J'ai assisté au congrès des chamanes du désert

Chers lecteurs,

Voici un article de notre correspondant spécial dans l’ADRAR mauritanien.

Il vient tout juste de rentrer en France et nous relate une expérience inattendue...



Le congrès des chamanes du désert a eu un très grand succès.

A été plus particulièrement remarquée une prêtresse qui prédit l’avenir à partir d’un matériau original et strictement local ; une poignée de crottes de dromadaires séchées dardées d’une très longue épine d’acacia (variété ataxacanta).


Lancées sur le sable (on en trouve facilement !) les pointes s’orientent vers les spectateurs présents généralement très crédules (on en trouve presqu’aussi facilement que du sable !). Selon la dispersion des crottes et l’orientation des épines la prêtresse oracle à tour de verbes.

video


De nombreux spectateurs camélidés assistent, impassibles pour ne pas déconcentrer l’opératrice, et ruminent leurs idées en même temps que leur déjeuner d’épines d’acacia ce qui démontre la très grande utilité de ce mets très délicat qui, une fois roulé en boule par le transit peut, comme on l’a vu, s’orner d’un piquant indicateur genre antenne.

Cette chamane n’exige aucune rémunération pour sa prestation mais ne refuse pas un verre de thé vert de Chine à la menthe.

Tous rapprochements entre chamane et chameau seront considérés comme indélicats !

Elle prévoit un voyage en Europe au printemps. On lui a conseillé de se munir de matière première pour officier !

Votre correspondant spécial dans l’ADRAR mauritanien


Merci beaucoup à notre marcheur du désert pour cette histoire !

1 commentaire :

  1. Un grand bravo au correspondant spécial de l'ADRAR avec une mention spéciale pour l'humour !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !