J'ai découvert les mystères d'Amsterdam

Voici un récit inspiré de Miguel que je remercie pour son histoire.

"Je vais vous raconter ici mon séjour le plus court en entreprise.


Près de 20 ans de carrière et deux employeurs. Ou presque ! Il y en a eu un troisième entre les deux. Le point de départ : ma décision de quitter mon premier job.

Le déclic ? Quand mon nouveau patron m’a dit : « Où en êtes-vous de vos objectifs annuels ? ». Une précision : C’était le 15 janvier..

Ces mots m’ont beaucoup motivé… Pour démissionner.
Une fois libéré de celui surnommé« le psychopathe», je rejoins mon nouvel employeur.
Premier round : celui qui m’avait embauché prend une autre fonction et me présente... le stagiaire?
Non, c’est son remplaçant, c'est-à-dire mon futur boss...

Deuxième round: « Voici votre nouveau bureau. Ici nous prônons l’autonomie, la réactivité…. ». Pour les novices voici la traduction de ce message codé.Traduction 1 = Rangée 18 dans l’open space, derrière l’imprimante.

Traduction 2 = Adieu les 3 S !

Vous ne connaissez pas la théorie des
3 S?

Elle est issue du livre "Glandouille : Secrets of an astonishing behavior", chez Relax Press, 2005.

Comme vous l’imaginez, je commençais à douter de mon épanouissement futur dans ce lieu. Le destin m’est venu en aide.

En effet, le lendemain, je rencontre une équipe qui aurait besoin d'une bonne séance d'UV.
- Moi : "Salut les gars vous n’avez pas l’air très réveillés ce matin, vous rentrez d’un séminaire? "
- Eux : "On a encore passé la nuit à Amsterdam… "
Je me dis qu’on a le sens de la cohésion d’équipe dans cette entreprise!
- Eux : "d'ailleurs la clim est en panne il fait -5°"
-Moi : "Ah...?"
- Eux : "Oui tu sais c’est en panne au 3ème étage".

Je découvre à ce moment que les salles de réunion s’appelaient : New York, Tokyo, Amsterdam…. Ce signe du destin m’a éclairé ! Coup de chance : j’avais dit non à une autre proposition juste 2 semaines avant.

Je rappelle et me ravise. « Au fait, je vous ai dit non il y a une semaine et si c’était oui finalement ? »Ce le fut. C’était il y a presque dix ans.
Comme quoi vive les plans B !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !