Un projet de nouveau magazine à suivre de près...

Chers lecteurs,

J'ai découvert récemment en surfant (encore ! ) un nouveau projet de magazine féminin que je vous invite à découvrir ici à travers l'interview de sa fondatrice.

Merci à Carol Galand pour ce témoignage.

http://shi-zen.eko-co.fr/




1) Bonjour Carol, vous travaillez en ce moment sur le lancement d’un nouveau type de magazine, de quoi s’agit-il ?

J'ai décidé de me lancer dans la création d'un magazine féminin 100% éthique, tant dans sa production (processus de production labellisé "Imprim'Vert", impression sur papier provenant de forêt certifiées PEFC, utilisation d'encres sans alcool isopropylyque, shootings de mode réalisés localement...) que dans sa ligne éditoriale (pas de pub pour des grandes marques mais uniquement pour des créateurs éthiques, conseils pratiques pour consommer mieux, mise en avant d'associations et d'anonymes oeuvrant au quotidien, rubrique voyage responsable...).



Son nom: Shi-zen ("nature" en japonais)



2) Comment est née l’idée de ce projet ?

Je suis finalement une fille comme les autres: j'achète des magazines féminins une fois de temps en temps, pour me détendre en fin de semaine et avoir une lecture ludique qui me propose aussi un éclairage sur la mode et les tendances.

Mais j'ai remarqué que ces magazines féminins me laissent toujours sur ma faim: non seulement le contenu est-il à peu près le même dans tous les mags (promo pour les mêmes films, les mêmes bouquins et les mêmes albums, mêmes types de sujets mis en avant...), mais la forme est caricaturale et très réductrice de l'image de la femme: on y voit sur les pages mode des mannequins faméliques de 16 ans, qui portent négligemment et en faisant la tête des modèles haute couture à 800 euros pièce, on trouve toutes les deux pages une nouvelle pub pour un produit de beauté qui, c'est couru d'avance, ne tiendra pas ses promesses, on sent monter la frustration à la vue des voyages 5 étoiles à l'autre bout du monde...

En plus de cela, je suis atterrée par la façon dont nous détruisons notre planète à petit feu, et je trouve que la presse féminine ne fait pas grand-chose pour sensibiliser ses lectrices aux petites choses qu'elles pourraient faire pour améliorer les choses... Bref, je me suis rendue compte que ces mags féminins que je continuais malgré tout à acheter ne m'apportaient pas grand chose.

C'est comme ça que l'idée de Shi-zen a fait son chemin: je me suis dit que je ne devais pas être la seule à en avoir marre d'être prise pour une midinette sans cervelle, et j'ai décidé de créer un magazine féminin intelligent, avec des sujets creusés, une ligne éditoriale plus respectueuse de la femme et de l'environnement, une rubrique mode présentant des vêtements plus accessibles, plus éthiques, et des mannequins plus proches des lectrices.



3) Qu’est-ce qui motive l’équipe qui participe à la construction de ce nouveau magazine ?

Quand j'évoque mon projet, mes interlocuteurs (et pas seulement mes interlocutrices) sont généralement très enthousiastes. Je crois que finalement, beaucoup de gens partagent mon avis sur la presse féminine et sur l'image négative qu'elle donne des femmes.

Ce qui motive l'équipe de Shi-zen, c'est de rompre avec les idées toutes faites: beaucoup pensent qu'un magazine "écologique" est nécessairement un magazine sérieux, sectaire, ou encore que la mode éthique, c'est de la mode ringarde ou baba cool.

Le grand défi de Shi-zen, c'est d'être un magazine féminin ludique, léger, présentant une charte graphique moderne et aboutie, et offrant la détente et la part de rêve nécessaire pour s'évader, tout en ayant une ligne éditoriale cohérente et responsable.




4) Depuis le début de cette aventure, quelles ont été les bonnes surprises ?


Il y en a tous les jours!

Au départ, j'ai décidé de lancer un questionnaire sur internet pour sonder les lectrices sur leurs envies, pour savoir si effectivement ce que je ressentais était partagé par d'autres. J'ai envoyé le lien vers mon questionnaire à une cinquantaine de personnes, et j'espérais 400 ou 500 réponses pour pouvoir exploiter les résultats dans mon étude de marché. Résultat : deux mois plus tard, plus de 10000 personnes avaient répondu !

C'est là que j'ai réalisé qu'il y avait vraiment une frustration de la part des lectrices, et que mon projet leur parlait. Tous les jours, je reçois des commentaires d'encouragement, et c'est fabuleux, cela me donne un coup de boost dans les moments difficiles... Car des moments difficiles, malgré tout il y en a toujours quand on se lance dans des projets d'une telle envergure! Surtout quand on décide de ne pas passer par les grands circuits classiques de production, d'édition et de distribution...

C'est pour remercier tous ces anonymes qui ont décidé de croire en Shi-zen que j'ai décidé, depuis le départ, de répondre à tous ceux qui me laissaient un commentaire. Je trouve que c'est normal de donner un retour à des gens qui prennent sur leur temps pour s'intéresser à ce que je fais...




5) Pour ceux qui le souhaitent, comment faire pour soutenir ce projet ?


Pour soutenir ce projet, il faut avant tout laisser ses coordonnées sur la page du questionnaire. Ainsi, je pourrai tenir informées toutes les personnes qui sont intéressées par le lancement du magazine.

http://shi-zen.eko-co.fr/


Ensuite, il faut faire suivre le lien pour faire connaître l'idée à son entourage. Cela me permet de réunir un maximum de personnes autour de ce projet. Finalement, c'est au moment du lancement que je vais le plus avoir besoin de soutien : je fais un gros pari en créant ce magazine, et j'espère que les personnes qui m'ont encouragé achèteront au moins une fois Shi-zen et parleront du magazine autour d'elles pour faire fonctionner le bouche à oreille!

Je dis une fois, parce que pour la suite, c'est à moi et à l'ensemble de l'équipe qui travaillera sur le projet de donner envie aux lectrices de racheter le magazine une deuxième fois, voire de s'abonner...



6) Imaginez que nous sommes un an après le lancement du premier numéro, qu’est-ce qui vous ferait plaisir ?

Ce qui me ferait plaisir, évidemment, ce serait que Shi-zen ne déçoive pas les personnes qui ont cru au projet. C'est ce sur quoi je compte travailler le plus: je souhaite que Shi-zen reste fidèle à ses valeurs d'origine, que ce magazine soit et reste résolument différent, éthique, et valorisant.

Le but est que les lectrices s'y retrouvent, que lire les témoignages des anonymes et des associations les motivent pour agir à leur tour à leur niveau...

Bref, que Shi-zen soit un magazine qui fasse bouger les choses, d'une manière ou d'une autre, et qu'il refuse les compromis sur sa ligne éditoriale éthique.




7) Une personne célèbre vous propose de soutenir shi-zen, qui aimeriez-vous avoir comme parrain / marraine ?

Question difficile !

Il y a des célébrités qui oeuvrent publiquement en faveur du développement durable. On parle souvent de Brad Pitt et Angelina Jolie, de Gisele Bundchen, de Leonardo di Caprio. En France aussi, nous avons nos stars qui défendent des valeurs environnementales, comme Marion Cotillard, ou, à un tout autre niveau, Nicolas Hulot...

Mais je pense qu'il y a aussi beaucoup de célébrités qui, sans le mettre en avant, agissent au quotidien dans leur mode de vie pour la planète. Donc j'ai du mal à répondre à cette question... Il faudrait surtout que le parrain ou la marraine en question soit quelqu'un de réellement concerné, et de personnellement convaincu par les causes défendues par Shi-zen.

A propos du lancement :
Le premier numéro de Shi-zen sortira début janvier, une belle façon de commencer l'année 2010! Il sera disponible en téléchargement PDF depuis le site internet du magazine pour environ 2,50 euros.

Il sera aussi possible de l'acheter en exemplaire papier et de le recevoir par courrier. Il y aura également quelques points de vente à Paris et en province: certains magasins et boutiques éthiques se sont en effet spontanément proposés pour le diffuser, et je pense qu'au fur et à mesure, il y aura de plus en plus de points de vente où trouver Shi-zen.

Finalement, évidemment, il sera possible de s'abonner, aussi bien à la version PDF qu'à la version papier. Cela offrira des avantages tels que l'accès aux archives, la possibilité de réagir aux articles en ligne, et l'accès à des forums où les lectrices pourront échanger leurs bons plans à Paris et en province.

http://shi-zen.eko-co.fr/
Contact : carol_galand@yahoo.fr


Chère Carol,

Merci beaucoup et j'attends avec impatience de pouvoir acheter le numéro 1 de Shi-Zen !!!!



5 commentaires :

  1. On attend avec impatience de pouvoir voir ce magazine !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai répondu au questionnaire !
    Il sort quand alors, alors ???
    Bonne soirée eflque

    RépondreSupprimer
  3. coucou Mes éféebulations,

    ça sera dans les kiosques le 14 décembre !

    RépondreSupprimer
  4. Et voilà, un an après, Shi-Zen s'apprête à fêter son anniversaire... Nous organisons un grand jeu avec plein de fringues, accessoires et cosmétiques éthiques à gagner.
    Renez-vous sur le blog de Shi-Zen lundi!

    RépondreSupprimer
  5. Déjà un an!! Oulalah :)

    Merci pour l'info sur le jeu.

    Allez-y faire un tour!!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !