Témoignage : J'ai posé nue pour un photographe

Chers lecteurs,


Aujourd'hui vous allez découvrir les aventures photogéniques de "Mon amie Chômeuse" en plein été.

J'ai découvert son blog à travers les missions amusantes qu'elle s'est données : devenir érudite, devenir une ascète et tenter de nouvelles expériences...


Ton amie chômeuse a posé (nue) pour un photographe

(Requête de Mathieu, des projets plein la tête, mais pas de modèle)

Le mois d’août, c’est comme un dimanche géant : tout est ralenti, les rues sont dépeuplées, les grilles des magasins fermées, et même les amis travailleurs n’en glandent pas une. C’est la période idéale pour laisser l’esprit vagabonder et regarder germer des idées un peu folles (c’est d’ailleurs pendant l’été que ton amie chômeuse avait décidé de quitter son travail bien rangé dans une grande maison de cosmétiques dont elle taira le nom chutchut pas de marque).

Ainsi, Mathieu, photographe de son état, a décidé que c’était le moment d’accomplir les projets personnels qu’il a délayé toute l’année.


Seulement voilà : les mannequins avec qui il a l’habitude de travailler sont toutes en train de faire du jet-ski avec Lizarazu ou de pourrir David Guetta à coups de bombes à eau. Une seule personne est encore entrain de moisir à Paris : ton amie chômeuse.


J’ai pris l’air offusqué qui convenait et posé les questions essentielles : verra-t-on mon visage ? S’agit-il d’une série sur les physiques inhabituels (auquel cas je refuse) ? A-t-il une idée derrière la tête (auquel cas j’accepte) ?

Et après un demi-verre de vin blanc, je l’ai suivi gaiement (faut-il préciser que je n’avais rien d’autre à faire).


Je me repens d’avoir pensé que le mannequinat était un métier facile.


Première surprise : le photographe accorde davantage d’attention à ses lumières qu’à mon pauvre corps livré en pâture. Des dizaines de minutes passent avant qu’il ne me dise un mot : je réalise très vite que je ne suis pour lui qu’un élément du décor, ce qui achève de faire passer ce qu’il me reste de pudeur.

De toute façon, le plateau est plongé dans le noir, et l’éclairage est placé de telle sorte qu’on ne voit que les contours de ma silhouette.


Devant mon incapacité à prendre la pose, le photographe décide de me placer lui-même. Il lève un genou, tire sur un bras, faisant totalement fi de mon caractère humain (articulations, muscles, etc.) et me demande de ne pas bouger. En plein numéro de contorsionniste, je souffre.





J’ai une pensée émue pour ces filles à la plastique impeccable que j’avais prises pour des idiotes et qui sont en réalité de véritables yogis, capables de détacher leur esprit de leur corps au point d’en faire un objet manipulable à merci.


Deuxième surprise : lorsqu’on a enfin pu jeter un coup d’œil au résultat sur l’écran d’ordinateur, j’ai eu la joie de découvrir ma ressemblance avec Cheetah.




La lumière rasante a mis en valeur les milliards de petits poils qui couvrent mon corps, la forêt amazonienne ressuscitée. Le photographe m’a assuré que et encore, je n’étais pas très poilue.




Je regarde cette forme étrange sur l’écran d’ordinateur. La lumière, la pose et le cadrage rendent la photo très abstraite, et son sujet m’apparait comme totalement étranger à moi-même. Et pourtant c’est mon corps.




Le temps que je passe à me demander s’il est trop comme ci ou trop comme ça… je me rends soudainement compte que ça n’a aucune importance, que cette enveloppe est complètement dénuée de sens si elle n’est pas habitée. Curieusement, ce qui devait être une séance de narcissisme paroxysmique s’est transformé en déclaration de paix.



Comme quoi, ce sont les allemands qui ont raison, il ne faut jamais hésiter à se mettre tout nu dans la vie.


Mon Amie Chômeuse



Sources photos

Le nu: Photo d’illustration de Félix-Jacques Antoine Moulin 1856, musée d’Orsay
Studio Photo : http://www.creabar.com/monter,studio,photo.html - Singe : http://www.doudou-shop.com/boutique/accueil.php - yogi : http://www.globalyogi.com/index.html


Chère Amie Chômeuse,

Merci à toi d'avoir accepté de partager cela avec nous ici. Et bravo, car il faut sûrement du courage pour se lancer dans ce type d'aventure !

A bientôt....

;)



Pour découvrir d'autres expériences de Mon Amie Chômeuse, c'est par là : http://www.monamiechomeuse.com/

Pour lire l'article dans son contexte original c'est ici : http://www.monamiechomeuse.com/blog/nouvelles-experiences/?p=123



Retour sur la page d'accueil

2 commentaires :

  1. Bonjour

    Ecrivez-moi sur mon mail, pour la correction de vos coins "mal" arrondis (euh.. ceux du blog)

    philippe.chappuis@gmail.com

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !