Rencontre : Jan Janssen et Nina Koren nous parlent de leur approche et leur séminaire sur l'amour - The art of Loving

Bonjour chers lecteurs,

A quoi pensez-vous quand vous entendez le mot amour ? Il y a quelques semaines je reçois un message me présentant un séminaire sur le thème de l'amour qui vient d'avoir lieu ce week-end à Genève conçu et animé par Jan Janssen et Nina Koren, fondateurs de "The art of Loving".

Cela m'a beaucoup intéressée et j'ai proposé à Jan et Nina de nous présenter leur approche. Ce qu'ils ont fait avec une très grande générosité. Jan et Nina ont répondu en anglais puis ont fait une traduction de leurs réponses.

Vous trouverez ici la version française. Pour ceux qui préfèrent lire en anglais, retrouvez l'interview  ICI sur le site de Jan et Nina.

Très bonne découverte !


Bonjour Nina et Jan.  Et si nous faisions connaissance? Quel est votre parcours?

Jan: Après avoir reçu mon diplôme d'ingénieur, j'ai débuté une carrière dans la vente en gros. Mon âme souffrait car je n'éprouvais pas de passion pour ce métier, mais je ne voyais pas d'autre carrière conventionnelle dans le monde extérieur qui aurait pu réconforter mon âme assoiffée pour autre chose. À la même époque, je devais trouver une solution pour la sensitivité énorme que j'avais pour percevoir les êtres humains et le monde.

Après avoir essayé beaucoup de choses, j'ai trouvé deux solutions principales ainsi que plusieurs solutions mineures. 
La première était de m'instruire dans l'art de la pleine conscience et de la méditation sous l'enseignement de moines Tibétains qui vivaient en Belgique. J'ai vécu un an avec eux afin de m'immerger dans leurs techniques de méditations et leur philosophie qui sont exclusivement fondées sur l'amour et la compassion pour tous les êtres vivants. 

La seconde fut ma découverte de la Barbara Brennan School of Healing (BBSH) fondé aux États-Unis. Là-bas, j'ai suivi une formation intensive de quatre ans dans l'Art des soins énergétiques et la conscience multidimensionnelle, ainsi que de la thérapie psychocorporelle et du développement personnel.

Ensuite, j'ai débuté une carrière en tant que thérapeute psychocorporel et soins énergétiques. Plus tard, j'ai établi ma propre école de soins énergétiques à Bruxelles. Au mois de juin 2016 j'ai diplômé la première génération d'étudiants qui ont terminé ce programme de 4 ans de développement personnel, présence intégrale et soins énergétiques. Je n'hésite pas à joindre mon travail comme enseignant avec les thérapies en individuel puisque j'apprécie le contact direct avec mes clients autant que j'aime faire progresser les talents énergétiques de mes élèves.

Nina: Lorsque j'exerçais mon premier métier, journaliste en affaires étrangères, j'ai voyagé autour du monde pendant quinze ans, parfois dans des régions où les habitants étaient confrontés à des épreuves terribles – des jeux de pouvoir et des conflits internationaux, de la violence et parfois le manque de ressources essentielles requises pour la survie.
Il m'a été très difficile de voir toutes ces souffrances de si près même si cela a été un enseignement précieux. Où que j'allais, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes qui contre toutes attentes et dans les situations les plus ardues, confrontées au désespoir, choisissaient l'amour. Ces gens s'entraidaient les uns les autres physiquement, émotionnellement et spirituellement, ils partageaient ce qu'ils avaient de meilleur au plus profond d'eux-mêmes, même s'ils avaient tout perdu dans le monde extérieur. Ils restaient connectés à leur force intérieure et à leur foi et j'ai pu voir comment ces personnes, qui vivaient dans l'obscurité la plus profonde continuaient à flamboyer de leur lumière intérieure. Cela m'a beaucoup touchée. 

Peu à peu, j'éprouvais qu'écrire n'était plus assez épanouissant pour mon esprit. Je souhaitais contribuer à un changement et une guérison. J'ai commencé des études de conseillère et de guide dans les arts de la guérison – également à l'institut de Barbara Brennan - et j'ai suivi des cours sur le travail corps-esprit, la santé intégrative et la psychologie. Maintenant, à travers mes séminaires internationaux et mes programmes universitaires de pratique de guérison, je soutiens mes étudiants afin qu'ils puissent se rapprocher de leur force intérieure et du fleuve guérisseur de leur cœur. 


Qu'est-ce qui vous a conduit l'un et l'autre à faire le métier que vous exercez aujourd'hui? Qu'est-ce qui vous motive et est important pour vous?

Nina: J'entretiens une vision de ce monde comme un endroit où l'on peut apprendre à connaître les autres en paix, avec amour et dans le but de s'élever les uns les autres. Si nous rêvons de changer le monde pour le rendre meilleur, nous devons tous devenir ce monde meilleur en apprenant à vivre avec les êtres qui nous entourent et à les comprendre grâce au ''soi" qui porte un amour le plus profond. Soutenir ce mécanisme est une de mes motivations majeures dans mon travail de guérison. C'est une source de joie et de plaisir quotidien pour moi. Les comportements et les croyances difformés, dont les conflits internationaux sont un exemple marquant, sont essentiellement les mêmes que nous portons en nous et qui nous font agir. Je crois que chaque personne qui apprend à dépasser cela et qui se laisse porter par son "soi" le plus beau, profond et exquis, le fait pour son propre bien, celui de ses amitiés et le bien de nous tous.

Jan: Ma découverte des arts subtils a été simultanée avec la découverte de qui je suis réellement. Ma sensitivité aiguë est parfois une épreuve dans la société complexe et agitée dans laquelle nous vivons mais, elle me donne également accès à des subtilités et des dimensions auxquelles la plupart des personnes n'ont pas facilement accès. J'aide les personnes avec qui je travaille à approfondir leur conscience intérieure et à découvrir les couches plus profondes d'elles-mêmes. Elles réalisent dès lors qui elles sont réellement et elles peuvent vivre leur vie depuis cet endroit sincère à leur personne. 

Les trois choses qui me motivent le plus sont : 
1) le "Charis" l'amour et la compassion pour tous les êtres vivants et l'Humanité, 
2) l’émerveillement de découvrir que chaque être humain est différent et unique et finalement 
3) l'accomplissement de partager avec les autres leurs valeurs essentielles et leur identité est-ce à un niveau intense: celui de l'esprit. 



Et si nous parlions d'amour...! Vous organisez un atelier "The art of loving" qui aura lieu le 15 et 16 octobre à Genève et un autre qui se tiendra les 3 et 4 décembre à Istanbul. Pour qu'est-ce que l'amour ? Comment le définir?

Jan: Avant tout, je ne me considère pas un spécialiste de l'amour. Je sais que je suis profondément motivé par l'amour et que j'ai une passion incessante d'en apprendre davantage sur la nature de l'amour dans le but de le laisser fleurir le plus possible. Si je figure en tant que facilitateur à ce séminaire, je le fais du point de vue d'un débutant, ouvert d'esprit afin de laisser l'amour nous instruire tous d'une nouvelle expérience. 

Ce séminaire est une invitation de se joindre à cette voie d'apprentissage – qui s'étendra pour le restant de nos vies. Il est évident que j'ai une expérience développée de facilitateur qui sera utile afin de guider les groupes pendant les activités sensibles et complexes et pourtant quand il m'est demandé de définir l'amour, je préfère que chacun en fasse sa propre découverte à travers une expérience personnelle et directe. 


Il n'y a pas de définitions, ni même de poème, aussi somptueux ne soit-il, qui pourrait décrire la beauté exquise d'une expérience d'amour authentique. C'est quelque chose qui sera révélé, une grâce à savourer. Je préfère que le vécu personnel et direct de chaque individuel soit la définition de l'amour. Après avoir dévoilé ma conviction de l'impossibilité de définir l'amour, j'admets avec humour que nous utilisons le concept des «10 étapes de l'amour» où nous décrivons les 10 aspects de l'amour par 10 termes grecs. Les plus connus sont: agape (l'amour inconditionnel), éros (attraction passionnelle), philia (l'amitié, le lien, la loyauté) et storge (la gentillesse, la tendresse, la douceur). Nous utilisons ces termes pour donner à notre esprit un point de repère pour pouvoir communiquer sur cette réalité indescriptible.


Nina: Oui, l'amour est multidimensionnel et se veut être ressenti. De temps à autre c'est une expérience qui m'égaye, qui me donne l'envie de danser et qui parfois m'apaise profondément dans mon âme. Quand je vis un de ces jours de bonheur qui arrive sans raison, je sais que je me baigne dans l'amour. Cet amour peut se révéler dans une relation avec une personne spécifique ou il peut être une expérience bienheureuse de l'amour de la vie ou bien de l'amour en tant que fond universel de notre existence. Chacun d'entre nous porte en lui/elle son propre parfum de l'amour. Le monde attend de chacun d'entre nous d'enrichir le «bouquet» aromatique de ces parfums. Lors du séminaire, nous allons cultiver un espace pour laisser fleurir celui-ci.

Quel est le but de ce séminaire "Art of Loving"? Comment avez-eu envie de monter un atelier de ce type? A qui s'adresse-t-il?

Jan: Je crois que l'amour est la clé pour trouver la joie, le bonheur, la paix et l'accomplissement le plus profond dans la vie. C'est donc pour cela que je ne pourrais pas imaginer un sujet plus important à explorer et à tenter de maîtriser que l'Art d'Aimer. Le but du séminaire est de promouvoir le plus de sagesse possible sur l'Art d'Aimer pour chaque participant afin que chacun reparte avec une véritable perception de cet Art. 

De la même façon que l'amour est la cause essentielle de notre joie et de notre bien-être, son absence ou une mauvaise gestion de l'amour cause d'immenses souffrances et traumatismes. C'est donc pour cela que d'une part, nous souhaitons cultiver le bonheur et le bien-être tout en voulant soutenir les participants pour qu'ils puissent découvrir leur intelligence intérieure la plus profonde, la sagesse qui permet à une personne de se séparer de sa souffrance et de ses blessures et qui permet à cette personne d'aimer constructivement. Notre système d'éducation est axé sur le développement intellectuel. 

L'intelligence émotionnelle n'existe pas dans la pédagogie conventionnelle de notre société actuelle et l'apprentissage de l'amour encore moins. De ce fait, il ne reste plus que les parents, la famille, la communauté locale, les psychologues, les artistes pop et l'église qui peuvent nous éduquer sur l'amour. Il existe donc un besoin pour l'apprentissage de l'amour et le sujet nous passionne. Nous voyons l'éducation verbale dans ce contexte non pas comme un transfert de théorie car n'importe qui peut lire une montagne de livres traitant du sujet et pourtant il/elle aura peur de vivre une réelle expérience d'amour quand l'occasion se présente. Nous voulons aider les gens à approfondir et à élargir leur expérience et que leur vision et sagesse puissent se dessiner devant eux de l'intérieur.

Nina: Nous vivons l'amour accompli quand nous sommes capables de nous comprendre nous-mêmes et notre vie, ainsi que quand nous pouvons accepter le flux libre de notre amour avec une autre personne, un groupe ou la nature par exemple. 

Jan et Nina ce week-end durant le séminaire
Parfois, nous retenons ce flux, nous lui bloquons le passage et nous ne savons pas comment vivre avec dans une relation ou nous nous barrons du monde et des autres. Je le vois comme de grands rochers qui ralentissent ou obstruent l'écoulement d'une rivière; l'eau peut devenir boueuse et perdre sa brillance. Par conséquent, un objectif de notre séminaire est d'ôter ces obstacles et d'aider le flux libre d'amour de reprendre son cours qui nous rend heureux et radiants.


Jan: Le mot amour a de nombreuses connotations et certains pourraient croire que ce séminaire est destiné pour les couples ou pour les célibataires à la recherche d'une/une partenaire. Tous ces participants sont évidemment les bienvenus vu que la relation romantique fait certainement partie des 10 étapes de l'amour cependant, nous parlerons de l'amour sur un plan plus large que celui de liaison amoureuse. Cela inclut l'art de l'amitié, la parentalité, la fraternité, la solidarité féminine, être un bon collègue, un citoyen conscient et bien plus. Certains associent le tantra au mot aimer. Nous apprécions vraiment et nous n'hésitons pas à communiquer des composantes sexuelles et sensuelles de l'amour et ici aussi nous accueillons ces puissants courants de force vitaux dans une perspective plus large. Nous vous recommandons de ne pas les refouler. Nous vous encourageons à les libérer avec justesse et de les intégrer dans le large éventail de ce que l'amour englobe. À qui est destiné le séminaire? À tous ceux qui veulent sincèrement renforcer leurs connaissances et habilité dans l'art d'aimer, que cela soit en tant que partenaire, parent, employeur, collègue, humaniste, croyant, réaliste, romantique, athéiste ou même mieux, simplement en tant que soi-même. 


Quand on travaille sur soi en prenant comme fil directeur "l'amour" qu'est-ce que cela implique?

Nina: Je suis convaincue que s'engager à aimer est un travail qui demande du courage. Observer sa vie du point de vue de l'amour ne veut pas dire que l'on couvre tous ses problèmes d'un voile rose. Cela nécessite un rassemblement honnête du "soi" - dans l'intention de finalement accepter tous ces moments en nous où nous rejetons, jugeons et parfois haïssons nous-mêmes et les autres. Aucun d'entre nous n'a eu la chance d'être aimé «à la perfection» dans notre enfance. Quelquefois, quand nous nous jetons dans l'amour, des émotions de dépendance, de vide et de peur peuvent ressurgir, mélangées à des anciens motifs enfouis d'attachement. Tout cela nécessite d'ouvrir notre cœur afin de pouvoir contenir et doucement bercer ces émotions dans notre sagesse intérieure et que, étape par étape, nous nous surpassions et que nous les joignions dans nos courants d'amour plus profond. 

L'amour en lui-même est pur même si nous avons tendance à l'associer à de nombreuses choses: des attentes, des espérances, nous nous imaginons comment nous devons être aimés pour trouver le bonheur ou comment nous voulons aimer les autres. La déception fait partie de ce mécanisme – je la considère une étape clé, bien que difficile, vers l'émancipation des illusions et des obsessions. Elle ouvre les portes de la curiosité. L'Art d'Aimer regroupe ce qu'est l'amour – maîtriser le «non» du doute et se tourner vers le «oui» absolu de la vie. 

À quel moment nous refusons nous l'amour et la réalisation de soi? Combien d'amour et de bonheur sommes-nous capables de tolérer et de nous permettre? Ce sont les questions qui sèment le chemin et nous serons récompensés immensément si nous les portons en nous. 

Jan: Je suis très reconnaissant pour la confiance que des milliers de personnes m'ont accordé au cours des dernières 18 années afin de les accompagner dans leur chemin de la vie. Cette expérience m'a amené à l'impression paradoxale que la vie se déroule suivant des lois générales et des mécanismes qui s'appliquent à chaque humain sans exception tout en sachant que chaque personne et chaque situation sont absolument uniques. 

Je suis fasciné par la tension créatrice entre le mécanisme universel de la vie et l'unicité de chaque personne. Et je considère l'amour faisant autant partie des lois universelles de l'Univers que je le vois intégré en chaque individuel. Pour moi, l'amour est le principe créatif qui gouverne l'Univers, ce qui compose chaque être. Je perçois la recherche du bonheur et du sens de la vie que chaque personne fait comme le voyage d'acquisition d'une sagesse à apporter au cœur intérieur du vivant, qui est l'amour, en parfaite harmonie avec l'homogénéité de l'Univers, qui est elle aussi l'amour. Plus un individuel va vivre avec cette cohérence entre le cœur intérieur et l'Univers extérieur, plus la dualité entre l'intérieur et l'extérieur, entre moi et l'autre, entre le bien et le mal, entre le juste et l'injuste, entre le succès et l'échec se dissipera pour faire place à un écoulement naturel de la vie en grâce. 

En pratique, nous devons avoir une approche systématique pour soutenir les personnes qui veulent parvenir à cette harmonie et à cette sagesse à l'intérieur d'elles-mêmes. Au cours du séminaire, nous allons nous concentrer sur la clarification et la stabilisation de la relation personnelle de l'individu avec lui-même. Tous, oui tous, les problèmes qui surfacent dans une relation ont une racine profondément ancrée dans la relation faible ou imprécise que l'individu entretient avec lui-même. De ce point de vue-là, il est évident qu'il n'est pas utile de s'aventurer davantage dans d'autres relations si ce travail personnel n'est pas une priorité. Par la suite, l'individu qui se base sur ce travail primaire qui est de consciemment et réellement s'accepter explorera le lien qu'il/elle entretient avec les autres. 

Petit à petit, il découvrira que tisser des liens sains avec les gens qui l'entourent est complexe et demande certaines aptitudes. Ces aptitudes, il/elle les obtiendra en se familiarisant avec l'art de gérer ces limites naturelles et dynamiques. De temps à autre, ces explorations seront amusantes et faciles mais l'individu peut aussi s'attendre à être confronté avec une résistance intérieure et ceci est une bonne nouvelle! C'est exactement à ce moment de confrontation qu'il/elle pourra puiser son potentiel de développement le plus grand.

Il faut sortir de notre zone de confort afin de grandir. Il faut détruire notre mur intérieur et travailler de manière adéquate pour nous propulser de l'avant dans notre émancipation humaine. Nous appelons «le mécanisme du travail» cette tâche qui est de transformer les obstacles en opportunités pour prendre de l'ampleur. Nous garantissons une ambiance protectrice et sécurisée pour cet engagement délicat et changeur de vie. 


Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite se sentir mieux dans sa vie?

Nina: Eh bien, je pense qu'en définitive, le chemin qui mène à la réponse est unique à chacun. Personnellement, je dirais ceci: accepte et apprécie tout le bien qui existe déjà. Trouve un ami avec qui marcher dans les moments difficiles. Et concentres-toi pour amener ton parfum de l'amour dans le monde – il le faut et cela te mènera sur le chemin de l'accomplissement. 

Jan: Laisse la joie et le bonheur être l'aiguille de la boussole qui guidera toutes des décisions. Non seulement les choix importants de ta vie mais aussi, et en particulier, les centaines de petits choix que tu feras quotidiennement. Se sentir bien est le résultat d'une chaîne de nombreux petits choix positifs, minute après minute, heure après heure, jour après jour. 

Chaque expérience du moment présent offre la possibilité du choix. Lorsque chaque choix est guidé par la boussole de la joie, comment peut-on ne pas se sentir bien? Souvent les gens diront que ce conseil est superficiel ou bien trop simple et ils en donneront les raisons. Mais ceux qui étudieront vraiment ces raisons à travers un travail personnel sincère se rendront compte que ces conseils ne sont pas de simples suggestions superficielles. Cette déclaration nous rapproche avec le principe de base de l'organisation de toute vie sur terre: la Force de la Vie. Libérer la Force de la Vie est une joie pure. Il n'y a rien de plus profond.


Et pour finir the "art of loving" test à compléter comme vous le souhaitez!

Nina

A    Accepter soi-même et l'autre – avec toutes nos imperfections
R   Reconnaître la nature divine du soi et de l'autre
T   Retrouver le courage d'être vulnérable


O     Oui – à la vie, dans toute ses facettes   
F     Faire la paix

L   Laisser tomber des illusions     
O   Omettre ses réactions automatiques
V   Vivre courageusement, au coeur ouvert   
I    Inspirer confiance
N  Nous créons ce monde ensemble
G   Nénérosité



Jan: 
A   Acquérir (des)
R   Remarquables  
T   Talents  (pour)

O   Occasionner  (des)
F    Fortunes (pour)

L     L’amour (qui)
O    Ose
V    Vivre (des)
I      Insurpassables
N    Nuées (de)
G    Grâce

Aimeriez-vous ajouter autre chose ?

Jan: Thank you, Stephanie, for your questions that ignited a spark of inspiration. I had fun sharing about this topic that I am passionate about.

Nina: Thank you, Stephanie, for giving space to the topic of love and for asking your interesting questions. Like Jan I felt inspired and joyful answering them.

Pour en savoir plus :  http://www.the-art-of-loving.eu/

Jan et Nina organisent un prochain atelier sur l'amour à Istanbul les 3 et 4 décembre.

Pour vous renseigner sur cet atelier rendez-vous ici : http://www.the-art-of-loving.eu/event/

*******

Le site de Jan : http://janjanssen.be/fr/


Chers Jan et Nina,

Je vous remercie très chaleureusement pour ce partage si riche et inspirant. 

Si vous organisez un atelier en France, faites-moi signe !

Merci beaucoup à Fabienne Pireyn d'avoir fait le lien :)

PS : Devinez quelle chanson est passée sur ma radio préférée dès j'ai commencé à mettre en forme cet article ? Love is beautiful*...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !