Je vous propose un jeu d'imagination

Bonjour à vous,

Aujourd'hui, une force supérieure me pousse à inventer des jeux de haut vol pour vous !

Désolée,
c'est plus fort que moi....

Alors, je vous propose un jeu d'imagination.


Il s'agit de composer un court récit avec les mots suivants :

Tiroir

Transcendental
Rencontre
Coaching
New Dehli
Girafe
Cocotte minute

A vous de jouer ! Notez vos réponses dans les commentaires...

6 commentaires :

  1. Je vais vous raconter un rêve que j'ai fait cette nuit, j'en suis toute retournée !!! j'ai rêvé qe j'étais en Inde, à New delhi en vacances avec mes copines de toujours! On décide de fumer un petit pét', histoire de ... et là, ouh je ressens une chaleur énorme dans tout mon corps, je souffle du feu, telle une cocotte minute, je vois de girafes partout !!! je suis dans un état transcendental total !!!... vite sous la douche, il me faut retrouver mes esprits ... ouh le réveil sonne, il est 8h30, il faut que je me grouille, j'ai rdv à 9h pr mon cours de coaching; je fonce prendre mes fringues dans mon tiroir ... voilà, quel rêve !!!

    RépondreSupprimer
  2. Hey kikiou quel rêve ! MERCI !
    J'en rigole encore !
    Bravo à toi...
    La compétition va être rude !

    D'autres amateurs pour ce jeu ?

    RépondreSupprimer
  3. Ce soir, je reviens de mon cours de gym tonique. Oui, je sais... je pourrais faire la quasi-totalité des exercices, seule, chez moi, et économiser ainsi 180 euros/an, mais sans bon coaching, je ne suis "bonne à rien". J'ai besoin de vider mon trop plein d'énergie sinon, je deviens une vraie cocotte minute !!!
    Et puis, j'ai fait une rencontre intéressante ce soir, une nouvelle était parmi nous. Super jolie d'ailleurs si ce n'est un long cou de girafe... Nous avons un peu papoté pendant les échauffements : elle m'a dit qu'elle et son mari avaient été expat' en Inde, à New-Delhi exactement. Elle m'a raconté 2 ou 3 anecdotes, sur le choc culturel entre autre... Intéressant.
    Notre conversation a cessé pendant la gym tonique et a repris pendant les étirements, où la prof nous met toujours un style de musique "transcendental". Et là, ohhhhh surprise, elle m'avoue avoir ramené d'Inde 15 kg de marijuana. Elle les garde précieusement dans un tiroir de sa chambre !!!! D'ailleurs, si je veux en profiter, je n'ai qu'à demander... Vous parlez d'une rencontre !!!

    --FTM

    RépondreSupprimer
  4. Hello FTM,

    Merci et bravo à toi pour ce récit "tonique",
    15 kg, il y a de quoi stimuler l'imagination pendant un petit moment !
    :)

    RépondreSupprimer
  5. Comme je n'avais pas participé à celui là, et bien voilà encore la suite... Au final, ces 4 chapitres donneront peut être quelque chose...



    Je lui ai proposé un café, qu'elle a accepté. Et nous avons discuté pendant deux bonnes heures. J'avais complètement oublié mon boulot. Elle semblait avoir oublié le sien. Seuls au monde, dans une petite brasserie à côté de la gare. Elle m'a raconté voyager beaucoup, bien plus loin que notre train du matin. New Dehli, Tokyo, Le Cap, Reykjavik faisaient presque parti de son quotidien. Elle avait vu des girafes ailleurs que dans des zoos. Elle avait vu les bidonvilles ailleurs que dans les journaux. Elle avait vu les lumières de Las Vegas ailleurs que dans Ocean's 11. Ce ne fut que des semaines après notre rencontre qu'elle m'avoua les vraies raisons de ces voyages. Ce jours là, elle se présenta comme une représentante d'une société de coaching. Et je n'avais aucune raison de ne pas y croire. Après toutes ces journées à l'observer furtivement dans le train, je buvais chacun de ses mots et je bouillai comme une cocotte minute. Hypnotisé par ses paroles – et encore et toujours par sa poitrine, ses cheveux et ses pieds, je l'avoue – je fouillai dans chaque tiroir de mon cerveau pour chercher ce que j'allais bien pouvoir lui raconter de ma vie à moi. Le fait est que je n'avais absolument rien de transcendental à lui apprendre. Comme si elle l'avait deviné, elle déclara d'un coup : "Oh, déjà presque 9h, il faut que je file !". Et dans le même soupir, elle ajouta : "Venez, demain, à Oslo, avec moi". Je ne connaissais même pas son prénom.

    RépondreSupprimer
  6. génial !
    Merci jidé ;) Tu vas créer un feuilleton !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !