Témoignage: Cécile et Nordine nous racontent la construction de leur gîte au Maroc, "Les figuiettes"

Bonjour chers lecteurs,

Quand j'ai commencé mon premier travail (il y a 15 ans!)  j'ai rencontré Nordine.
Nordine et sa femme Cécile se sont lancés il y a quelques années dans la construction des Figuiettes, un gîte au Maroc.
Aujourd'hui je vous invite à lire l'histoire de cette belle aventure humaine et architecturale.

Bonne découverte !


Bonjour Cécile et Nordine, parlez-nous un peu des Figuiettes. De quoi s'agit-il ?
Le lieu que nous avons construit s'appelle les Figuiettes, parce qu'à l'entrée il y a un très grand massif de figuiers de barbarie, un monument de la nature très impressionnant, qui produit, à la fin de l'été, des fruits délicieux. Et un figuier monumental qui donne 3 récoltes par an.

Tout a commencé par un coup de foudre.

Nous cherchions un endroit pour construire une nouvelle histoire, et lui donner une forme concrète. Cécile a flashé sur le Maroc, qu'elle ne connaissait pas auparavant, et nous avons décidé d'y trouver le lieu propice à notre projet.

Nous avons commencé par visiter 14 médinas; c'était en 2005. Un vent de folie spéculatif soufflait sur les médinas marocaines. ce qui rendait notre recherche chaotique et très désagréable. Nous avons failli renoncer, et dans une dernier sursaut, nous nous sommes arrêtés dans un gite rural, dans le nord du Maroc, pas loin de Tanger, et là nous avons été émerveillés par la qualité des campagnes, leur beauté, authenticité. En nous promenant au petit matin, nous avons découvert un lieu absolument magique; un bois de bouleaux, plantés en pied d'iris bleu turquoise.
C'était leur cimetière. A partir  de là, nous avons décidé de trouver un endroit à la campagne, pour profiter de cette beauté.

Le lendemain, nous avons cherché et le hasard des choses nous a amené à découvrir ce terrain de 2 Hectares qui était cultivé comme champs de blé. Un champs de blé à Pâques en face de la mer, sur des collines au bout d'un village de paysans marins. nous avons pris immédiatement la décision de l'acheter. Donc nous sommes passés d'un projet de maison en médina à un terrain immense dans un village au bord de l'océan atlantique.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans ce projet ?
Une nouvelle vie,  avec une histoire d'amour.

Comment s'est déroulé le chantier ? Combien de temps ont duré les travaux ?



Le chantier? 3000 tonnes de pierres, entièrement construit à l'ancienne par les maalems du village. une équipe de 20 personnes durant 3 ans, pour le gros oeuvre. Pour la totalité du chantier, c'est à dire rénovation d'une vieille longère, 2000 mètres carrés de terrasses plantés et une piscine de nage, environ 10 ans.



Pour commencer dessiner les plan, 6 mois d'essais et de réflexion. Nordine intégrait tous les jours les remarques de Cécile, pour trouver un équilibre général.

Dès l’origine du projet, l’ambition a été de créer des conditions exceptionnelles de rencontre entre les mondes, les paysans et des gens du monde entier, en créant des conditions d’accueil simples, authentiques qui s’inscrivent dans la beauté de l’environnement.
Notre intention est celle d’une intégration harmonieuse dans le village, dans la nature, intégration de l’Art dans un environnement paysan. La conception et la réalisation a été portée par un souci de qualité.

Le projet architectural


L’architecture originale de ce bâtiment vise cette simplicité rythmée par la présence de la pleine
pierre et de frises en briques romaines qui viennent souligner l’inspiration arabe, ainsi que l’entrée dans la maison par une chicane qui dérobe le bâtiment à la vue tant que l’on n’est pas invité y pénétrer.

Une façon de renouveler une architecture de défense passive. Il est effectivement difficile de comprendre les circulations et les volumes si l’on ne connait pas la maison. Un croisement entre les réalisations scénographiques de Nordine Lahlou pour le Théâtre Français et le souvenir de la maison de son grand-père à Fès. Une tradition marocaine revisitée par la modernité. Une rencontre entre l’angle droit et les courbes.

C’est ce qui donne au plan un aspect dissymétrique, des chambres qui viennent s’enrouler autour d’un patio conçu pour la musique, la poésie, les échanges et les soirées en suivant les orientations du soleil.
Les dissymétries des lignes créent une perception de l’espace dynamique et qui modifient la relation des personnes en mouvement. Il s’agit dans ce cas de travailler les mouvements, les déplacements, et les possibilités de façons d’habiter un lieu plutôt que de rendre prévisible l’espace. Un lieu à vivre, pas seulement à voir.

Une réalisation de qualité
La construction a utilisé les pierres et matériaux nobles de la région.
Nous avons veillé à une intégration parfaite dans le paysage, d’où la position dans la topologie. Le bâtiment est peu visible, en pleine pierre, entouré d’arbres (2000 arbres plantés). Une recherche de couleur des jointoiements des pierres qui a été reprise depuis par beaucoup d’autres nouvelles constructions.

Au centre du bâtiment la végétation fait partie de l’architecture et le patio semi circulaire permet une qualité sonore qui convient parfaitement aux musiciens et chanteurs.
Les chambres sont « signées », chacune à une personnalité, chaque salle de bain a été dessinée en utilisant des briques romaines de Ksar El Kebir, et traitée au Tadelak de façon traditionnelle par un
maalem.

La peinture et l’art sont au cœur des chambres et du bâtiment, et la capacité d’accueil d’artistes du monde entier fait partie du projet.
Le fonctionnement de la maison est entièrement écologique, avec une gestion de l’eau (eaux usées recyclées pour l’arrosage des jardins d’agrément, goutte à goutte, fosse septique), un traitement des déchets (compost végétal, fut à crémation pour ce qui est des plastiques et papiers), une consommation maîtrisée de l’électricité (les murs de pierre gardent la fraîcheur l’été et la chaleur l’hiver, ampoules basses consommation).
Le gite dispose de 2000 m² de potager pour produire des légumes de qualité bio de juin à décembre, et 2000 m² de verger qui produit pommes, poires, coing, prune. Le jardin du bas est une oliveraie de 300 arbres, qui permettront un jour la production d’huile d’olive pressée à froid.
Le résultat procure un sentiment de sérénité.

Pour la promotion de l’éco-tourisme et de l’art
Le gite est une installation touristique, à l’attention des amoureux de la nature marocaine : campagne et mer. L’hébergement est tout à fait adapté aux familles (les chambres 1 et 2 peuvent communiquer par l’intérieur, ainsi que les chambres 4,5 et 6).

En lien avec les villageois
Nous avons suivi les conseils d’un architecte et ami marocain, qui nous a dit de nous appuyer sur les savoirs-faire traditionnels et de construire une maison que tous les villageois pourraient imaginer construire pour eux même. Aussi nous n’avons utilisé aucune machine, trucks, ni bétonnière et avons accepté les délais de construction traditionnelle, souvent longs. Sauf exception pour la perceuse.


Qui vient passer du bon temps aux Figuiettes ? 

Des familles

Des artistes

Des amis

Des entreprises

Des chanteurs

Des maîtres Yogi

Des amoureux

Des amoureux de la nature



Et les artistes dans tout ça ? Racontez-nous...
C'est un lieu en lien avec l’art. Un partenariat avec une résidence d’artiste située à Reims, en France.

A noter que nous avons été contactés par l’Ecole d’Architecture de Berlin pour mener un projet original sur la commune de Dmina, Asilah.

Nous avons reçu de nombreux artistes, danseurs, peintres, poètes,


Avez-vous d'autres projets pour les Figuiettes ?
Nous désirons multiplier les résidences d'artistes, et peut-être de créer une école d'art destinée aux paysans.

Lancer un concours international de construction de cabanes.



Et pour finir, le Figuiettes test, à compléter comme vous le souhaitez !
F comme...Feeling

I comme...Inouï

G comme...Gourmand

U comme...Utopie

I comme...île du paradis

E comme...Ecoute

T comme...Talent

T comme...toit du monde

E comme...ensemble

S comme...Saluté Tchin tchin


Avez-vous envie d'ajouter quelque chose ?
MERCI !


Pour en savoir plus : les-figuiettes.jimdo.com


*******


Chers Cécile et Nordine,

Merci beaucoup de nous avoir ouvert la porte des Figuiettes et d'avoir partagé avec nous les étapes de la naissance de ce beau projet !
Le concours international de construction de cabanes, j'aime beaucoup l'idée !
Longue vie aux Figuiettes et je vous souhaite que ce lieu rayonne :)


1 commentaire :

  1. Merci pour le partage de ce beau projet, une adresse à conserver précieusement.
    J'apprécie particulièrement l'initiative de faire collaborer les locaux. C'est une différence pleine de richesse.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !