-mère Jeanne. 

Aujourd'hui son livre "Jeanne L'alsacienne, récit transgénérationnel" vient de paraître et Laure nous fait le plaisir de partager avec nous cette expérience d'écriture très intéressante.







Bonjour Laure ! Avant de parler de Jeanne, quelques mots pour te présenter aux lecteurs ?

Bonjour Stéphanie !

Pas facile de se présenter en quelques mots quand on a déjà un passif de presque 6 décennies de vie ! Je suis née et j’ai grandi en région parisienne, puis j’ai passé mes 30 ans et quelques de vie familiale à bouger aux quatre coins de France, avec mari et enfants. 
Dans une « première vie », j’étais professeur d’économie en BTS de secrétariat, mais ça ne comblait pas ma soif de beau, de nature, d’histoire, de recherche, d’humanité… Bref, c’était un peu trop mono-tâche et pas assez tourné vers l’écoute des besoins d’harmonie, dans tous les sens du terme. 
Alors, j’ai fait une formation et monté en 2009 une agence de conseil en agencement (architecture intérieure) et décoration, « À tous les étages ». Depuis, j’aide mes concitoyens à aménager leur logement selon leurs besoins (et pas comme les magazines de déco disent qu’il faut le faire !). Et j’écris des articles de déco pour mon blog et pour des clients exigeants ! L’article de mon blog le plus important pour moi est « La déco pour les aveugles ».

 

Tu viens de publier ton livre, sur Jeanne L'alsacienne, une de tes ancêtres. Qui est-elle par rapport à toi ? Comment a germé l'idée d'écrire sur cette femme de ta famille ?

Depuis longtemps, je me demande pourquoi on ne parlait quasiment jamais, chez mes parents, des origines alsaciennes de ma mère. Pourtant, quand j’étais petite, on me disait parfois que je ressemblais à mon arrière-grand-mère Jeanne qui était la grand-mère maternelle de ma mère et qui était alsacienne. Après la mort de mes parents (2013 puis 2016), j’ai senti que c’était le moment d’apprendre à la connaître. 

C’était un besoin très fort, pas explicable mais vraiment fort. Il faut dire aussi que je souffre de fibromyalgie depuis de longues années et que je sentais qu’il y avait peut-être une cause ancienne et inconnue. Jeanne est morte en 1968 quand j’avais 3 ans. Je la voyais toutes les semaines et je ne m’en souviens pas du tout. 

Alors, par amour pour cette Jeanne que je ne connaissais pas, j’ai décidé d’enquêter en profitant de la chance d’avoir trouvé chez mes parents pas mal de documents (photos, croquis, lettres), tout en sachant que ce ne serait pas simple car je ne connaissais rien du tout à l’histoire d’Alsace.


 

Ton processus d'écriture sur ton ancêtre a suivi une approche bien particulière. Peux-tu nous l'expliquer ?

Alors là, je peux expliquer mon approche mais je ne peux pas expliquer pourquoi je l’ai choisie. Je n’en sais rien, c’est comme ça, une évidence ! 

Mais une évidence assez spéciale puisque j’ai décidé de commencer à écrire sans consulter le moindre document. Je me suis servie de moi comme d’une page blanche : je ne savais rien alors j’ai décidé d’écouter mon corps, mes sensations et mes émotions, avant de chercher quoi que ce soit de concret. Et là, surprise ! 

J’ai écrit 10 chapitres à partir de rien ! Juste des bribes de souvenirs qui remontaient à la surface quand je me mettais à l’écoute de moi-même et de mon entourage. Après cette première étape, j’ai écrit avec une documentation restreinte, celle que j’avais chez moi uniquement : lettres, photos, croquis, morceaux d’arbres généalogiques, vieux papiers de famille… 20 chapitres de plus ! 

Puis, enfin, j’ai commencé la véritable enquête en bonne et due forme, comme la font la plupart des généalogistes en herbe. J’ai cherché sur internet et je suis allée en Alsace, me crever les yeux à déchiffrer des archives par centaines…

 

Qu'est-ce qui t'as étonnée lors de l'écriture de ce livre ?

Je n’ai pas voulu du tout romancer le récit. Je n’ai donc fait que poser des hypothèses : imaginer ce qui avait pu se passer, exprimer mes doutes…et mettre des points d’interrogation partout ! 

Ce qui m’a fascinée c’est la quantité incroyable d’informations que j’ai fait émerger de moi-même et la concordance entre ce que j’ai supposé sans preuves et ce que j’ai trouvé plus tard dans la documentation. À vrai dire, il y a très peu d’erreurs. 

J’ai tenu à ne pas du tout modifier le texte de mes deux premières parties après avoir écrit la troisième, pour que mon témoignage soit le plus véridique possible. Il est donc facile de comparer les hypothèses du début du livre (mémoire corporelle) avec les preuves écrites étudiées ensuite (archives).



Pour toi un récit transgénérationnel c'est...

…Un récit sur plusieurs générations qui démontre à quel point des événements plus ou moins dramatiques peuvent être transmis à la descendance de façon consciente mais aussi de façon tout à fait inconsciente. 

Au début de mon récit, je pensais « remonter » l’arbre généalogique de moi jusqu’à Jeanne. Mais, très vite, j’ai compris que je ne pourrai pas connaître Jeanne sans connaître son histoire, donc ses parents, ses grands-parents et même ses arrière-grands-parents… J’ai ainsi « remonté » sept générations en suivant la lignée des femmes, jusqu’à l’arrière-grand-père de Jeanne, né pendant la Révolution française dans un village d’Alsace où il acheta une source d’eau minérale. Cet homme à forte personnalité semble avoir « empoisonné » toute sa descendance. 

L’essentiel de mon travail (découverte de plusieurs secrets de famille) montre par quels mécanismes le poison des fidélités familiales inconscientes s’est transmis, en causant nombre de « dommages collatéraux » (folie, suicides, maladies…). J’ai découvert la discipline de la psychogénéalogie en cours de rédaction et j’ai été surprise de constater que tous les liens que j’avais relevés entre les « personnages » de mon arbre généalogique correspondaient exactement à l’approche théorique de la psychogénéalogie mise en lumière par Anne Ancelin Schützenberger dans les années 1980.

 

A ce stade de la vie de ton livre, que retires-tu de cette expérience d'écriture et de partage de cette histoire plus largement ?

Chaque stade d’écriture a été générateur de découvertes et de rencontres incroyables ! J’ai rencontré des personnes bienveillantes avec lesquelles j’ai noué une amitié forte, j’ai fait connaissance avec des cousins éloignés qui comme moi cherchent leurs racines, j’ai appris à connaître et à aimer l’Alsace et son histoire… 

J’ai aussi découvert le monde de la généalogie : les salles d’archives, les blogueurs passionnés, le côté addictif des recherches jamais achevées. J’ai été accueillie au Cercle Généalogique d’Alsace, association dans laquelle je suis désormais très investie (j’anime le blog « Généalogie Alsace »).

Mon écriture a été largement guidée par les douleurs que la fibromyalgie m’inflige. Certains verront d’ailleurs des styles d’écriture très différents selon les jours où je suis bien portante (donc capable d’analyse rigoureuse) et ceux où les douleurs trop intenses génèrent des phrases plus vives et spontanées. Je considère désormais que la douleur a joué un rôle de démarreur autant que ma soif de connaître Jeanne. 

J’ai appris à mieux me connaître, à m’écouter, à respecter le rythme que la maladie m’impose. Sur de nombreux plans, je suis en bonne voie d’apaisement ! Je trouve fabuleux de constater la richesse immense des ressources que chacun de nous a en soi : j’espère de tout cœur que mon livre aidera chacun à évoluer vers l’optimisme et l’espérance.

 

Et maintenant le "Jeanne l'Alsacienne" test, à compléter selon ton inspiration : 

J comme...      Joséphine (le troisième prénom de Jeanne)

E comme...     Enfance (celle de Jeanne n’a pas été très gaie)

A comme...     Alsace (évidemment)

N comme...     Naissance allemande (à Colmar en 1880)

N comme...     Ne pas en parler

E comme...     Empreinte, expérience, élan

 

L' comme...     Laure, Louis (7ème génération)

A comme...     Ancêtres

L comme...     Libération, laver à grande eau

S comme...      Source de Soultzmatt (dans le Haut-Rhin)

A comme...     À la claire fontaine, ou Ah vous dirai-je maman ?

C comme...     Choléra, culpabilité

I comme...      Incendie

E comme...     Emmanuel (mon père) et Élisabeth (ma mère)

N comme...     Nessel (le nom de l’ancêtre et de la source, ortie en allemand)

N comme...     Naturellement pétillante

E comme...     Éclabousse, espérance

 

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Merci Stéphanie pour notre rencontre et pour ta joie de vivre communicative !

À tous tes lecteurs : lancez-vous dans la généalogie : ce n’est jamais du temps perdu…

Et surtout écrivez-moi vos avis après avoir lu « Jeanne l’Alsacienne » !

 


 Pour en savoir plus : 


Le livre est disponible sur : Fnac, Decitre, Amazon

Et Librinova : https://www.librinova.com/librairie/laure-mestre/jeanne-l-alsacienne-1


On peut aussi le commander chez son libraire : à Pariset en région parisienne : https://www.parislibrairies.fr/livre/9791040504924-jeanne-l-alsacienne-recit-trangenerationnel-mestre-laure/

Suivre l’aventure en images sur Instagram @jeannelalsacienne : https://www.instagram.com/jeannelalsacienne/

Mon site internet professionnel « À tous les étages » : https://www.decoatouslesetages.fr

L’article « La déco pour les aveugles » sur mon blog de décoration : https://www.decoatouslesetages.fr/2016/05/09/la-deco-pour-les-aveugles/



***

Chère Laure,

Je te remercie beaucoup pour ce témoignage si riche que tu partages avec nous ! 

Je te souhaite que l'histoire de Jeanne l'Alsacienne, œuvre, pour nourrir et inspirer celles de nombreux lecteurs qui la découvriront et que cette aventure littéraire que tu nous présente donne envie à d'autres de prendre la plume à leur tour !


vendredi 20 mai 2022

La vie

 



Quand la vie est là, rien ne l'arrête
Ce qui veut pousser et grandir trouve toujours un chemin 
Les belles choses ne meurent jamais
Et même enterrée sous un monceau de branches mélangées dont on ne sait plus qui est qui, 
la magie de la vie est à l'œuvre 
Pleine de surprises




samedi 7 mai 2022

Des fous rires qui vont vous rappeler des souvenirs : les bêtisiers TV de l'INA


Si vous avez envie décompresser ou de vous rappeler les émissions de télévision des années passées, je vous recommande ces 2 vidéos de bêtisiers de fous rires.

Profitez bien de votre week-end !

jeudi 28 avril 2022

Citation : Prends le temps

" Prends le temps d'avoir des amis, c'est le chemin du bonheur.


Prends le temps de rêver, c'est mener ton char vers les étoiles.


Prends le temps d'aimer et d'être aimé, c'est le privilège des dieux.


Prends le temps d'admirer ce qui t'entoure, les jours sont trop courts pour rester cloîtré.


Prends le temps de rire, c'est la musique de l'âme."


Prière ancienne

Source : Le don don du calme - Helen Exley


mardi 26 avril 2022

Rencontre : Valentin Reinher et "La vie est bègue", son livre et son spectacle

Comment dépasser nos peurs et mettre notre parcours de vie au service de nos rêves ? 
Je vous invite aujourd'hui à découvrir "La vie est bègue", le livre et le spectacle de Valentin Reinher qui sauront vous inspirer à plusieurs titres...


Bonjour Valentin, tu as carte blanche pour nous parler de toi et te présenter !

Bonjour je m'appelle Valentin Reinehr, j'ai 29 ans , je suis comédien et Bègue, et vous avez pu me voir et surtout m'entendre dans l'émission la France a un incroyable talent.






Comment est née ton envie de partager ton histoire à travers ton livre "La vie est bègue" ? Que souhaites-tu transmettre à ceux qui te liront ?

Mon envie première étant de sensibiliser sur le bégaiement car c'est un sujet trop peu abordé médiatiquement. Le message que je voulais envoyer était avant tout un message d'espoir.




Peux-tu nous parler de ton spectacle "La vie est bègue" ? Quand pourrons-nous te voir sur scène prochainement ?

Le spectacle ''la vie est bègue'' est un spectacle qui allie rire et autobiographie.
En tournée dans toute la France et à Paris au théâtre des Mathurins tous les vendredis à 21h00.

 




Dans ton livre, nous apprenons que le cinéma tient une place particulière dans ta vie. Dans quel genre de films dans lequel aimerais-tu jouer ?

J'aimerais énormément incarner un flic dans une série.


Quels conseils donnerais-tu à ceux qui rêvent de faire entendre leur voix, que ce soit sur scène, à travers un livre, une exposition artistique, mais qui ont peur ?

 Mon conseil c'est d'oser pour concrétiser.




As-tu des projets dont tu aimerais nous parler aujourd'hui ?

Dans ce métier il faut pas révéler les projets car ça porte malheur...


Et maintenant le "La vie est bègue" test à compléter selon ton inspiration !

L comme Laura
A comme Amour


V comme Victoire
I comme Infinité
E comme Eternité


E comme Excellence
S comme Succès
T comme Thérapie


B comme Bienveillance
E comme Expérience
G comme Gérard Darmon
U comme U2
E comme Enrichissant


Est-ce que tu souhaites ajouter autre chose ?

MILLE MERCIS

Pour en savoir plus :

L'actualité de Valentin : https://www.facebook.com/ValentinReinehrOfficiel

***

Cher Valentin,

Je te remercie beaucoup de nous avoir présenté "La vie est bègue", et de nous inciter à nous lancer, à oser ! 
Je te souhaite une tournée pleine de belles rencontres et que ta super énergie trouve de multiples terrain de jeu pour s'exprimer le plus largement possible !

samedi 23 avril 2022

La Joconde racontée aux enfants

 Une petite minute culturelle pour apprendre des choses sur la joconde et mes grand-parents...

 Quel est le lien ? Vous le saurez en écoutant ceci !

le lien : https://radiotchumpot.blogspot.com/2022/04/decouvrez-lhistoire-de-la-joconde-est.html

 Oui je sais, ceci est de la pub sans vergogne pour mon nouveau hobby radiophonique!





vendredi 15 avril 2022

Jeu : Les ombres cachées du métro

Aujourd'hui place au jeu et à l'imagination ! En prenant le métro hier, une ombre sur le nom des stations a attiré mon attention. J'y ai deviné une forme. Avant de la partager avec vous, j'aimerai bien savoir ce que vos yeux voient à leur tour ?


Qu'est-ce qui se révèle à votre regard entre Bourse et Réaumur-Sébastopol ?

Notez vos visions dans les commentaires !



jeudi 14 avril 2022

Découvrez la Fabrique Bohème à Paris ; Un lieu pour travailler, chanter, créer !

 Avez-vous déjà eu envie d'organiser un concert intimiste ?

Vous souhaitez animer un atelier créatif ?

Vous cherchez un endroit zen pour travailler dans la journée ?

Et bien plus encore !

Venez rencontrer la sympathique équipe de la Fabrique Bohème à Paris 
ce vendredi 15 avril à Paris dans le 14ème, 94 rue de l'Ouest.


La Fabrique Bohème recherche aussi des bénévoles car c'est une association. Avis aux amateurs !





lundi 11 avril 2022

Interview : DouceDiva de l'Espoir en poche - Un livre de Claudine Maire pour mobiliser sa force de guérison

Quand j'ai découvert le livre de Claudine Maire et sa vocation de véhiculer l'espoir auprès de ceux qui font face à la maladie, j'ai tout de suite eu envie d'en savoir plus et d'inviter Claudine à nous parler de son histoire et de son livre. Bonne découverte!


Bonjour Claudine, et si nous faisions connaissance ?

Bonjour Stéphanie,

Merci de cette invitation. J’en suis honorée.

Je suis maman, mamie, et tellement plus….

De part mon histoire familiale, je suis devenue très jeune, naturellement, une aidante, une oreille attentive et bienveillante, l’épaule sur laquelle on vient poser ses soucis, celle qui réconforte, rassure et redonne sourire et confiance. J’aime à croire que je suis devenue, au fil de ma vie, « semeuse d’Optimisme ».

Il y a 19 ans j’ai rencontré mon conjoint, qui a traversé à mes côtés ce tsunami émotionnel.

J’aime la vie en couleurs. Je sème sur les réseaux à travers mes photos Nature et mes citations la Joie et l’Optimisme pour tenter d’égayer l’âme des Humains.



Comment votre plume vous a-t-elle menée à partager votre chemin de guérison et d’espoir auprès d’autres femmes ?



Dans un premier temps ma plume a été un exutoire. J’ai confié mes ressentis, mes émotions liés à mon parcours du cancer du sein (et un texte résumé sur mes longues années d’une polyarthrite handicapante) sur un blog à travers de petits textes poétiques, pour ancrer mon histoire tel un bateau amarrant au port. J’écrivais au fil de l’eau, à « l’encre de mon cœur ».

Très vite, j’ai commencé à être suivie par des internautes qui se reconnaissaient dans mes écrits (également hors cancer du sein). Cette plume, ce témoignage est devenue, pour elles, pour eux, un apaisement, redonnant confiance en la vie. 

J’ai continué à écrire ponctuellement des poèmes plein de vie, de sourire, de fraicheur. Je devenais un soutien en échangeant avec mes lectrices, lecteurs, des liens se sont même tissés entre nous. Il y a eu de belles rencontres. Nous gardons encore aujourd’hui le contact sur les réseaux. Une amie m’a confié, pour partage, un de ses textes personnels au fil de mes pages. Pour sublimer mes mots, mon ami le peintre Amarely a imaginé et créé la peinture représentant l’histoire de DouceDiva, qui est devenue la couverture de mon ouvrage. Un merveilleux cadeau. L’idée du livre m’est venue rapidement, mais sa « conception » fut longue. Etonnamment sa naissance est arrivée au moment où les dernières chirurgies réparatrices naturelles se terminaient, 16 ans après la terrible nouvelle.





Pour vous l’Espoir c’est…


L’Espoir, seulement 6 lettres pour exprimer tant de possibilités.

Croire « en un meilleur », imaginer que tout est possible lorsque les dés sont déjà jetés, lorsque le diagnostic est posé. Croire en soi. C’est peut-être avoir confiance en l’impossible. Il permet de développer une force insoupçonnée, de découvrir des ressources enfouies.

Dans mon histoire du cancer du sein la «source» a été l’Amour, il a renforcé l’Espoir d’une guérison, j’ai mis tout en œuvre pour gagner.

Comme tous sentiments, seuls les mots peuvent transmettre son énergie, sa rencontre dans l’expérience vécue permet de le connaître, de le ressentir, de l’appliquer et de constater ses résultats.

J’ai grandi dans une famille où la « souffrance visuelle », une « bataille » sans tristesse, ni apitoiement, liée à une maladie handicapante de notre mère, étaient notre quotidien, l’Espoir, un « leitmotiv » ambiant de chaque jour. J’y étais déjà sensible, en spectatrice.




Pouvez-vous nous parler de DouceDiva ? Qu’incarne t-elle ? Comment s’y relier ?



DouceDiva est une Femme douce, sensible, bienveillante, inspirante, optimiste, forte, déterminée, aimant la vie, gardant confiance en l’humanité.

Elle est une « amazone pacifique», une »guerrière » ayant pour alliée son ennemie pour gagner le combat. Elle a ainsi découvert à posteriori qu’elle avait transformé l’épreuve en expérience. Cette « guerre »courte, dévastatrice l’a féminisée.

Elle est, avant tout, un messager, une ambassadrice de l’Espoir, de l’Optimisme, de l’Amour.

Partir à la rencontre de DouceDiva au fil des pages de son livre et s’imprégner de ses messages, c’est déjà s’y relier.

Elle vous attend ici, ou ailleurs, au gré du vent et du temps pour échanger autour d’un café ou d’un thé et vous transmettre l’énergie de la vie.




Quels conseils donneriez-vous à ceux qui luttent contre la maladie et qui sont à bout de souffle ? Et à leur entourage ?


J’ai constaté durant l’expérience de ma vie (polyarthrite handicapante et cancer du sein) que les maladies sont des temps de repos, des moments d’écoute de notre corps, des moments pour prendre soin de soi, des moments de questionnements aussi.

Un conseil : accepter la maladie dans son corps, dans sa vie. Ne pas imaginer le pire des scénarios même si les spécialisent le disent. Qui a une boule de cristal ? Et si…. ?

Trouver la force en soi, croire en ses possibles malgré les situations, opter pour un état d’esprit optimiste.

Voici, quelques clés issues de mon « apprentissage », en plus des soins médicaux ou des opérations :

- ne pas bloquer ses émotions, pleurer, crier, évacuer…ou exprimer les douleurs physiques et morales grâce à la créativité

- pratiquer des exercices de « cohérence cardiaque »

- méditer

- se connecter à la nature, aux couleurs et beautés du monde c’est un fil conducteur pour sortir du noir et retrouver la lumière sur le chemin de la Santé

- se faire accompagner. Trouver les thérapies complémentaires adaptées à ses besoins.

- là où l’on pose l’intention, l’énergie vibre. Ici, il s’agit de la guérison. Imaginez-la, ressentez-la, répétez l’exercice afin quel le résultat se matérialise dans le monde de la « matière » sur terre. Seule l’expérience vous le prouvera, c’est un beau défi.

- rester connecter à l’Amour dans le grand sens du terme, à l’Amour pour Soi aussi, il est la plus grande énergie de l’univers, celui qui guérit tout.


Ce ne sont que quelques exemples, il n’y a pas de mode d’emploi, c’est un chemin personnel, à « confectionner » sur mesure.

Pour les conjoints à mes yeux :

Le cancer du sein touche le couple, la sensualité, la sexualité. Chaque conjoint réagit différemment selon son histoire.

Certains, par peur ou ignorance ont besoin de patience pour appréhender les situations. C’est tout à fait compréhensible, il n’y a pas de culpabilité à ressentir.

D’autres sont très présents, attentionnés, aux petits soins, ils et elles sont dévoués, mais sont souvent « oubliés ». Voir souffrir au jour le jour une personne que l’on aime peut apporter stress et fatigue à long terme, avoir des conséquences sans que l’on s’en rende compte. La vie de tous en est bouleversée, chacun essaie de trouver son équilibre.

Être attentif à eux aussi.


Je profite de cette interview pour remercier toutes celles et ceux qui ont partagé de douloureuses périodes aux côtés des malades et qui sont restés pour continuer leur chemin ensemble.


Qu’avez-vous découvert à travers l’écriture de ce livre ?

Ecrire m’a permis de me poser sur moi même, de prendre du temps juste pour moi, de libérer ma sensibilité enfouie, d’évacuer mes émotions, de terminer l’histoire de cette période de vie. J’ai aussi découvert un nouveau chemin, celui de l’écriture pour le soutien et le partage.


Avez-vous déjà des retours de vos lecteurs ?


Oui les lecteurs parlent de merveilleux message d’optimisme, d’une leçon de courage, de résilience écrit avec amour et poésie.

Certains lecteurs ont chassé, grâce à mes mots, les cauchemars de leurs nuits, sont apaisés et confiants dans leur chemin.

D’autres encore gardent le livre près d’eux pour les moments de doute et disent qu’il est un support, comme une thérapie.

J’ai demandé à mes lectrices, lecteurs d’emporter le livre dans leurs bagages, en voyage, en France ou dans le monde pour que les mots d’Espoir sèment leurs vibrations, de le photographier en pleine nature ou en ville à un endroit représentatif et de le transmettre sur les réseaux. Certaines photos ont déjà été partagées, je m’en réjouis, merci à eux.




Et maintenant, le DOUCEDIVA test à compléter selon votre inspiration :


D ouceur

O euvrer

U nis

C ommunicante

E légante




D ebout

I nspirante

V
ictorieuse

A mazone




***

Chère Claudine,

Je vous remercie beaucoup d'avoir partagé avec nous cette aventure de vie et de plume avec tant de générosité et sincérité. Je vous souhaite que votre livre circule de mains en mains, de cœur en cœur, pour transmettre cette force de vie et d'espoir, à toutes celles et ceux qui en ont besoin !



samedi 9 avril 2022

Cela s'est passé le 3 mai 1324

 Alors que je cherchais des articles sur les troubadours, je découvre que qu'en cette date du 3 mai 1324 avait un lieu une initiative hors du commun, un concours de poésie : 

"Le 3 mai 1324, de riches bourgeois organisent une joute poétique entre troubadours, trouvères et ménestrels de tous pays. Ainsi naît le premier concours de poésie d'Europe, sinon du monde".

Source  : https://www.herodote.net/3_mai_1324-evenement-13240503.php



J'adore quand mes recherches me mènent à des découvertes que je n'imaginais pas ! 

Et vous, quels sujets vous intéressent en ce moment ? 

mardi 22 mars 2022

Radio Tchumpot, la radio qui dépote !

 Chers amis,

Vous qui me suivez ici ou qui me connaissez dans la vraie vie, vous savez peut-être qu'animer une émission de radio fait partie de mes rêves les plus fous ! A l'âge où mes cheveux blancs font leur apparition, tout comme les poils au menton, la vie me fait signe qu'il ne faut plus attendre !

Avant de me transformer définitivement en bucheron des bois au pelage hirsute, l'appel de la musique est plus fort que tout... Je pourrais écrire, écrire et encore écrire sur tout ce que la musique m'apporte dans la vie mais il est maintenant grand temps d'entrer dans le vif du sujet !

C'est avec un très grand plaisir et une joie non dissimulée que je vous annonce aujourd'hui la naissance de ma première radio ! RADIO TCHUMPOT, la radio qui dépote !


https://radiotchumpot.blogspot.com/2022/03/deee-lite-groove-is-in-heart.html



lundi 21 mars 2022

Vive le disco !

 Bonjour chers lecteurs,

Comment allez-vous en ce moment ? Comment se passe la vie de votre côté ? Aujourd'hui pour bien démarrer la semaine, un morceau que j'adore, chargé de 100% good vibes, celles du disco !

C'était en 1979 : Positive Force : We got the funk


Montez le son, sortez les paillettes et donner ce que votre corps a de plus groovy aujourd'hui !

mercredi 16 mars 2022

Partez à la découverte des Yvelines, dans le 78

Comment aimez-vous passer vos week-end ? Quel est pour vous le programme idéal d'un dimanche pluvieux ?

Je viens de découvrir ce dossier réalisé par le département des Yvelines qui regorge d'idées pour partir à la découverte de nouveaux endroits : https://www.sortir-yvelines.fr/Espace-Services/dossier-presse-tourisme-yvelines-2022

Peut-être nous croiserons-nous au détour d'une promenade dans le 78 prochainement ;)

Toutes vos bonnes idées pour rendre les dimanches joyeux, où que vous habitiez, sont les bienvenues, partagez-les avec nous !




Il y a 100 ans, l'équipage de ce bateau, nommé Endurance, a vécu une aventure hors du commun

Les histoires que nous lisons, que nous entendons et que nous partageons, sont dotées d'un pouvoir qui va au-delà des mots qu'elles véhicules.

Ce sont des portes ouvertes vers des chemins que nous empruntons d'une autre façon.

Quand j'ai découvert hier celle du bateau nommé "Endurance", une histoire vraie qui remonte a plus de 100 ans, il me fallait bien-sûr la partager avec vous !

Vous découvrirez dans cet article, l'incroyable aventure que l'équipage de l'Endurance a vécue aux portes de l'Antarctique.

Merci à tous ceux qui portent à nos yeux, nos oreilles et nos cœurs des histoires qui nous inspirent !

L'article d'Antoine Gautherie : https://www.journaldugeek.com/2022/03/09/un-siecle-plus-tard-lepave-mythique-de-lendurance-retrouvee-en-antarctique/

jeudi 10 mars 2022

Si tu es dans le désert, quel animal vas-tu suivre ?

"Si tu es dans le désert, quel animal vas-tu suivre ?

Inutile de suivre un oiseau car tu ne sais pas voler.

Inutile de suivre une souris parce qu'elle mange l'herbe
et parce que cela ne te suffit pas pour survivre

Inutile de suivre les fourmis parce que tu n'aurais pas assez à manger

C'est un petit animal lent qui te mènera à ce dont tu as besoin.

La tortue t'amènera à l'eau, aux fruits et à un abri en sécurité.

Lorsque tu es enfant, observe les animaux et ils t'apprendront tout"


Citation de Renaissance Man

Recueillie par Audrey Chapot - Renaissance Man, un conteur en terre Hopi, p.101




lundi 7 mars 2022

Et si vous participiez à un concours de poésie ? Le 16 mars : Grand prix de la poésie avec la RATP

Une simple phrase peut changer une vie. Que ce soit en nous inspirant, en nous faisant changer de perspective, en nous faisant rigoler, en ancrant quelque chose d'important pour nous. Les mots ont un pouvoir qui nous dépasse et quand ils circulent, ils transportent avec ce pouvoir de transformation qui les anime.

Avez-vous déjà participé à un concours de poésie ? Et si vous tentiez l'aventure avec le concours de Poésie organisé par la RATP à partir du 16 mars ?





Vous avez envie de recevoir les articles par mail ? C'est facile !!

Recevoir les articles du blog par mail