Interview : La cité de la douceur, une initiative pour (re)donner sa place à la douceur dans nos vies - « Notre force, c’est notre douceur »

Bonjour chers lecteurs,

Il y a quelques semaines mon amie Marie me parle de "La cité de la douceur". Ces quelques mots ont tout se suite fait "tilt" dans mon esprit, des images me sont venues et j'ai eu envie d'en apprendre plus sur ce projet.

Aujourd'hui je vous invite donc à rencontrer Jérôme Maroni et Caroline Lopez (respectivement président et secrétaire de La Cité de la Douceur). Bonne découverte !



Vous avez fondé "La cité de la douceur", racontez-nous ! Qu'est-ce que la cité de la douceur ? 

La Cité de la Douceur est une association apolitique et aconfessionnelle fondée en 2015.

Elle réunit des citoyens bénévoles autour d’une même ambition : diffuser la douceur au sein de notre société pour transformer positivement la relation à nous-mêmes, aux autres et à la planète.

Cette ambition, nous l’avons résumée dans notre signature : « Ta force, c’est ta douceur ».


Comment est né chez vous ce besoin de promouvoir la douceur ? 

Nous voulons redonner un sens à la douceur, rétablir sa valeur dans une époque où dominent les rapports de force, la violence, la colère, la peur de l’autre… 

Nous souhaitons nous (re) connecter à notre part de douceur le plus souvent possible, individuellement et collectivement. Bien loin des clichés que l’on véhicule sur elle, la douceur est une véritable force de changement, nous en sommes convaincus !  

Les valeurs qui nous animent sont l’harmonie, l’empathie, l’exemplarité, la responsabilité et la joie.

Comment définissez-vous la douceur ?


La douceur a une triple dimension :
  • Une dimension sensorielle d’abord, c’est la douceur du corps et des sens : il s’agit de vivre l’expérience de la douceur.
  • Une dimension intellectuelle aussi, c’est la douceur de l’esprit : nous voulons réhabiliter la notion de douceur et diffuser la douceur dans notre société.
  • Une dimension concrète enfin, c’est la douceur de l’action : nous souhaitons faire éclore et accompagner des projets doux dans des domaines aussi variés que la protection de l’environnement, l’éducation, la santé, l’alimentation…


Vous avez organisé les 9 et 10 juillet 2016 un événement baptisé "Let's Doux it". Quels en étaient les objectifs ? 

Pendant ces deux jours, nous avons voulu proposer une véritable expérience de la douceur pour que chacun puisse la ressentir et prendre conscience de sa force. 


Nous avions réuni des ateliers qui, tous, contribuaient à nous emplir de douceur : des ateliers bien-être, énergie douce, méditation/yoga, santé. Nous avons également réuni des agoras participatives sur des thèmes comme l’éducation, la vie en société, l’environnement ou la culture. Enfin, la douceur était présente au sein d’ateliers de créativité, d’activités artisanales, d’une mini-librairie thématique et d’un berceau valorisant des projets associatifs doux…

Voici notre film sur Let’s Doux it :


Pouvez-vous partager avec nous ce qui s'est passé durant ces 2 jours ? Quels ont été les retours des participants ?

Entre les participants et les intervenants, au total, plus de 200 personnes ont participé à cet événement. 

Sur place, chacun a pu organiser son propre parcours douceur, au gré de ses envies, de ses aspirations, de ses besoins…Tous ont salué l’excellent état d’esprit qui régnait pendant ces deux jours, plein de douceur naturellement, mais aussi de bienveillance, de bonne humeur et d’empathie. 

Ces retours nous encouragent à continuer, à voir plus haut et plus loin.



Avez-vous d'autres projets en cours ?

En 2017, nous allons montrer que la douceur peut essaimer dans la société, dans notre quotidien, via des projets concrets. Nous voulons aussi continuer à diffuser la douceur en organisant des ateliers philosophiques ou sensoriels. 

A terme, notre rêve est de pouvoir construire un lieu regroupant des activités douces comme une école de la douceur, un espace de restauration douce, d'échanges et de débats, une salle de spectacles, une échoppe équitable... une petite cité en quelque sorte, elle même gouvernée en douceur.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite mettre plus de douceur dans son quotidien, que ce soit à un niveau personnel ou professionnel ?

La douceur ne se cultive pas avec des techniques spécifiques… Nous avons publié un manifeste qui rappelle fort à propos que « la douceur ne se commande pas. 

Ce qui, par contre, relève d’une décision, c’est de mettre en place les bonnes conditions, les justes habitudes, les rituels intelligents qui susciteront d’eux-mêmes les gestes, les pensées, les moments doux. »

Lire le manifeste de la Cité de la Douceur : http://www.citedeladouceur.org/manifeste-cite-de-la-douceur.php

Et maintenant le "Cité de la douceur" test à compléter comme vous le souhaitez : 

C comme.... Cité
I comme.... Imaginer, inventer de nouvelles relations à soi et aux autres
T comme.... Tendresse
E comme.... Espoir ou Ecoute


D comme.... Douceur
E comme.... Engagement

L comme.... Libérer
A comme.... Artisanal et artistique

D comme.... Diffuser
O comme.... Ouverture
U comme.... Unité
C comme.... Cheminement intime
E comme.... Expérience édifiante
U comme.... Ulule, le financement participatif qui nous a permis d’organiser notre premier événement
R comme.... Rires, renouvellement, révélation…


Pour en savoir plus sur la Cité de la Douceur :

Découvrir le film de Let’s Doux it :ici

*******

Chers Caroline et Jérôme,

Je vous remercie beaucoup de nous avoir fait entrer dans la Cité de la Douceur.

Je vous souhaite que les graines de douceur que vous plantez et distribuez grandissent et s'épanouissent, même dans les endroits et les cœurs les plus inattendus !

Bravo à toute l'équipe de la cité de la douceur et merci à Marie de m'avoir parlé de ce beau projet ;)

2 commentaires :

  1. Quelle magnifique initiative!
    Je souhaite longue vie à se projet que je vais suivre de près.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente que ce beau projet te plaise Marie :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui donne vie et inspiration à ce blog.

Bonne journée et à bientôt pour de nouvelles aventures !