Interview : Véronique Boudot-Antic, nous parle de son métier de Home and Office organizer

Bonjour chers lecteurs,

Comme vous le savez-vous l'aménagement de notre espace et la façon dont cela influence notre vie, nos relations, est un sujet qui m'intéresse beaucoup. Et si agir sur notre espace devenait une façon d'agir concrètement sur notre bien-être, nos projets et celui de nos équipes ?

Aujourd'hui je vous invite à rencontrer Véronique Boudot-Antic qui a travers son métier de Home and Office Organizer, a développé une approche très intéressante pour aider ses clients à prendre conscience de ce qui les freine et générer les changements dont ils ont besoin pour mieux avancer dans leurs projets.

Bonne découverte !

Bonjour Véronique, quelques mots pour parler de toi et te présenter à nos lecteurs ? Quel est ton parcours ?

J'ai fait une partie de mes études en Ressources Humaines puis j'ai poursuivi en développement local (accompagnement de projet de territoire). J'ai toujours cherché à croiser « l'humain » et la logique de « projet au service de... ». Je me suis naturellement retrouvée à travailler dans l'Economie Sociale et Solidaire. A animer un réseau puis à accompagner des projets d'entreprises plutôt sur le « dur », la structuration financière.
Parallèlement, j'ai toujours cherché à mieux comprendre mon mode de fonctionnement pour dépasser mes freins ou avoir toujours plus de fluidité et de « légèreté » dans ma vie. J'ai eu une démarche de développement personnel depuis l'âge de 20 ans, de l'analyse à la sophro, la méditation, l'art thérapie… en passant aussi par le feng shui et le travail énergétique.

Depuis quelques années, je m'occupe de la formation interne de la structure dans laquelle je travaille. Ce qui fait que je m'intéresse particulièrement à la dynamique individuelle et collective. Nous avons déménagé 2 fois ces 5 dernières années, notre équipe ayant quadruplé. Et j'ai pu voir l'impact du lieu sur une équipe. Les déménagements ayant parfois plus d'impact sur la dynamique que l'arrivée de nouvelles personnes.

Tu as fondé HoO, Home and Office Organizer. Raconte-nous ! De quoi s'agit-il ?

HoO, c'est proposer un cadre pour les personnes qui décident de s'accorder du temps pour mettre plus d'eux-mêmes dans leur quotidien. Pour mettre ce qui leur fait du bien au cœur de leur vie.

C'est donc, d'abord s'accorder du temps pour se poser et se dire à soi-même ce qui nous ferait du bien là, maintenant.
Et ensuite, c'est accompagner à poser les actes qui vont changer le quotidien.

Et pour cela, j'utilise :

  • Le ressenti corporel pour que chacun apprenne à se reconnecter à sa boussole intérieur. Et aussi parce que cela va beaucoup plus vite que la « masturbation intellectuelle » qui peut ne jamais en finir :-)
  • L'espace car c'est un support ludique et pragmatique, et aussi très visible. Parler de son espace, c'est aussi parler de soi, et de sa relation avec l'autre. Et quand on se met à le réorganiser, on remarque que les choses bougent aussi bien à extérieur, qu'à l'intérieur. C'est assez magique, même si ça ne fait pas tout. C'est aussi un premier support pour passer à l'action très concret. Et bizarrement, parfois on voit à quel point, il est difficile pour certaines personnes de réussir à faire avancer un plan d'actions qu'elles ont elle-même posée.
  • Un travail sur les « tensions » ou ressentis corporels. Quand, par exemple, une personne n'arrive pas à passer à l'action, à prendre du temps pour elle ou qu'elle bloque sur une étape, je passe par un accompagnement physique, une sorte de voyage intérieur. C'est aller voir à l'intérieur de soi, comment c'est dans son corps et à quoi cela nous renvoie. C'est mettre des mots sur des maux pour mieux les traverser. C'est une autre manière d'accompagner les personnes à changer de posture, aussi bien physique que « d'état d'être ».


Qu'est-ce qui t'as motivée à aller dans cette voie d'aider les gens à se sentir mieux  dans leur quotidien professionnel et personnel à travers notamment le travail sur l'espace?

En fondant HoO, j'ai surtout eu envie de partager une expérience. Tous les « outils » que j'avais pu me construire pour moi, pour avancer dans ma démarche personnelle, prendre des décisions, faire évoluer mon poste ; tous ceux que j'avais testé avec mes collègues, j'ai eu envie de les partager, et notamment auprès de mes partenaires et dirigeants que j'accompagne.

Je vois autour de moi des personnes proches de l'épuisement, sans pour autant qu'elles prennent le temps de changer quoi que ce soit ou très superficiellement.

Le travail sur l'espace permet une mise en mouvement qui peut prendre bien moins de temps qu'un travail très intellectuel sur une réorganisation par exemple. Et surtout, chacun devient moteur, acteur de son changement.


Quels sont les besoins des personnes qui font appel à tes services ? Quels retours te font-ils ensuite sur ce que cela leur apporte ?

J'ai surtout des personnes, dirigeant ou dirigeante, en phase de ras-le-bol, mais bien motivés à ne pas se laisser complètement envahir. Ces personnes sont prêtes à prendre du temps pour elles mais pas non plus y passer des heures. Et mon accompagnement a cela de rassurant qu'il est posé dans un temps donné.

Les retours que j'ai sont « une amélioration en profondeur » et en peu de temps du mode de fonctionnement d'une petite équipe, d'une « remise à plat et d'une consolidation » pour une indépendante, « un instant privilégié pour poser les choses importantes de sa vie », « une prise de recul »…

Chacun par d'où il en est et va à son propre rythme. Puisque c'est la personne qui est en action. Je suis simplement là pour l'aider à franchir plus facilement les obstacles. Ce que je sais, c'est que certaines personnes, quelques mois après utilisent toujours les outils. Des personnes qui ont travaillé avec moi sur leur espace pro, ont d'elles-mêmes ensuite fait le même travail, seule, sur leur espace perso. Une fois que le mouvement est enclenché, il se poursuit. Ensuite, j'ai surtout des demandes sur le corporel et là encore, ça va vite. Une séance dure en moyenne 30 minutes.

Sur ton site on peut lire "Manager heureux, des salariés heureux commencent toujours par un(e) dirigeant(e) bien dans ses baskets". Qu'est-ce que cette phrase représente pour toi ?

Pour moi, tout commence par soi. Que ce soit la mère de famille qui souhaite une vie plus harmonieuse, un(e) dirigeant(e) qui voudrait que son équipe « fonctionne » mieux, soit plus motivée. Cela interroge d'abord notre propre mode de fonctionnement. J'ai accompagné pas mal de structures en difficulté et, au-delà du marché, de contexte économique et politique, cela interrogeait les freins personnels de ces leaders (managers ou dirigeant(e)s). Et parfois, l'ambiance d'une équipe peut aussi prendre une teinte particulière quand son dirigeant est dans une période de stress, de doute ou de mal-être. Qu'il le montre ou non.

Quels conseils donnerais-tu à une petite équipe qui souhaiterait réaménager son bureau pour une meilleure ambiance de travail et plus de collaboration ?

Il est important de prendre le temps de se dire individuellement puis collectivement de quoi chacun a besoin pour bien travailler, pour être bien dans son espace de travail. Cela permet d'échanger sur les contraintes des uns et des autres et de mieux se comprendre puis de réorganiser en conséquence.
Souvent, il y a peu à faire. Pas besoin de dépenser des fortunes en aménagement. L'important est d'abord de prendre du temps pour s'écouter. Ensuite, organiser et expérimenter. Rien n'est figé. Il est important après quelques semaines de faire un point pour voir ce qui fonctionne et ce qui peut encore être amélioré. Un pas après l'autre.

Une autre chose. Tout le monde à tendance à accumuler une masse de dossiers, documentations, mails… ce qui finit par nous envahir physiquement, même si on ne le voit plus au quotidien. Il est important de prendre le temps, au moins une fois par an, de faire un grand ménage et de garder avec soi seulement les informations et documents utiles.

Garder de l'espace libre, c'est laisser la place possible à des nouveaux projets, des nouvelles affaires. C'est pour cela qu'il est important de savoir ce qui est important pour soi, pour l'entreprise. Pour lui laisser symboliquement et physiquement la place.

Pour en savoir plus : 
Le site de Véronique  : http://vbahoo.wix.com/vbahoo
Page Facebook de Hoo : ici 

*******
Chère Véronique,

Je te remercie beaucoup pour ce partage très intéressant !
J'aime cette phrase que tu nous donnes "garder de l'espace libre, c'est laisser la place possible à des nouveaux projets". Il est peut-être temps que je range à nouveau certaines zones de mon appartement !

Je te souhaite qu'à travers HoO de nouveaux HoOrizons s'ouvrent pour toi et tes clients :)

A bientôt !

2 commentaires :

  1. Merci pour cet interview! Je crois en effet que notre environnement de travail nous façonne d'une manière ou d'une autre. En ce moment, j'ai l'impression que mon espace mange toute mon énergie. Il faudrait que je pense à travailler sur le sujet...
    Bonne continuation à Véronique...

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Marie !
    Merci à toi ;)
    Je sens l'appel du tri qui vient à toi ;) ? Tout comme toi le désordre ça me vide les batteries... et c'est surtout les lieux d'accumulation et de me dire que je dois les trier et ranger un jour....qui me fatiguent à l'avance !
    Véronique, ton interview m'a donné envie de ranger et aujourd'hui j'ai rempli le coffre de ma voiture de 5 sacs à donner à droite et à gauche dont 2 sacs plein de médicaments ! Ne serais-je pas un peu hypocondriaque ;) ?

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !