Pourquoi je fais ce que je fais

Vous arrive-t-il de réfléchir à pourquoi vous faites certaines choses? A vous demander si vous êtes sur la bonne voie ?

Pour ceux qui me connaissent, vous ne serez pas étonnés de lire que ces questions reviennent fréquemment dans ma tête et pas que celles-ci d'ailleurs !

Quel est le sens de la vie ? Suis-je une bonne personne ? Quels sont mes talents ? Suis-je en train de remplir ma mission?  Bref, je vous épargne la suite !

Mon blog est aussi touché par ces interrogations. Qu'est-ce qui me pousse à faire "C'est parti mon kiki" ? Pourquoi est-ce important pour moi ? Ai-je toujours la foi "blog-esque" ?

S'il y a des blogueurs parmi vous, vous êtes sûrement déjà passé plusieurs fois par cette phase, comme le décrit bien Marie Kléber dans le coup de blues de la blogueuse.

En 2009 quand j'ai créé "C'est parti mon kiki", je voulais mettre en avant des initiatives positives et le bon côté des choses. Créer une petite oasis de détente qui permette à chacun de se ressourcer quelques minutes sur le web, de repartir le cœur plus léger et d'avoir envie d'entreprendre.


A travers mon blog, je vis beaucoup d'émotions positives ! 

Quand je lis vos commentaires qui m'inspirent, quand je reçois les réponses enrichissantes d'une personne que j'interviewe, quand je trouve un article super que je veux partager avec vous, quand je crée des nouveaux liens ou quand je rencontre une amie de blog dans la vraie vie :)

C'est une source de plaisir et d'apprentissage à mains égards !

Et pourtant parfois j'ai l’impression que mon blog peut aussi devenir chronophage, un prétexte pour procrastiner, un outil que d'autres vont utiliser pour se faire connaître, une quête vaine de reconnaissance, le reflet de mes doutes les plus profonds.... Bref, tout le contraire des "good vibes" que j'aime tant ressentir et partager.

Et dans ces moments là, je me dis "mais qu'est-ce que je suis en train de faire?". Pourquoi je perds mon temps à ne pas être dans l'authenticité et le plaisir ?


Et là se pose la question : Pourquoi je fais ce que je fais ? Pourquoi c'est parti mon kiki est quelque chose qui me tient à cœur ? N'est-il pas temps de s'arrêter ? Pourquoi devrais-je continuer ?

C'est parti mon kiki n'est pas un blog intergalactique lu par des milliers de lecteurs. Vous chers lecteurs, êtes un ici un peu comme dans un club privé ! Ah ça c'est du marketing de blogueuse où je me trompe !


En fait j'ai réfléchi ces derniers jours....

C'est important pour moi de bloguer parce quand je ressens fortement quelque chose de bon en moi, une énergie puissante, j'ai envie de la partager et qu'elle se diffuse. 

Et "C'est parti mon kiki" est mon petit véhicule pour diffuser cela, et il me conduira quelque part de bien tant que j'y mets de l'amour et du plaisir.

Et même si ce que je fais me semble une toute petite action, comme dirait Mère Teresa "nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l'océan, elle manquerait.”

C'est ma goutte d'eau et je souhaite qu'elle rencontre d'autres gouttes d'eau chargées d'énergie positive pour créer des rivières de bonnes vibrations qui se diffusent aux endroits qui en ont besoin :) 

8 commentaires :

  1. J'adore l'idée du club privé :) Bisous Stéphanie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Cécile ! Et je suis très heureuse que tu en fasses partie :)

      Supprimer
  2. Alors continue et ne t'arrête pas car ton blog est une bouffée d'air frais. Je crois qu'on - moi la première - distingue trop la vie "virtuelle" et la vie qu'on dit "réelle". Pour moi, les 2 sont les composantes d'un tout qui est nous. C'est un moyen d'expression et de partage comme un autre. Et nous apprenons énormément en partageant!
    Je t'embrasse ma belle. Tendres pensées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour tes mots Marie ! Tu as raison, pourquoi segmenter virtuel/réel, je devrais les réunir en moi :)

      Supprimer
  3. Ne change rien Stéphanie :)

    Tu as raison je ressens ça également lorsque j'écris en ne sachant pas si quelqu'un va lire... mais une seule idée reste en tête, j'espère que j'aurais aidé au moins une personne.

    Alors continue, car bien sûr que c'est utile, c'est utile au moins à une personne !
    Une seule personne peut réussir à changer la vision de tout un groupe d'autres personnes Une seule personne ... Garde ça en mémoire et tu ne te poseras même plus la question.

    Il suffit de lire une phrase, un mot pour que notre univers intérieur soit chamboulé parfois. Alors je préfère que mon univers soit chamboulé par tes articles que par ce qui passe à la TV ;)

    Chaque goutte d'eau que tu poses ici est chargée positivement.... et l'eau, chacun le sait, va là où le moindre interstice lui permet de se rendre... Il y a donc forcément un endroit où elle dépose tout ce qu'elle contient. L'eau personne ne peut l'arrêter.... A méditer :)

    Bonne fin de journée à toi et à tous tes lecteurs bien sûr et joyeuse continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sylvie cela me motive beaucoup ce qui tu écris. Merci !!! Et je garde en moi ton image sur l'eau ;)

      Supprimer
  4. Ma chère Stéphanie,
    Mais alors, quel est le "verbe de ta vie" ? Visiblement c'est "transmettre", "partager", donc ce blog fait partie intégrante de qui tu es, donc pas de doute à avoir.

    De mon côté, je n'écris pas de blog, mais des sketchs (tu le sais)...tous inachevés à date! Et pourtant, je continue à griffonner, annoter, relire, raturer, enlever, recommencer...
    Dans l'écriture, il y a quelque chose qui s'exprime, qui se produit, au moment même où nos doigts touchent le clavier...et cette même expression est encore différente quand on écrit avec un crayon sur du papier (en tous cas pour moi).

    J'ai écrit plein de débuts de "quelque(s) chose (s)", mais rien n'est fini, alors peut-être qu'un jour, j'irai au bout... ou pas.
    Mais ce qui s'est passé au moment où ces mots se sont formés, sont l'expression d'une partie de ma personnalité...un réel besoin d'exprimer, de communiquer, de partager quelque chose...et quand je le fais, quand j'écris, je suis heureuse, passionnée, j'adore ça, tout simplement (souviens toi des mots de Christine, quelle activité vous fait oublier la notion du temps qui passe?)

    Lorsque je faisais quelques interventions dans l'enseignement supérieur à des étudiants pour leur parler de mon métier, la responsable de licence pro m'avait dit : "bravo c'était super, très fluide et clair, ça leur donne une bonne vision de ce métier"...et pourtant, j'avais un peu l'impression d'être un "imposteur" (un doute sur le féminin de ce mot), car je n'avais que qqs petites années d'expérience..

    Oui mais voilà, j'ai su "mettre en mot", fluidifier les idées pour vulgariser l'information. Et cette même personne avait renchérit (comme pour m'encourager) "tu sais, certaines personnes sont des puits de science, mais des montres de non-communication"...et ça, ça m'est resté !

    Et oui, à quoi bon garder son savoir pour toi tout seul, si c'est pour ne le partager avec personne..Quelle est ta "contribution au monde" dans ces cas là ?

    Mieux vaut quelques idées bien inspirées qui suscitent le débat, l'écoute, que des pavés indigestes qui donnent envie ...de passer à autre chose..

    Et c'est en cela que ce que tu fais ES important !

    Bisous. Ton binôme ;)

    Soaze

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mon binôme ! Cela me fait très plaisir de te lire et merci de partager ton expérience et de m'indiquer que je suis dans la bonne voie :) Je t'embrasse !

      Supprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !