La conspiration du siège auto....

Cher lecteur,

Toi qui as déjà des enfants, tu sais déjà de quoi je vais parler et tu compatis...

Toi qui as l'intention d'avoir des enfants, tu vas te moquer de moi en te disant que pour toi ça sera différent, car toi, tu es intelligent !

Toi qui ne veux pas d'enfants, cela te donnera quelques raisons de plus !

Note  : tous les gros mots de ce texte seront remplacés par ce symbole : *******

Alors voici l'histoire du jour : 

Ce matin j'avais commencé à écrire un petit article relié au feng shui pendant que kid n°2 faisait une sieste. Puis, j'ai dû remonter un siège auto que j'avais démonté pour le transformer en rehausseur, pour pouvoir l'utiliser à nouveau.

Au début, pleine de bonne volonté, je m'installe confortablement pour remonter ce siège. Je suis détendue, et... optimiste. Au début j'arrive à mettre les sangles aux bons endroits. Puis ça se complique et impossible d'avancer. 1er essai, 2ème essai, 3ème essai, .... 23ème essai ! 

Je suis progressivement passée de la bonne humeur matinale à un état proche de l'exaspération et de la rage préhistorique : ARGGRRGGGHHH ! Mais comment se monte ce  ******* de siège ?!!! C'est quoi ce  ******* ?!!!!

Et pendant que je maudissais tous les concepteurs de siège auto de cette planète, une idée a lentement germé dans mon esprit : En fait, je suis une victime d'un complot mondial qui a pour but de faire travailler de nombreuses personnes : le complot du siège auto !!!

Le complot du siège auto a été mis en place par les professionnels suivants pour leur fournir des clients : 

Magasin de bricolage :
- Je vais acheter une hache et aller dire 2 mots à celui qui a inventé ce siège !

Psys : 
- Est-ce normal d'avoir des pulsions meurtrières de bon matin ?

Neurologue : 
- Existe-t-il une zone du cerveau spécialisée dans les montage du siège auto ? Si oui est-il possible que mon cerveau en soit complètement dépourvu ?


(re)Psys : 
- Puis-je être une bonne mère après avoir pensé tout ça  ?

Fabricants de calmants, vignerons, vendeurs de punching ball...
- Il faut que me calme, vite donnez-moi : 
a) un lexomil !
b) un  verre !
c) des gants de boxe

Dieu, les anges gardiens, les fées...
- S'il vous plaît, AIDEZ moi !!!!

Les kinés : 
- Une fois le siège remonté (merci mon dieu !!!!) , il faut l'installer avec des postures de contorsionnistes dans la voiture !

Bon, finalement toutes ces personnes peuvent me remercier car grâce à moi et aux 2.2 millions parents d'enfants de moins de 3 ans en France, leur business est florissant !

3 commentaires :

  1. C'est vrai que le siège-auto est un réel outil de torture - je compatis!
    Bises et belle journée quand même.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai connu çà aussi.
    J'en ai même cassé un, une fois, parce-que je n'avais pas compris que le siège groupe 2/3 passait simplement en mode 'groupe 3' quand on n'utilisait plus les sangles du siège mais qu'on prenait la ceinture de sécurité...j'ai tellement insisté que quand j'ai eu enlevé les vis, c'était pour me rendre compte que ce n'était pas cela qu'il fallait faire, et qu'il était devenu inutilisable. Heureusement, j'avais déjà le simple rehausseur classique et le siège avait déjà pas mal vécu (sinon, j'aurais vraiment eu les boules...) !

    RépondreSupprimer
  3. hello les filles !

    Je me sens moins seule grâce à vous !

    Linette j'imagine très bien ton épisode des vis ;)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !