Témoignage : A la découverte des cartes heuristiques avec le fondateur de l’École Française de l’Heuristique

Chers lecteurs,

Voici le premier témoignage de 2010 !
Je vous invite maintenant à entrer dans l'univers passionant des cartes heuristiques avec Fréderic Le Bihan, fondateur de l'école Française de l'Heuristique.
Bonne découverte...


Si vous cliquez sur les images, elles vous conduiront sur les sites concernés.

Bonjour Frédéric Le Bihan, comment pourrait-on vous présenter à quelqu’un qui ne vous connaît pas ? Quel est votre métier ?

Je me définis comme un chorégraphe des idées et de l’information.

J’aime la dynamique de la danse qui conjugue inspiration, ressenti, émotion et rigueur. L’information n’est pas une nature morte, elle bouge, elle se reconfigure sans cesse.
Le mouvement et la mise en scène donnent à la masse d’informations à laquelle nous sommes confrontés, légèreté, élégance et efficacité.




Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est une carte heuristique et l’origine de cet outil ?

La représentation visuelle de l’information est ancestrale, c’est une des premières formes d’expression des idées. Toutes les traditions dans ce monde l’ont utilisée pour communiquer.

La carte heuristique appartient à la famille de la cartographie de l’information.

Sa spécificité réside entre autres dans le fait qu’elle est centrée. C’est une architecture naturelle et biologique. L’œil lui même offre une vision centrale et une vision périphérique.


C’est Tony Buzan qui, dans les années 1970, modélisa le concept et le fît connaître à travers de nombreuses publications. Après avoir été certifié Buzan en 1999, j’ai décidé de faire le métier de formateur pour diffuser cet outil qui m’avait rendu bien des services.

Petit à petit, j’ai revisité le module de formation pour intégrer des apports venant des sciences cognitives et de la systémique.

Ceci afin de satisfaire le « pourquoi ça marche » cher au français, qui manquait dans le parcours anglo-saxon.


Puis ma pratique intensive de l’outil m'a invité à écrire sur la démarche heuristique qui est centrale aujourd’hui dans mon activité.


Elle fait la spécificité de l’Ecole Française de l’Heuristique, que j’ai créée il y presque deux ans.






Comment avez-vous découvert cette technique ? Qu’est-ce que cela a changé concrètement dans votre vie ?
 Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui veut faire une carte pour la première fois ?

En 1996, j’étais encore manager au sein d’une entreprise internationale quand j'ai découvert par hasard un livre de Tony Buzan sur le sujet, dans un aéroport. Je fus rapidement convaincu, comme si c’était quelque chose que j’attendais depuis longtemps.

J’ai souhaité alors me former et former mes équipes à la technique. Impossible à l’époque de trouver en France un formateur sur le sujet. Je suis donc allé en Suisse chercher un prestataire responsable du centre Buzan helvète. Les résultats ont dépassé nos espérances.

J’ai compris que je tenais là quelque chose d’exceptionnel.
Après avoir frotté confronté la carte heuristique aux multiples réalités de l’entreprise, je décidai quatre ans plus tard d’en faire mon métier. Les débuts ont été difficiles car très peu de gens connaissaient cet outil. C’est la raison pour laquelle je suis étonné, voire amusé quand certains acteurs du marché aujourd’hui se prétendent être les pionniers de la formation à la carte heuristique.
Pour répondre à votre deuxième question, j’inviterai ceux qui souhaitent s’y mettre à … s’y mettre, car le plus difficile au début, c’est de commencer ! Je plaisante à peine, car il faut simplement se lancer, se lâcher …

Pour savoir comment faire, les blogs ne manquent pas sur le net et beaucoup sont de qualité. Il y a trois choses importantes pour débuter, la pratique, la pratique et la pratique.

La formation est surtout recommandée pour ceux qui souhaitent aller au-delà de la technique, pour comprendre la démarche qui se situe en amont. C’est ce qui fait la valeur ajoutée et différenciée de l’EFH aujourd’hui.

Certains participants, praticiens autodidactes de la carte heuristique depuis plusieurs années, nous disent ne plus faire leurs cartes de la même façon, y compris avec un logiciel, après avoir suivi le module « Organisez vos idées avec la Carte Heuristique »


Pouvez-vous nous décrire la communauté des praticiens de la carte heuristique ? Qui la compose ? Qu’est-ce qui motive ses « membres » ?

Si il y a quelques années, les praticiens de la carte étaient plutôt des marginaux curieux de tout, passionnés, ayant un profil marqué de découvreur, aujourd’hui la carte intéresse tout le monde, chacun à sa manière. La communauté des praticiens est donc plurielle.

Certains l’utilisent pour son aspect organisationnel redoutablement efficace, d’autres pour faire du brouillard d’idée dans le registre de la créativité. Je peux quand même identifier dans cette tribu de praticiens une constante, l’envie de réintégrer du plaisir et du ludique dans leur quotidien.

A l’EFH nos clients sont aussi bien des enfants de neuf ans (le pôle éducation est très actif) que des top managers qui souhaitent alimenter une pensée stratégique.


Depuis que vous travaillez dans ce domaine, qu’est-ce qui vous a le plus étonné ?

Certainement la richesse de notre potentiel en tant qu’humain. Ce qui est fascinant, c’est notre capacité à apprendre, à mémoriser, à décider, à réfléchir, à résoudre des problèmes …

Ce que je trouve fabuleux dans la carte heuristique, c’est son utilisateur !



Le blog Mapping-Experts vient de naître, comment imaginez-vous son évolution dans les prochains mois ? Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ainsi qu'à ses auteurs ?
Dix mois d’existence, et nous avons dépassé les 10 000 visiteurs pour le seul mois de novembre. Je ne pouvais pas rêver mieux.

Nous devons son succès à la communauté des praticiens qui publient.

Contrairement à beaucoup de blogs animés par une seule personne, Mapping-Experts est soutenu par les membres actifs de l’EFH, ce qui permet une fréquence de publication élevée et surtout une diversité dans les articles. Nous sommes vigilants sur un équilibre concernant les billets sur la carte manuelle et l’actualité des logiciels, afin que chacun y trouve son compte.

Ce qui me ferait plaisir ? C’est que cet article donne envie de s’intéresser à la carte heuristique.
Merci d’y contribuer


Cher Frédéric,

Je vous remercie beaucoup pour ce témoignage très instructif et vivant.
Cela m'a donné envie de reprendre mes feutres et de recommencer à faire des cartes.... Et vous, chers lecteurs, vous avez envie de tenter l'expérience ?


Pour en savoir plus et comprendre les domaines d'applications des cartes heuristiques :


http://www.efh.fr/

http://www.petillant.com/ et http://www.petillant.com/rubrique20.html



A lire :















 

3 commentaires :

  1. bravo pour cette interview passionnante qui débute bien l'année !
    à bientôt Monsieur kiki :-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup Jeune papa pour ce message sympathique !

    PS : c'est plutôt miss kiki ;)

    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  3. Très bonnes choses.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !