Let's blog around the clock !

4 commentaires :
Chers lecteurs,

Certains d'entre vous connaissent déjà mon addiction à ce blog.

Aujourd'hui, je suis encore "plus accro" et je vais vous décrire quelques effets secondaires du blog sur ma vie quotidienne...


Je photographie tout (ou presque...) en mode macro depuis la création des jeux macro...




Je me captive pour la géographie (surtout française) depuis que j'ai installé google analytics qui me permet de voir où est lu mon blog....


J'ai un autre élément masculin dans ma vie avec qui j'ai une relation quotidienne, fusionnelle et tactile et ce n'est pas Sawyer mais.... mon ordinateur !

Quand mes amis me racontent quelque chose je leur dis : "ça te dirait pas d'écrire ça dans mon blog?"

Ma fille m'explique que son père a fait pipi dans un avion...

Oui je sais, c'est grave.... La question que je me pose maintenant c'est : Qu'est-ce que ça va être dans quelques mois !

Heureusement j'ai inventé une potion inspirée des fleurs de Bach qui est encore au stade expérimental.

Cela s'appelle "Deblog remedy" et c'est disponible pour tous les blog addicts.

Avis aux volontaires qui veulent la tester !










Bill Haley - Rock Around The Clock

Un voyage de la grotte à la blogosphère...

6 commentaires :
Chers lecteurs,

Aujourd'hui je vous fais voyager dans la blogosphère....

Voici quelques blogs que j'ai découvert lors de mes surfs nocturnes, fréquents ces derniers temps...


Bon voyage subjectif éphémère ! Je vous le raconte de façon romancée. Cliquez sur les liens pour voir les vrais sites !

Il était une fois un sage qui aimait créer des énigmes .
Il aimait beaucoup la nature et observait même les plus petits êtres vivants.

Quand il avait besoin d'inspiration, il observait son voisin et ses enfants depuis sa grotte, toujours dans des situations cocasses.

C'était un puit de connaissance.

Ce sage avait une particularité : on venait le consulter à l'heure du déjeuner, et partager le repas avec lui. Le sage estimait que la nourriture l'aidait à entrer en contact avec les gens. Il aimait ainsi tester de nouvelles recettes.


On le surnommait aussi le bidouilleur ou le recycleur car il trouvait toujours des solutions inédites pour les problèmes qui lui étaient présentés.

Il était très moderne car pour le contacter, il fallait d'abord publier ses questions sur un blog enthousiaste !

Message pour FTM : si tu relances ton blog je l'ajouterai ici ;)

Nous faisons un tour du monde écologique : témoignage

Aucun commentaire :

Chers lecteurs,
Aujourd'hui nous partageons l'aventure de Nathalie et Nicolas qui nous embarquent dans leur sac à dos le temps de cet article !

Merci beaucoup à tous les deux pour ce témoignage.

Nathalie et Nicolas, vous vous lancez dans une grande aventure, pouvez-vous nous expliquer de quoi il s’agit ?

Nous partons pour un tour du monde d’environ un an et demi à travers 10 pays, autour de 3 thèmes liés à l’écologie : l’éco-construction, les énergies renouvelables dans la maison et la permaculture.
Nous habitions à Paris, Nicolas était ingénieur/consultant dans une grande entreprise de services et moi j’étais responsable éditoriale du site internet du navigateur Roland Jourdain. Nous n’étions pas très heureux dans cette vie citadine, nous souhaitions changer de travail pour quelque chose de plus « utile », de plus « concret ».

Vous savez, cette impression de se lever le matin en ce demandant à quoi va servir notre labeur du jour ? Nous voulions donner un sens à notre vie, alors nous avons monté Nature en construction.
Au début, nous voulions seulement déménager, faire une reconversion professionnelle dans la bio ou dans les services liés à l’écologie. En même temps, nous avions envie de voyager, pour découvrir d’autres cultures et vivre un moment avec plus de légèreté et d’insouciance.

Nous avons voulu partir en Nouvelle-Zélande, un pays très vert au sens propre comme au figuré, mais c’est tellement loin !

Nous avons alors pensé nous arrêter en chemin dans différents pays et faire du wwoofing. C'est-à-dire que nous allons aller vivre chez des gens et travailler avec eux en échange du gîte et du couvert. Nous allons les aider dans leurs projets d’éco-construction ou d’agriculture, nous allons apprendre à leur côté et leur prêter main-forte !
Depuis que vous travaillez sur ce projet, qu’est-ce qui vous a le plus étonné, surpris ?

Nous avons été très surpris par le fait que nous ne sommes pas du tout les seuls à aspirer à ce genre de vie ! Il y a pleins de projets de personnes, de couples, de groupes d’amis qui voyagent de la sorte à la recherche d’un idéal, d’une nouvelle vie, de la rencontre de l’autre …
C’est passionnant de parler à ces gens qui nous racontent leurs aventures, nous font partager leurs rêves, leurs projets, nous proposent même de les rencontrer en route !

Sinon, de manière plus concrète, depuis le début de l’aventure il y a une semaine, nous avons été très agréablement surpris de la rapidité avec laquelle nous nous sommes habitués à vivre chez nos hôtes. Nous étions un peu inquiets, comment allions-nous nous intégrer aux familles ?

Allions-nous manger avec eux ? Comment se passerait le travail ? Depuis que nous sommes en Camargue, nous sommes absolument ravis de notre première expérience de wwoofing et nous recommandons à tout le monde de le faire au moins une fois. C’est une expérience très enrichissante !

Dans les moments de doute, qu’est-ce qui vous a permis d’avancer ? Le fait d’être deux. Nous sommes très complémentaires et quand l’un baissait les bras devant la complexité de l’organisation du voyage, l’autre prenait le relais par exemple. Nous nous sommes parfois demandés si un tel projet n’était pas fou en ces temps de « crise ». On nous a rabâché que c’est très dommage de quitter deux CDI et un bel appartement pour vivre « à la bohème » pendant 18 mois.

Mais nous avons réfléchi pour capitaliser à notre retour sur les choses que nous allons apprendre. C’est pour cela que nous avons fait un site internet qui sera très complet, avec des fiches de savoir, des sortes de mémos sur les choses que nous apprenons et une mine de connaissances pour ceux qui s’intéressent à ces sujets.

Nos familles ont accueilli le projet positivement, même si ce n’était pas facile à soutenir au début ! C’est important de savoir que les gens que l’on aime sont moralement présents et ont confiance en nous. Nous avons aussi quelques sponsors financiers et médiatiques, des professionnels qui nous ont accordé du crédit et c’est aussi pour cela que nous voulons aller jusqu’au bout de la meilleure façon qu’il soit, tout en nous amusant ! Plus nous prendrons du plaisir, plus il sera agréable de nous lire et de suivre nos aventures !



Si vous deviez faire la une d’un grand journal qu’aimeriez-vous que l’on dise de votre projet ?

Que nous sommes dans le vrai. On nous a beaucoup dit : « oh oui, l’écologie c’est à la mode, c’est vraiment dans le vent ». Oui, c’est vrai que c’est à la mode, mais ce n’est pas cela qui a guidé le choix de nos thèmes d’étude (l’éco-construction, les énergies renouvelables et la permaculture).


Nous croyons foncièrement que la construction intelligente d’une maison, avec des matériaux sains, économiques, écologiques et solides est une clé pour l’avenir. Tout le monde a besoin d’une maison, d’un nid douillet où l’on se sent en sécurité, où l’on abrite les siens…
Construire des passoires thermiques surchauffées aux convecteurs électriques, saturées de peintures et produits chimiques qui nous intoxiquent n’est pas la bonne solution.

Nous pensons aussi qu’une des raisons à cette crise économique est à chercher du côté de nos modes de vie énergivores. Sans faire l’apologie de la décroissance, sans être un intégriste de l’anti-consumérisme, il faut quand même se poser des questions sur notre façon de vivre.

Nous gâchons pas mal de ressources naturelles, nous ne nous émerveillons plus de voir l’eau potable sortir du robinet, d’avoir de l’essence à la pompe, de trouver des denrées du bout du monde à des prix défiants toute concurrence sur nos étals de supermarchés.

Nous aimerions que notre projet apporte une certaine prise de conscience de ces choses-là. On ne veut pas forcer nos semblables à changer, on veut juste leur montrer que l’on peut-être heureux différemment.

Dans votre périple à venir, y-a-t-il des pays qui vous intéressent particulièrement ? Pourquoi ?
Ahhhhhhh, c’est dur comme question ! Tous les pays que nous traverserons ont leur charme, il faudrait plutôt nous demander si nous ne regrettons pas de ne pas aller dans tel ou tel pays, mais là ce serait une liste trop longue …

Le Canada va être fantastique, nous sommes tellement contents d’aller là bas ! D’abords pour les gens qui sont adorables, pour leur savoir-faire, pour les paysages à couper le souffle …

La Nouvelle-Zélande qui nous attendra 3 mois plus tard sera un paradis sans fin … Nous allons traverser l’île du nord au sud pendant environ 6 mois, nous aurons le temps de nous noyer dans la beauté de la verdure, dans la chaleur des volcans, dans la diversité de la faune et de la flore, dans les projets intéressants que nous allons apprendre …

L’Australie sera aussi fantastique, nous attendons avec impatience la « Great Ocean Road » et le spectaculaire « bush australien ».

Le Japon est un pays qui nous fascine, les Japonais sont parait-il extrêmement accueillants, nous allons pouvoir tester la communication non verbale puisque nous ne parlons pas du tout japonais ! Les autres pays seront tout aussi géniaux … Nous sommes tellement chanceux d’aller dans tout ces endroits …


Comment fonctionne votre binôme ? Qui fait quoi ? Qui a le plus mauvais caractère ?!
Nous sommes très complémentaires et plutôt bien organisés.




Nicolas est attiré par tout ce qui est technique, le bricolage, la construction, la création. Il a le souci du détail et se sent bien lorsqu’il est entouré de personnes qui « font des choses de leurs mains », c’est lui l’ingénieur du binôme, qui écrira les fiches de savoir techniques pour les auto-constructeurs qui suivent notre projet. C’est grâce à lui que nous pourrons refaire toutes ces choses dans notre future maison.
Nathalie est plutôt communicante, elle comprend les choses dans leur globalité et vulgarise ce savoir à destination des autres lecteurs du site et communique sur le projet sur les sites et blogs de nos partenaires.







Nathalie s’occupe aussi du Tipi-Kiwi, le programme pédagogique de Nature en construction pour les petits qui nous suivent.
Question construction, Nicolas fait le gros œuvre, fait en sorte que tout tienne debout et Nathalie les enduits, les finitions, les décorations … nous faisions d’ailleurs ainsi dans notre appartement parisien, quand nous faisions des meubles en carton ! C’est une organisation qui fonctionne bien, on est tous les deux satisfaits par nos tâches, on ne se marche pas dessus et le projet avance à bon rythme ;)

En ce qui concerne le mauvais caractère, nous avons nos périodes comme tout le monde ;) Tout est affaire de moments, en général quand l’un est ronchon, l’autre le comprend et lui fiche la paix, le tout c’est de ne pas être de mauvais poil tous les deux en même temps !

Jusqu’à présent, nous gérons plutôt bien les choses en nous laissant de l’espace vital quand c’est nécessaire. Pas facile d’être ensemble 24/24h pendant 18 mois, il faut être indulgent et comprendre que la solitude ponctuelle est parfois la clé de la bonne humeur !

Dans vos rêves les plus fous, comment imaginez-vous la suite, dans un an et demi ?Nous aimerions rentrer et organiser une grande fête avec tout ceux qui nous aurons suivi, soutenu, épaulé !
Nous aimerions pouvoir vivre de la même façon, mais en restant en France. Construire notre maison écologique, avoir un bout de terrain pour faire pousser nos fruits et légumes … Pour l’instant, nous avons pour projet d’essayer de monter une entreprise de « conseil en éco-construction » …
Nous aimerions vivre des choses que nous avons apprises, aider d’autres gens à construire ainsi, à être heureux dans leur maison saine et jolie … Est-ce utopique ? Nous verrons comment sera « le marché » d’ici quelques années … Il y aura sûrement une petite place pour nous ;)
Nous aimerions aussi continuer à faire vivre le voyage, par des expos photos, des conférences, un livre ou deux peut-être ?




Nous allons revenir avec des dizaines de milliers de photos, des vidéos, des dessins, des idées, des récits, des contacts … Combien de temps ferons-nous vivre le rêve de Nature en construction ?

Nous verrons !

Pour suivre Nathalie et Nicolas au jour le jour : http://www.nature-construction.com/

Chers Nathalie et Nicolas,

"C'est parti mon kiki" vous souhaite un très bon voyage et bravo pour cette initiative !




Ajout du 18/12/2009
Je viens de faire un tour sur le site de Nathalie et Nicolas et voici ce que je ramène pour vous : une vidéo de leurs aventures en Nouvelle Zélande.
Bon dépaysement !


Jeu macro 2 : Les solutions !

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,

Vous les attendiez, les voici !

Découvrez les solutions du jeu n°2 ...



Pour cette image, il s'agit de l'intérieur d'une boîte de chocolats, bravo à FTM qui avait deviné.



Et cet objet mystérieux est en fait boule de lavage écologique !



Bonne journée !

Mes premiers jours à Shanghaï : témoignage

2 commentaires :
Chers lecteurs,

Aujourd'hui vous allez découvrir Shanghaï comme si vous y étiez, à travers les yeux de Carlita qui vient de s'y installer avec son homme et son fils juanito.


Elle nous livre ici ses premières impressions...
Bon voyage !

Comment se passent nos premiers jours à Shanghai ?
Quelles sont nos découvertes ? Qu'est-ce qui attire notre attention ?
Voici ci-dessous quelques éléments de réponses.
N' hésitez pas à nous faire part de vos impressions.

Carlita & Carlo (avec un clavier qwertyuiop...)

 
Shanghaï c'est : -Tout d'abord beaucoup de chinois, des chinois partout, partout.

-Et des chinois qui semblent manger tout le temps, à toutes les heures de la journée.

-Des kilomètres et des kilomètres de marche à pied et en poussette à la découverte de la ville et pour prendre des repères pour la vie quotidienne.

-Notre fils qui suscite l'attroupement jusqu'à une quinzaine de personnes, séances de photos, prise dans les bras et tutti quanti !

-Des personnes qui se promènent en pyjama et chaussons en bas de chez elles.

-Une femme qui se rince les cheveux dans la rue.

-Un homme qui porte en guise de casque de vélo une bombe d'équitation.

-Prendre en photos et se faire prendre en photos par les touristes chinois.

-Avoir à l'évidence vexé un homme en lui disant merci en chinois et non pas en japonais comme j'aurais du le deviner. Mais je ne sais pas encore discriminer les différents faciès asiatiques, nous commençons seulement doucement.

-Chercher à acheter des produits ménagers. Qu'est-ce qui est quoi ? Difficile à dire, tout est en idéogrammes ! J'aurais dû faire de la sémiologie…
-Acheter 3 films en dvd pour 2 euros 70, dont un à peine sorti dans les salles en France.

-Des enfants en bas-âge qui font à leur guise leurs besoins dans le caniveau grâce à des pantalons fendus ouverts en permanence.

-Des hommes qui font prendre l'air à leur oiseau de compagnie dans les parcs avec interdiction d'approcher pour ne pas les déranger.

-Des personnes âgées qui se frappent elles-mêmes…les bras, le corps, en chemin ou dans les parcs (tai chi chuan)-Une classe entière d'écoliers qui prend en chasse notre pauvre Juanito, voulant jouer avec lui.

-Une maxi grimace et une envie de tout recracher à l'instant en goutant un jus de je-ne-sais-pas-quoi : goût de charbon et de fumée, acidulé et ultra sucré.

-Le bruit continu d'une ville qui ne dort jamais.

-Se brûler la langue avec les fameux xiao long bao, de délicieux raviolis à la vapeur fourrés de viande émincée et de bouillon brûlant : trop bon !

-La piscine extra-beautiful de club-house de mon logement.

-Le décompte sonore du temps de passage autorisé pour les piétons.

-En visitant le centre de la planification urbaine : La maquette de Shanghaï avec Puxi à l'ouest et Pudong à l'est de la rivière Huanpu qui permet une vue d'ensemble et de situer le site de l'expo universelle prévue en 2010.

-Le spectacle tout a fait "normal" de l'homme qui mollarde généreusement à côté de vous ou qui se fouille le nez jusqu'au coude.

-Des chiens domestiques que l'on porte et que l'on chouchoute comme des bébés : petits chaussons aux pattes, manteau de pluie, massage sur le ventre.

-Des "Gucci, bags, sun glasses, madam ?" avec insistance sur plusieurs mètres dans les zones les plus touristiques.
-Un interphone dans mon appart, connecter au groom en bas : "Wuhai, Taxi ?". Je descends et mon taxi est la. Easy.

-Juanito qui se bidonne de chez se bidonne dans la piscine à boules du children playground.

-Des Adidas à 4 bandes et un sweat shirt AdiBAs !

-De beaux ananas ciselés au couteau vendu sur les trottoirs.

-Des jeunes femmes chinoises qui portent des lentilles noires. L'iris extra-foncée serait un critère de beauté ?

-Un morceau de lard qui sèche entre une grosse culotte et une chemise.

-Le dictat du teint blanc éclatant. Les publicités ne cessent de venter le pouvoir éclaircissant et la protection uv de cosmétiques.

-De jeunes hommes qui, amoureux, tiennent le sac à main de leur chérie et s'adonnent comme il se doit a une séance de shooting de la belle. Celle-ci prend alors des poses et des mimiques qui m'évoquent les mangas.

-Le télé-achat qui propose un thé miraculeux qui permet d'augmenter la poitrine en déplaçant la graisse disponible ailleurs !

- Jacky Chan, grande vedette, qui chante à la télévision.
-Avoir visité 9 parcs différents et il en reste encore beaucoup.

-Avoir visité le Shikumen house. Musée dédié à la démonstration d'une maison d'architecture traditionnelle

-L'absence de numéros 4, 14, 24 et 34 dans mon immeuble. La prononciation en chinois du chiffre 4 est homophone de celle du mot mort. On comprend la superstition.

-On ne monte jamais au premier mais au second. Le rez de chaussée n'est pas compté comme zéro.

-Au rayon poissonnerie de notre supermarché, des vivariums : poissons, anguilles mais aussi des crapauds neurasthéniques et des tortues au bord du suicide.
-Un laveur de vitres funambule à notre fenêtre. Nous habitons au 16 ème étage (soit au 13 ème selon les critères français : diable ! une autre superstition).

-Des triporteurs chargés au-delà du possible.

- Faire un vœu au temple bouddhiste de Jingan suivant un jeu d'adresse consistant à réussir à faire entrer une minuscule pièce de monnaie, en métal léger dans une sorte de grande jarre de plusieurs mètres de haut.


Chère Carlita,
Merci beaucoup pour ce voyage dépaysant et à très bientôt pour de nouvelles aventures...!

*******
Voici d'autres expériences de vie à l'étranger :

Vivre à Galway en Irlande

1 an en Australie

Ma vie à Toronto au Canada

Mon voyage au Pérou

Réponse de la devinette animalière

Aucun commentaire :

Il s'agit du dauphin !








Source : Science et Vie / juillet 2009

Un nouveau jeu MACRO pour vous

2 commentaires :
Chers lecteurs,


Voici une nouvelle édition du jeu macro pour vous.
Je vous rappelle le principe :



Regardez ces 2 images prises en mode macro. Le but de l'exercice : deviner de quoi il s'agit.
A vous de jouer ! Notez vos réponses dans les commentaires.





Photo n°1

C'est beau, ça brille, mais qu'est-ce que c'est ? !




Photo n°2

D'où vient cet objet mystérieux...?!


Bonne chance à vous chers macrobloggers...

Dans un ascenseur avec qui vous voulez...

1 commentaire :
Aujourd'hui vous prenez l'ascenseur...

Vous êtes avec quelqu'un avec qui vous aimeriez passer un moment mais que vous n'avez pas l'occasion de côtoyer dans votre vie de tous les jours.


Avec qui aimeriez-vous être dans un ascenseur en panne ?

De quoi parlez-vous ? Ou bien que faites-vous... !

Alors moi... J'aurai aimé me retrouver avec un égyptien vivant au temps des pyramides qui me parlerait de son mode de vie et de ses croyances.


Et aussi prendre l'ascenseur avec un maître spirituel pour partager son savoir et ses expériences et avoir une discussion sur le sens de la vie.


Et enfin, pourquoi pas passer un petit moment avec Sawyer de Lost...

Et vous ? !

Je deviens poétesse d'un jour

5 commentaires :
Chers lecteurs,

Aujourd'hui je me sens d'humeur poète...

Il est encore temps de cliquer ailleurs sur vous le souhaitez !

Alors, je me lance...

Avant d'écrire ce blog,
J'étais d'une humeur de bouledogue
Un jour j'ai été inspirée
Et je me suis lancée

C'est parti mon kiki !
Voici ce que je me suis dit...

J'ai découvert un nouvel univers
Fait de code HTML pas très clair
Je surfe depuis à haute dose
Parfois je suis proche de la névrose

Je vous raconte un peu ma vie
Et avec plaisir, publie vos récits
Envoyez ici vos anecdotes, vos idées
Surtout, il ne faut pas hésiter

Merci à tous les lecteurs
Qui se promènent ici à toute heure

J'espère que vos visites sur ce site
Vous donnent la frite
Et j'en profite ici
Pour vous dire un grand merci

Surtout pour vos commentaires
Quand vous aimez en faire

Je vous dis maintenant à bientôt
Et vous vous dîtes sûrement "ouf c'est pas trop tôt !"




PS : je viens de faire un masque revitalisant à l'huile d'argan et vous venez de bénéficier des effets secondaires sur l'inspiration !

Le jour où j'ai concentré mon énergie sur mes atouts

Aucun commentaire :
Aujourd'hui je dois vous avouer que je ne suis pas parfaite.

Oh... Mais j'entends quelqu'un dire "ça on le savait déjà!"

Bref... Au début de la vie professionnelle, mon patron m'a ouvert les yeux en me disant un jour en résumé :

" Ne te fatigue pas trop à corriger tes défauts, mets ton énergie sur le développement de tes atouts et tu seras beaucoup plus heureuse et performante ".
Il m'a fait remplir un questionnaire de personnalité qui permet de repérer son mode de fonctionnement préféré.

Alors, mon profil ?
- Aime là où se trouvent des gens imaginatifs et intéressés par les possibilités humaines
- Fait attention à ce qui motive les autres
- ....
Bon j'arrête là les points forts car je sens que vous voulez connaître mes "axes de développement" :
- Ne pas remettre les affaires au lendemain
- Ne pas démarrer de nouveaux projets avant d'avoir fini ceux déjà commencés...

Mieux comprendre mon mode de fonctionnement m'a permis de comprendre pourquoi dans certaines situations j'exprimais pleinement "mon potentiel" et pourquoi dans d'autres je "ramais péniblement"...
Et de bien l'assumer !

Accessoirement, ça m'a aussi aidé avec mon homme qui l'a passé lui aussi et de ne plus lui dire "tu es parfois un ermite " mais "en tant qu'introverti il me semble que tu as besoin d'être seul pour recharger tes batteries....

Et lui : non plus "c'est quoi ce b.... sur ton bureau ?" mais "tu as un mode d'organisation très personnel".
Rassurez-vous, ce n'est pas toujours comme ça ! OUF !

Pour ceux sont intéressés, ce questionnaire est le MBTI. A passer avec un praticien certifié.

A lire : Deviens qui tu es, Pierre Cauvin et Geneviève Cailloux, éditions souffle d'or


A visiter :
http://www.opp.eu.com/fr/produits/MBTI_step_I/Pages/default.aspx
http://www.16-types.fr/

Aujourd'hui : Exposition artistique "Good Vibes"

4 commentaires :
Bonjour chers lecteurs !

Aujourd'hui vous allez décourvir la première exposition virtuelle de "C'est parti mon kiki ! ".

Le thème de cette exposition : "Good Vibes", des bonnes vibrations qui font du bien... Non il n'y a pas de sens caché derrière cela, vous êtes des coquins !!

Au programme des peintures, des objets et une recette inattendue...

MERCI beaucoup à tous les contributeurs d'avoir joué le jeu. N'hésitez pas à explorer leurs sites.

Bonne visite à vous !


Pour commencer, découvrez ici Xavier Deffieux, peintre aux multiples talents, qui nous raconte une de ses performances, "culottée" ... !
Et encore plus sur :
http://www.xavier-deffieux.net/


Performance Foch

"Voici une photo de ma dernière performance sauvage réalisée dans le centre ville de Chelles en Seine & Marne. De 13h à 19h.

Le culot a été de m'installer en plein jour avec bâches, tine, pinceaux et inspiration.
Résultat tout paraissait normal, les passants étaient curieux, la police aussi et les enfants de l'école primaire en face (non visible sur la photo) sont venus pour certains peindre spontanément avec moi à la sortie des classes.
Le comble du comble, c'est quand en milieu de journée un homme très très curieux insistait sur l'autorisation que j'avais pour peindre.

Au bout d'un moment, il finit par me dire que c'était lui le propriétaire et que finalement il aimait bien cette peinture et mon culot : Résultat il m'a donné sa carte de visite, à suivre !

Bref c'était une belle journée pour annoncer le printemps."

Xavier






Voici maintenant des créations de Myriam Lakraa qui nous donnent un petit aperçu de son univers :
Myriam Lakraa
Créations, peinture acrylique sur toiles (kokeshi, peinture naïve, peinture abstraite, fleurs, portraits), créations en pâte polymère et poterie au colombin.
Membre de la Maison des artistes.


Matriochka 2
Etude pour tableau, dessin au feutre noir