J'ai compris l'importance de stériliser les biberons‏

Chers lecteurs,
Aujourd'hui voici une histoire qui démarre dans les airs et qui devient très terre à terre !

Merci à Jean Mouloud pour ce récit en exclusivité pour vous...

"Ça commence très loin du sujet…. Retour de week-end entre amis.

Décollage de Quiberon vers Paris dimanche en fin d’après-midi, vol de deux heures.
Vous savez, dans ces avions plus petits qu’une voiture à l’intérieur…et bien sûr dépourvus de « commodités », comme on disait jadis.
L’erreur a été de boire une bière juste avant de partir.

Arrivée à l’altitude de 1500 mètres …

Première gêne. Vite tourner son attention sur les instruments, la carte, la radio, la météo…

Ça monte lentement.

A 2000 mètres, ça commence à être difficile de penser à autre chose.

Ça monte toujours.

A 2500 mètres, une décision s’impose : atterrissage d’urgence ou débrouillardise.

Appel de cabine : « l’un des passagers dispose-t-il d’un récipient pour…euh, juste vous en avez un ? ».

Petite précision : je suis un homme.

L’inventaire est chiche : pas de bouteille, pas de verre, rien de tout cela…
Et là : Eurêka ! C’est la petite tête blonde endormie à l’arrière qui donne involontairement la solution en poussant juste un petit soupir.

Le biberon ! Je passe sur la performance technique de se redresser dans l’habitacle exigu pour accomplir ce qui devait l’être et sur la renonciation, ce jour là, à une certaine pudeur…

Stérilisez bien vos biberons : vous ne savez jamais à quoi ils ont servi !"

Jean Mouloud, un pilote qui a le sens pratique....

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !