Interview : Sur le chemin de l'écriture avec Marie Kléber

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

Aimez-vous écrire ? Avez-vous déjà écrit des textes pour le plaisir ? Aimeriez-vous publier un livre un jour ?

Aujourd'hui je vous invite à rencontrer Marie Kléber (que vous avez sûrement déjà croisée ici !) qui nous raconte comment l'écriture est entrée dans vie et la place qu'elle y tient. Bonne découverte !

Bonjour Marie, comment l'écriture est entrée dans ta vie ? Te rappelles-tu des premiers textes que tu as écris ?

Bonjour Stéphanie, l’écriture est arrivée un peu par hasard dans ma vie. J’ai le souvenir de quelques textes écrits pendant l’adolescence. Puis une fois dans la vie active, j’ai repris la plume, avec l’envie de partager sur la vie des gens. Le beau, le moins beau, le drôle, l’abject, la fantaisie, la réalité. Je me souviens d’un texte en particulier qui parlait du métro et de ma fascination pour ce moyen de transport, au cœur duquel tant de vies au quotidien se croisent.

Penses-tu que l'écriture peut contribuer au bien-être de celui/celle qui prend la plume ? Pour toi quelles sont les vertus de l'écriture ?

Quand je pense à l’écrivain, j’y vois une sorte de médecin de l’âme. Pour moi, l’écriture est un partage autant qu’un moyen d’exorciser mes maux les plus profonds. Quand j’écris, je me propulse dans un autre univers, je prends davantage la mesure des choses, de ce que je vis, de mes émotions. Dès lors, je peux lâcher prise. Il n’y a que moi, ma plume et le papier, je ne risque donc rien. Tout devient possible.

A partir de quel moment t'es-tu définie comme écrivain ? Etait-ce une envie que tu avais en toi depuis longtemps ?

Je crois que j’en ai pris conscience suite à la lecture d’un article. Cette idée d’être écrivain est en moi depuis plusieurs années. Mais auparavant, je pensais qu’il me fallait faire mes preuves avant de m’autoproclamer écrivain.
A la sortie de mon premier recueil et au regard des messages reçus, vibrants d’enthousiasme et de félicitations, je me suis dit que j’avais toute ma place dans cet univers.
Aujourd’hui je considère que toute personne qui écrit pour partager, faire réfléchir, offrir, est un écrivain.

Tu viens de publier "ils avaient un prénom", un recueil de poèmes à la mémoire des victimes de l'attentat du 13 novembre. Comment est né ce projet ? Peux-tu nous raconter ton cheminement ? 

Le soir du 13 novembre j’étais comme beaucoup de personnes les yeux rivés sur mon écran. Visionnant l’insoutenable, en plein cœur de Paris, ma ville.
Le lundi matin, comme la majorité des Français, j’ai repris le chemin du travail, non sans une certaine angoisse. Dans les transports en commun, le silence était de mise, comme un hommage silencieux à toutes ces vies brisées.
Au bureau, j’ai dû faire face à différentes réactions, dont certaines m’ont profondément choquée.

A partir de là, j’ai ressenti le besoin de sortir ce que j’avais en moi, ce que je ressentais, de comprendre pourquoi tant de haine. Et de montrer aussi la solidarité, de proposer des pistes de réflexions pour cet autre monde dont nous parlons souvent, dont nous rêvons tous entre les quatre murs de nos vies bien rangées.
J’ai eu envie d’aller plus loin encore, d’évoquer le pire, ce cataclysme sans précédent, notre liberté attaquée, l’embrigadement des jeunes et tous ces visages croisés, à peine regardés, que nous laissons dériver.
Au fil des semaines, les victimes, qui n’étaient que des chiffres, sont devenus des noms puis des visages. Ce n’étaient plus des inconnus. Mais des amis partis trop tôt, qui ne faisaient que ce que nous faisons tous les jours, sans y penser « Vivre ».


Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaite écrire, qui a cette envie de partager par la plume quelque chose avec des lecteurs ?

Le premier conseil serait d’écrire avec ses tripes, sans chercher un copier un modèle ou à plaire. Ecrire pour se faire plaisir avant tout. Ecrire, même quelques mots par jour, sans trame, sans objectif à atteindre. Ecrire et lâcher prise.

Les grenouilles : la solution en images !

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

Nos amies les grenouilles ont sûrement bien grandi depuis que je les ai prises en photo !

Alors, où se cachaient-elles ? Voici la réponses en images, sur les carrés plus foncés.

Bravo à Linette qui a trouvé les deux grenouilles et à Marie qui a vu la première !

Bonne journée à tous :)

Jeu : où est cachée la petite grenouille ?

4 commentaires :
Bonjour chers lecteurs,

Etangs de Ville d'Avray
Je rentre à l'instant d'une promenade autour des étangs de Ville d'Avray. Je marchais avec une amie qui tout à coup me dit : "Attention ! Regarde il y a des bébés grenouilles par terre !".

En effet, je vois une petite forme brune qui avance. Et en regardant de plus près, c'est par dizaines que ces bébés grenouilles évoluaient sur la rive de l'étang.

Et là, j'ai pensé à vous ! J'ai pris 2 photos sur lesquelles se trouve à chaque fois une petite grenouille. Saurez-vous les retrouver ? Elles sont vraiment toutes petites, j'ai même eu du mal à les localiser sur les photos...

A vos loupes!

Petite grenouille n°1


Petite grenouille n°2

Bon week-end à tous !

Aucun commentaire :
You are my sunshine and my happiness !

Bon week-end à tous, j'espère que le soleil sera au rendez-vous :)


 

Des conseils de pro pour parler de vos idées en public

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

Vous connaissez peut-être les conférences TED ? Leur vocation est de diffuser des « idées qui valent la peine d'être diffusées. Plusieurs pays et villes (dont Paris) en organisent.

J'aime regarder ces vidéos TED et ces différents intervenants. Cela m'ouvre l'esprit sur de nouveaux sujets ou me fait voir des choses que je connais sous un autre angle. C'est une des mes activités favorites quand j'ai des insomnies !

Présenter un sujet dans une conférence TED nécessite beaucoup de préparation. En regardant la vidéo qui suit (en anglais), vous aurez des pistes pour mettre en valeur une idée qui vous tient à cœur et que vous souhaitez présenter devant une audience.

Bonne découverte ! Merci à Philippe qui m'a envoyé cette vidéo !

Blague du jour :)

Aucun commentaire :
Une femme vient de fêter ses 60 ans et s'est offert un lifting du visage.

Elle est ravie du résultat ! Elle sort dans la rue et en attendant le bus demande à une dame : A votre avis j'ai quel âge ? La dame lui répond : oh je dirai 45 ans ? Non j'en ai 60 ! La dame n'en revient pas...

Notre sexagénaire se rend ensuite au Mc Donald. En faisant la queue elle pose la même question au caissier, qui lui aussi la trouve beaucoup plus jeune que ses 60 printemps et lui dit qu'elle paraît avoir 42 ans.

Elle déjeune puis retourne à l'arrêt du bus pour rentrer chez elle. Là elle voit un vieux monsieur qui lit son journal. Elle ne peut résister à l'envie de lui poser la question : Bonjour Monsieur, puis-je vous poser une question ?

Le monsieur : Avec plaisir Madame

Notre sexagénaire liftée : Quel âge me donnez-vous?

Le monsieur : Alors là vous tombez bien, j'ai une technique infaillible pour connaître l'âge des femmes...

Vous avez une question en tête ? Prenez un livre et ouvrez-le au hasard !

4 commentaires :
Bonjour chers lecteurs,

J'espère que vous semaine commence bien. De mon côté après un premier réveil à 5h30 par mon fils puis un second à 6h par mon chat qui avait faim, me voici enfin opérationnelle devant mon ordinateur !

Aujourd'hui je partage avec vous un truc qu'un ami formateur m'a fait découvrir. Vous avez une question en tête, que ce soit sur vous-même ou tout autre sujet. Vous êtes avez besoin de nouvelles idées sur ce thème ?

Prenez un livre, choisissez une page au hasard et lisez ce qui se trouve devant vous.
Est-ce que cela vous parle ? Parfois c'est surprenant et très juste ! Parfois vous ne voyez aucun lien avec la question posée.
L'idée est juste de s'ouvrir et d'apporter de nouvelles idées à votre réflexion.

C'est que ce je viens de faire ce matin en quête d'inspiration pour moi-même et pour cet article. J'ai pris le livre de Christine Lewicki "Wake-up, 4 principes fondamentaux pour arrêter de vivre sa vie à moitié endormi" et je l'ai ouvert au hasard.

Voici ce sur quoi je suis tombée p.68 :

"Posez-vous les questions suivantes : 

- Y-a-t-il des actions ou des situations dans ma vie qui font chanter mon cœur ?