Interview : J'ai fondé un collectif pour aider à retrouver les chats disparus en Seine et Marne

Bonjour chers lecteurs,

Il y a quelques mois ma belle-mère a perdu son chat puis l'a retrouvé 3 semaines plus tard. Cette aventure m'a sensibilisée au sujet.
Aujourd'hui je vous invite à rencontrer Sigrid qui a fondé une page pour aider à retrouver les chats dans le département de Seine et Marne et qui nous donne des conseils pour savoir comment agir dans ces cas-là.
Bonne découverte !

Bonjour Sigrid, tu as fondé la page facebook "Chats disparus 77 Seine et Marne". Quelle est la vocation de cette page ? Qu'est-ce qu'on y trouve ?

Bonjour Stéphanie :)
Tout d’abord merci de ton intérêt pour le collectif, je suis ravie de répondre à tes questions.

La vocation première de cette page est de recenser les disparitions considérées comme suspectes, à savoir, des disparitions groupées sur un même secteur, des vols, des disparitions de chats comportant les mêmes caractéristiques (chats sociables, type de pelage ….).

Malgré l’évolution récente du statut de l’animal à qui on reconnait enfin une sensibilité en tant qu’être vivant, une plainte déposée pour disparition de chat(s) est très rapidement classée sans suite … encore faudrait-il qu’elle soit reçue !

Dès lors qu’il y a regroupement de personnes pour des mêmes faits, l’impact est plus fort pour se faire entendre.
L’idée était alors de présenter un dossier avec toutes les disparitions recensées sur le département (et pour lesquelles aucun corps n’a été retrouvé) afin de faire ouvrir une enquête par les autorités compétentes.

La page permet également de consulter et télécharger une fiche « conseils » qui permet à toutes les personnes ayant perdu un chat de mettre en place rapidement toutes les démarches qui permettront de le retrouver au plus vite. Un modèle d’affiche et affichettes est également proposé à ceux qui le souhaitent pour leur faire gagner du temps.
Prévention, information, conseils ponctuent régulièrement la page, aujourd’hui suivie par un peu plus de 500 personnes.



Qu'est-ce qui t'as décidée à créer cette page ? Et de manière plus large, d'où est né chez toi cet intérêt pour les animaux ?
Cette page est née en juin 2014 après ma rencontre avec les personnes à l’origine de ce collectif dans le département de l’Essonne ainsi que celui de Fontainebleau en Seine et Marne.



Plusieurs centaines de chats avaient été recensés comme disparus de façon suspecte en Essonne, conduisant des bénévoles très actifs à mener cette action. En parallèle, quelques mois plus tôt à Fontainebleau, une vingtaine de chats avaient disparus dans un même secteur en quelques semaines, avec un point commun alarmant pour certains : ils étaient rentrés avec du sang sur le corps alors qu'ils n'avaient aucune lésion la veille de leur disparition, puis des abats de volailles avaient été retrouvés dans le jardin des propriétaires le lendemain de la disparition …


J’avais un chat à l’époque (4 aujourd’hui !) alors je me suis sentie concernée et j’ai souhaité lancer le mouvement. Quelques personnes, dont Camille la fondatrice du mouvement de Fontainebleau ont souhaité en faire de même. Nous nous sommes rencontrées grâce à Marion, fondatrice du mouvement en Essonne, qui nous épaulé et conseillé puis nous nous sommes lancées !



Mon intérêt pour les animaux est en moi depuis toute petite. Je l’avais enfoui quelque part, par instinct de protection depuis quelques années, après avoir perdu mon chien, mon grand amour ! Trop sensible, je m’étais dit que je n’aurais plus d’animaux de compagnie …. Puis j’ai croisé le chemin de cette petite chatte de 10 mois, maigre, dans la rue qui est venue se blottir tout contre moi en ronronnant … Comment la laisser là dans la rue? Par égoïsme, pour me protéger de ma sur-sensibilité ? Non ! Impossible !

Il y a 2 ans j’ai croisé le chemin d’une chatonne livrée à elle-même sur la place de mon village …


Tout le monde passait à côté, lui donnait à manger, sans pour autant se préoccuper du grand danger qu’elle courait dehors, si petite … Je suis allée la chercher un soir, sous une pluie battante pour la mettre à l’abri. Il m’a fallu plus de 2h pour l’attraper et la sortir du moteur dans lequel elle voulait se réfugier pour trouver la chaleur. Je suis rentrée tellement soulagée pour elle! Je ne savais pas trop comment faire, mais je l’ai installé avec tout le confort nécessaire dans une pièce isolée ne connaissant pas son état de santé, pour éviter tout contact avec ma princesse des lieux. Rendez-vous pris dès le lendemain chez le vétérinaire, pas le vétérinaire dont j’ai l’habitude … qui m’a dressée un tableau tellement catastrophique pour elle, affirmant qu’elle vivrait dans de grandes souffrances qu’il valait mieux l’euthanasier. Un drame absolu pour moi, j’étais effondrée, choquée, triste, révoltée de tant d’injustice.

Sauf, que … je me suis ensuite documentée sur cette maladie dont cette vétérinaire m’a brièvement parlée : le FIV (communément appelé le SIDA du chat). Et c’est à ce moment que je me suis rendue compte que la vétérinaire avait largement exagéré la situation, et que cette petite que j’avais baptisé Mango a été euthanasiée pour rien ! Moi qui voulais la sauver. C’était un cauchemar pour moi, une culpabilité énorme, dont je ne me défais toujours pas. J’ai été impressionnée par ce que cette vétérinaire m’a dit, et j’ai fait confiance à la « blouse blanche » naïvement …

Je sais maintenant qu’un animal porteur de ce virus peut très bien vivre des années sans déclarer la maladie et qu’il s’agit juste de faire un peu plus attention à son état de santé parce qu’il est plus fragile.
Je me suis lancée dans la protection animale depuis, et je ne compte pas m’arrêter.
Les animaux sont tellement vulnérables et malmenés par l’homme au service de l’homme …

Cela passe par le biais du collectif et par des sauvetages personnels : si je croise la route d’un chat en détresse ou en danger, je ne ferme pas les yeux, je le mets à l’abri et je réfléchis ensuite à une solution pour lui (et je suis maintenant plus informée avant d’aller chez un vétérinaire). On peut tous venir en aide à un animal, TOUS !
Ma sensibilité est mise à rude épreuve, la misère féline est grande, il y a urgence pour aider tous ces chats livrés à eux-mêmes, abandonnés, maltraités ...

Quels conseils peux-tu donner à quelqu'un qui vient de perdre son chat ? Y-a-t-il des choses à faire absolument ? Des choses à éviter ?
Tout est résumé dans notre fiche conseils :)
La première des choses à faire AVANT d’avoir perdu son chat est de le faire identifier, c’est obligatoire depuis 2012 et c’est un moyen de protection. Le faire stériliser/castrer est également primordial.
S’il n’est malheureusement pas identifié, il faut en urgence contacter régulièrement la fourrière la plus proche pour signaler la perte du chat et envoyer une photo.
Les fourrières sont surpeuplées, et certaines euthanasient les animaux non réclamés après le délai légal de 8 jours …faute de place …

J’attire vraiment l’attention sur le fait de bien ratisser le secteur en questionnant le voisinage et en déposant non seulement des affiches aux points de passages (carrefours, commerces, gares, poste, etc…) ainsi que des affichettes dans les boites à lettres du secteur (régulièrement des chats sont retrouvés dans un jardin non loin de la maison et les gens ne peuvent pas toujours amener le chat chez un vétérinaire pour vérifier s’il a une puce d’identification à défaut d’un tatouage visible). Penser aussi aux maisons fermées en période de vacances ou week-ends, le chat peut s’être fait malencontreusement enfermé juste avant que les voisins s'absentent.

Passer des annonces sur des réseaux comme Pet Alert sur facebook  (une page par département) ou encore le site www.chat-perdu.org et consulter les réponses et commentaires quotidiennement peut considérablement aider. Ces réseaux sont très relayés.
Une dernière chose à laquelle on pense moins : vérifier dans le voisinage si des personnes ont fait réaliser des travaux, ou ont eu une livraison ou encore un déménagement.
Le chat peut être entré dans le véhicule pour explorer, pourquoi pas s’y être installé bien caché, et s’être fait enfermé avant que le véhicule ne démarre … Vous imaginez bien la panique de l’animal qui s’enfuira comme une fusée au prochain endroit où les portes s’ouvriront … et là, il n’aura plus aucun repère, et vous : encore plus de difficultés à le retrouver.

As-tu des belles histoires de chats à nous raconter depuis la création de Chat disparus 77 Seine et Marne ?
Oui ! Nous avons justement l’exemple d’un chat, embarqué dans un camion de déménagement provenant de Loire Atlantique jusqu’en Seine et Marne ! C’est sa puce électronique qui lui a permis de retrouver son foyer, ses propriétaires ne pouvant l’imaginer si loin !


Il m’est arrivé de récupérer une chatte sur un parking qui se dirigeait tout droit vers la route très passante … Je me suis de suite arrêtée et je l’ai appelée. Par chance, très sociable, cette petite est venue jusqu’à moi et j’ai pu l’amener chez un vétérinaire pour vérifier son identification éventuelle (rappelons que c’est un acte totalement gratuit). Non identifiée, je l’ai gardée en sécurité à la maison et j’ai été contactée par sa maîtresse grâce à l’annonce passée sur la page du collectif ! La minette se trouvait à 5km de chez elle ! Bien entendu, une grande prudence est de rigueur dès lors qu’un chat est non identifié, il faut bien vérifier et ne pas hésiter à demander des preuves au dit propriétaire (photos, signe distinctif, particularité du chat). Cette minette, désormais identifiée, coule des jours heureux près de sa maîtresse :)

Et d’autres chats non identifiés qui ont été retrouvés par le biais des conseils et d’accompagnement que j’ai pu donner en ligne.
Mes 3 plus belles histoires sont celles de mes 3 derniers chats adoptés !
Un petit abandonné à 2 mois il y a un peu plus d’un an, puis une jeune maman et sa petite de 3 mois que j’ai nourri sur un site en dépannage cet été … et que j’ai rapatriées chez moi au bout d’une semaine pour les mettre en sécurité et trouver des adoptants si les propriétaires n’étaient pas retrouvés. Et l’adoptante … c’est moi au final ! J’en suis très heureuse :) Ils sont bien sûr tous stérilisés ET identifiés.

On dit que les chats ont 7 vies... Qu'est-ce qui est important à prendre en compte pour le bien-être de son chat ?
Le chat est un animal territorial. Ce qui prime pour lui est donc son territoire !
Le chat vit en 3D et a besoin de disposer de postes en hauteur pour observer, se reposer, se replier. Un arbre à chats, des étagères ou casiers vides combleront ce besoin pour sa sérénité, d’autant plus indispensable pour les chats qui n’ont pas accès à l’extérieur.

En termes de prise alimentaire, contrairement aux idées reçues, un chat ne s’alimente pas matin et soir comme un chien … Loin de là ! Un chat a besoin de faire entre 15 et 20 repas par 24 heures ! C’est un grignoteur ! Pour cela, mieux vaut lui laisser des croquettes à volonté, il régulera ses prises lui-même, et s’il a une tendance à la gourmandise, il existe des distributeurs ludiques pour des prises alimentaires qui lui demanderont un effort plutôt que d’engloutir toute sa gamelle facilement ! Les croquettes sans céréales sont les mieux adaptées (le chat est un carnivore strict) et un apport en alimentation humide (premium) lui procurera hydratation et plaisir, sans oublier de l'eau fraiche à disposition.


Il a également besoin de marquer son territoire. Il le fait souvent en frottant ses babines sur vos murs
ou vos meubles, en se frottant le flanc contre vos jambes, en grattant le sol autour de sa nourriture ou en se "faisant les griffes" sur vos meubles s’il n’a pas d’autre alternative ! Installer des postes de griffades (poteau à griffer, carton à griffer, ou une bonne vieille bûche !) à différents endroits stratégiques (entrée, passages) évitera ce type de désagréments tout en comblant ce besoin naturel pour le chat.

Et surtout, de grâce : pas de brimades ni de punitions ! A bannir absolument : le « nez dans le pipi » s’il y a des problèmes de malpropretés. L’animal ne peut pas comprendre pourquoi on lui fait subir un tel acte, et ça ne ferait qu’aggraver son stress et le problème. C’est très violent psychologiquement, le chat est très sensible.

Il existe des solutions simples que vous pourrez mettre en place selon la cause du désagrément. Pour cela, un comportementaliste peut vous y aider, contribuant ainsi à rétablir une cohabitation agréable et sereine pour tous.

Et maintenant le "Chats disparus 77 Seine et Marne" test à compléter comme tu le souhaites !

C comme...Chat
H comme...Hauteur
A comme...Amour
T comme...Territoire
S comme...Sécuriser

D comme...Divertir
I comme...Identification
S comme...Secourir
P comme...Protéger
A comme...Agir
R comme...Rituel
U comme...Urgence
S comme... Stériliser

7
7

S comme...Soins
E comme...Equilibre
I comme...Informer
N comme...Nourrir
E comme...Extraordinaire

Et

M comme...Miaou
A comme...Apaisement
R comme...Ronron
N comme...Nouveauté
E comme...Explorateur


As-tu envie de partager autre chose avec nous ?
J’aimerais attirer l’attention sur l’idée reçue qu’un chat se débrouille très bien seul dehors …
C’était valable il y a bien longtemps lorsque que le chat vivait dans des fermes et pouvait s’abriter au chaud dans le foin et chasser les mulots! Et encore : quid des soins ?!

Aujourd’hui, trop de personnes pensent qu’un chat des rues vit bien. Il n’en est rien, et la misère féline est inquiétante, grandissante.
Le chat a été domestiqué par l’humain et en est maintenant dépendant. En ville, les chats courent de grands dangers : se faire percuter par les véhicules, mourir dans un moteur de voiture pour y avoir cherché la chaleur, se faire empoisonner, maltraiter, voler pour alimenter des trafics (vivisection, appâts pour les combats de chiens, commerce de peau, mendicité, reproduction et revente …).
La faim, le froid, la peur, le stress, reproduction à chaque période de chaleurs pour les chattes (jusque 4 fois par an) … Comment peut-on penser que ceci est une vie agréable ?

Quand vous récupérez un chat qui a séjourné dans la rue après avoir connu l’humain (attention on ne parle pas ici de chats totalement sauvages), il dort pendant des jours entiers tellement il est éprouvé et n’a pu trouver une minute pour dormir paisiblement.
Encore trop de personnes ne font pas identifier leur chat, et ne le font pas stériliser/castrer. Et je ne parle pas ici des personnes qui les « oublient » lors de déménagements, les balancent dans des jardins …

La surpopulation féline est une réalité : faire stériliser/castrer son animal est un acte responsable, d’amour, qui le protège des maladies, des fugues et bagarres répétées, et évite à de nombreux chatons d’en subir les tristes conséquences. On peut balayer aussi l’idée reçue qu’un animal a un besoin de maternité, c’est une vision humaine.
Un couple de chats livré à lui-même peut donner vie à une population d’environ 20000 chats au bout de 4 ans !

Les associations et refuges pourtant nombreux sont à saturation, la misère continue avec un trop grand nombre de chats à qui on ne peut pas venir en aide, faute de possibilités d’accueil ou de moyens. Rien n’est plus déchirant que de refuser une prise en charge …

Chacun peut faire un petit quelque chose en fonction de ses possibilités ou moyens pour aider. A commencer par identifier et stériliser/castrer son chat ! Et pourquoi pas, s’investir sur le terrain en devenant bénévole auprès d’associations ou famille d’accueil. Et tout simplement : ne pas passer son chemin lorsqu’on croise une âme en peine et l’aider.

Retrouver toutes les informations :
https://www.facebook.com/chatsdisparus77
http://www.chat-perdu.org/
https://www.facebook.com/PetAlertFrance/

*******
 Chère Sigrid,

Merci beaucoup pour ton témoignage et tous tes conseils pour protéger et mieux comprendre nos amis félins.
Je souhaite à tous les membres de "Chats disparus 77 Seine et Marne" de belles histoires de retrouvailles à venir et de garder espoir pour leur chat.
Et à toi je te souhaite des projets chat-oyants :) !!!
PS : Si jamais un jour tu fondes un collectif pour la lutte contre les puces, je m'inscris ! Pour la première fois depuis que j'ai des chats (depuis 35 ans !) des puces ont pris d'assaut mes mollets....

5 commentaires :

  1. J'avoue que je n'ai jamais pensé que les animaux en général pouvaient être maltraités. Si malheureusement. Je n'ai pas d'affinités particulières avec les chats mais je retiendrai ces précieux conseils si mon chemin croise celui d'une bête perdue ou en difficulté. La campagne de sensibilisation semble essentielle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, la maltraitance sous toutes formes est bien présente pour de nombreux animaux :-( Ne pas fermez les yeux lorsqu'on croise un être en détresse et vulnérable est un bel acte qui peut sauver une vie. Merci à vous d'avoir été sensible à mes propos.

      Supprimer
    2. Pardon pour la faute de frappe : "Ne pas fermeR ..." !

      Supprimer
  2. Coucou Marie !

    Merci pour ton partage.
    Moi aussi je retiens des conseils donnés par Sigrid et je réalise que je ne connais pas les chats aussi bien que je le pensais !

    Gros bisous à toi :)

    RépondreSupprimer
  3. bonjour, je suis une personne de Nancy en lorraine où des disparitions mystérieuses de chats sont en cours dans certains quartiers de la ville.
    Mon magnifique chat de gouttière ultra sociable ayant disparu depuis presque une semaine, je suis obligé d'agir pour ne pas broyer du noir toute la journée dans mon canapé.
    j'aurais juste 2.3 questions a vous poser
    - Comment procéder pour réunir un maximum de témoignages de chats disparus dans la ville? faut il prospecter dans les quartiers en mettant un papier dans les boites aux lettres ou bien afficher a la boulangerie, bureau de tabac etc...

    - La police, j'ai l'impression ne bougera pas le petit doigt pour des chats, on ne peux pas leur en vouloir vu les effectifs en baisse mais je me demande si ce n'est pas couvert a moitié par eux,

    - est ce que créer un site ou une page facebook serait utile ou le démarcharge physique porte plus ces fruits.

    Matthieu,

    un ex-proprietaire de chats tres en colere.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !