Les pros de la bidouille : des idées à tester !

3 commentaires :
Chers lecteurs,

Moi qui adore les solutions improvisées, je suis totalement admirative devant les idées qui suivent !


Vous avez une envie soudaine de mousse au chocolat ?
Et hop, un petit coucou de perceuse-ciseaux !

 Vous vous lancez dans une longue recette de cuisine ?

Interview : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Dublin !

2 commentaires :
Fish Horses
Bonjour chers lecteurs,

En ce lundi matin, peut-être souhaitez-vous sortir de la routine et pourquoi pas...déménager à Dublin ?!!

Aujourd'hui je vous invite à rencontrer Alberto Lucas, fondateur du site Movetodublin.com, qui pourrait vous donner envie de prendre l'avion direction l'Irlande ! Bon voyage !


Bonjour Alberto, peux tu nous raconter comment tu as découvert Dublin ?
En 2010 j’ai effectué un voyage de dix jours en Irlande, j’ai loué une voiture et j’ai parcouru l’île pour voir les paysages les plus jolis.
Je n’ai pas visité Dublin en me disant que ce serait une bonne excuse pour y revenir dans le futur. Deux ans plus tard, j’ai décidé de venir vivre à Dublin.

Tu as créé le site Movetodublin.com, de quoi s'agit-il ?
 Movetodublin.com est un guide destiné à ceux qui ont décidé de venir à Dublin à travailler et améliorer leur anglais. Il ne s’agit pas d’un guide touristique bien qu’il contienne quelques informations sur le sujet mais il se concentre davantage sur la vie quotidienne (où vivre, où chercher un travail, écoles d’anglais, transports, banques, etc).

Retour aux origines....

2 commentaires :
Chers lecteurs,

Oui je le sens dans vos yeux, ce titre vous interpelle !

Vous vous attendez peut-être à lire un article sur les dinosaures, le big bang ou sur la vraie couleur de cheveux de Marylin Monroe ?

Hé bien il s'agit en fait d'un sujet beaucoup moins universel et beaucoup plus blogocentré...

En effet, un GL, "Gentil Lecteur" m'a envoyé un mail contenant une hypothèse sur  le sens de l'expression "C'est parti mon kiki !".

Alors allons-y; accrochez vos ceintures ! Ou peut-être devrais-je dire décrochez vos ceintures....

"Cette expression puise ses origines au début du XXème siècle, mais deux thèses s'affrontent. 

N comme Noël...

3 commentaires :
Chers lecteurs,

Echarpes, bonnets, et chocolat chaud.. Noël approche !

Vous qui cherchez des idées pour redonner tout sons sens à cette fête, je vous invite à faire un tour sur réparons Noël, blog collectif qui rassemble des idées et astuces pour embellir et animer votre noël, avec un esprit récup' !

http://www.reparonsnoel.org/


Par ailleurs, si vous êtes proches de Paris, venez le 24 novembre à la mutinerie : 

"L'initiative "Réparons & Re-Parons" Noël" vous invite à son premier évènement ! Marre de la crise ? Alors customise !

Interview : Découvrez le bricorecyclage !!

2 commentaires :


Chers lecteurs,

Vous voulez recycler ? Vous avez envie de créer ? Vous voulez tester de nouvelles expériences manuelles ? 

Lisez ce qui suit ! Entrez avec Marie-Ange dans les coulisses des ateliers du bricorecycleur....


Bonjour Marie-Ange, vous avez créé les "ateliers du bricorecycleur", de quoi s'agit-il?
Les ateliers du bricorecycleur sont des ateliers de bricolage permettant d’utiliser à fond ce que nous avons à la maison. 
Un vieux chou rouge qui traine dans le réfrigérateur ? Il devient de la peinture végétale (un très beau violet par ailleurs). Des vêtements qui restent dans l’armoire ? On les ressort pour les transformer et les mettre à nouveau. 

Les ateliers sont aussi l’occasion d’avoir le plaisir de créer quelque chose de ses propres mains. C’est deux heures pour soi et pour découvrir ce que l’on est capable de faire. Pas besoin d’être des supers bricoleurs pour cela, car les techniques que nous utilisons dans les ateliers sont simples. On peut du coup continuer à bricorecycler facilement à la maison.


Comment est née chez vous l'envie de mener ce projet ?
C’est un puzzle d’expériences personnelles et professionnelles qui, à un moment donné, a finalement formé une image claire : il fallait que je m’investisse dans le développement durable. Seulement, plutôt que de parler directement de « consommation responsable » et de « prévention des déchets », je me suis demandé ce que cela signifiait pour nous tous, au quotidien. 

Faisons le test de demander à nos proches s’ils ont des vêtements qu’ils ne mettent plus, voire qu’ils n’ont jamais mis. La réponse est quasiment toujours oui. Nos maisons débordent sans que nous sachions trop pourquoi. 

L’idée des ateliers du bricorecycleur est donc venue de cette envie de proposer des idées et des techniques qui permettent à tous de véritablement consommer ce que nous avons acheté et aussi, en ricochet, au moment de l’achat, de savoir si celui-ci est vraiment un bon achat. Avons-nous de si bonnes raisons que cela d’enrichir les actionnaires des grandes chaînes de magasins ?
Et comme le dit la présidente de notre association, c’est finalement faire ce que les générations précédentes faisaient déjà naturellement et que nous avons eu tendance à oublier depuis.



Pouvez-vous nous présenter les ateliers que vous avez conçus ?
Les ateliers sont très diversifiés : chacun devrait pouvoir trouver un thème qui lui donne envie d’essayer. Ils fonctionnent par cycle :

Cycle teinture végétale : 
On ne jette plus les vieux légumes ni les fleurs fanées. On en fait de la peinture végétale. La betterave donne un rose tyrien, le chou frisé un vert tendre…
Essai de teintes végétales par Anne


Cycle pop-up : 
Les vieux livres d’images, les dessins, les photos, les bouts de papiers que l’on stocke, tout peut être recyclé en images en trois dimensions.
Création d'Elody


Cycle laine feutrée : 
On apprend à feutrer la laine et du coup, à partir du moment où on comprend pourquoi elle feutre, on sait comment entretenir les vêtements en laine.

Fleur en laine feutrée par Marie-Pierre 

Cycle « Vidons nos armoires ! » : 
On transforme les vêtements qui stagnent dans nos armoires pour les mettre à nouveau.


Cycle décoration : 
Papier peint, cintre, carrelage, tout peut être réutilisé en objet de décoration.
Papillon en papier peint et peinture végétale

Cycle « spécial Noël » : 
Une couronne à accrocher à sa porte, un calendrier de l’Avent 
et des bijoux à garder ou à offrir.

Cycle « Allons voir ailleurs » : 
Pour la fin 2012, ce sont les arts populaires japonais qui sont à l’honneur.

Suminagashi - Création de Mariette


Dans l’idée de rendre les ateliers accessibles, financièrement parlant, les tarifs restent faibles. Il y a bien sûr des possibilités d’abonnement (pack de 5 ateliers ou abonnement trimestriel). Ainsi, l’abonnement trimestriel pour les enfants revient à 4,50 euros de l’heure). Cette année, nous offrons par ailleurs le premier atelier. Chacun peut faire un premier essai gratuitement pour tester si le bricorecyclage lui convient ou pas.



Les ateliers rassemblent dix personnes maximum et nous avons la chance de les faire au Château Ouvrier, dans le 14e arrondissement de Paris (http://chateau-ouvrier.fr/). C’est un arrondissement où il y a d’autres initiatives de ce genre : deux autres associations proposent des ateliers de bricolage et notre état d’esprit est de travailler en partenariat avec elles. Le programme 2013 sera donc monté en fonction des demandes des participants, et aussi de ce qui sera proposé par ailleurs par ces associations : de la coopération donc et non de la concurrence.

Vous pourrez bientôt aussi nous rencontrer sur notre stand lors du forum « Village Solidaire » du 24 novembre 2012 dans le 14(à voir prochainement sur le site http://14ecitoyen.free.fr/ rubrique « économie solidaire »).


A qui s'adressent ces ateliers ?
Les ateliers s’adressent aux adultes et aux enfants, et aussi aux duos adulte-enfant.

En ce qui concerne les adultes, viennent des personnes qui ont déjà bricolé, mais à qui il manque une ou deux techniques pour se lancer seules dans une réalisation particulière. L’idéal serait d’arriver aussi à convaincre de venir ceux qui ne savent pas encore qu’ils ou elles sont capables de faire plein de choses et qui vont le découvrir au fil des deux heures. 

Je pense à ces adultes qui arrivent à l’atelier du vendredi soir en disant qu’ils ne sont pas manuels, qu’ils ne savent rien faire et qui partent avec cet air de surprise et de plaisir sur le visage avec leur création en main. Un exemple, celui d’une vague qui déferle réalisée en laine feutrée en un atelier, par quelqu’un qui se disait pas du tout manuel.

Formidable pour un « débutant », non ?

Les enfants qui vont à l’atelier du mercredi après-midi, eux, ne se posent pas la question de savoir s’ils vont pouvoir y arriver. Ils viennent avec toute leur curiosité et leur envie de découvrir que l’on peut faire de la peinture avec des betteraves, du curcuma et de l’hibiscus. C’est du coup aussi l’occasion d’apprendre plein de nouvelles choses en complémentarité de ce qu’ils font à l’école. En ce moment, nous faisons des pop-ups (des images en 3D) et j’adore ce moment où les enfants montrent à la fin ce qu’ils ont fait avec fierté.

Une des particularités des ateliers du bricorecycleur est de proposer des temps de bricolage à deux le dimanche après-midi : un adulte accompagné d’un enfant. Ça peut être la tata avec son neveu, le père avec sa fille, la grand-mère avec sa petite-fille, tout est possible. 

Du coup, les ateliers sont adaptés à ce double public. Ainsi, alors que d’habitude, je fais des mobiles avec des cintres pour chemises (ce qui permet de les réutiliser), pour que les enfants puissent aussi le faire, le matériau utilisé est devenu un fil de fer plus fin. Ils ont pu alors repartir avec ceci :



Vous proposez des ateliers inspirés de techniques japonaises, avez-vous un lien spécial avec ce pays ?
J’y suis effectivement allée il y a trois ans et ça a été une expérience forte en découvertes : il y a là une formidable tradition d’arts populaires qui va bien au-delà des sempiternels origamis et mangas. Du coup, j’ai eu envie de faire connaître le suminagashi, les temaris et le gyotaku.

L’équivalent le plus proche en français du suminagashi serait le papier marbré. On dessine sur de l’eau et on transfère le dessin ainsi obtenu sur une feuille de papier. C’est totalement magique. Les temaris sont des boules en tissus rebrodées : on recycle ainsi les tissus inutilisés, les draps déchirés et les pelotes de laine « orphelines » dont on ne sait pas quoi faire. La technique est ici largement simplifiée pour que chacun puisse le faire. Et pour finir, la tradition de gyotaku est détournée : normalement, il s’agit de prendre l’empreinte d’un poisson juste pêché sur un papier fin pour en garder la mémoire. Nous n’allons bien sûr pas prendre de daurades pour l’atelier, mais toutes sortes de supports moins odorants…

La création, les arts populaires, le recyclage ne sont réservés à aucun pays, mais appartiennent au contraire à l’histoire de tous les territoires. A nous donc d’aller voir ailleurs ce qui se fait et de se rendre compte que nous avons beaucoup en commun avec la technique de l’appliqué de l’ancien Dahomey, la broderie de Madagascar, le suminagashi japonais.

Quels retours vous font les personnes qui viennent à vos ateliers ?
Du plaisir : celui d’apprendre, de faire, de créer. Et puis, quand les mains sont en train de bricoler, on se détend, on met de côté les irritations de la vie quotidienne.


Et pour finir le "bricorecycleur test" à compléter comme vous le souhaitez : 
B comme Beau
R comme Réemploi
I comme Inspiration
C comme Création
O comme Oeuvre

R comme Recyclage
E comme Etre conscient que l’on peut faire des choses
C comme Consommation responsable
Y comme « Y a de la joie »
C comme Changement
L comme Légèreté
E comme Environnement
U comme Universel
R comme Rigolo


En savoir plus sur les ateliers du bricorecycleur : 

Les ateliers ont lieu à Paris au « Château Ouvrier », place Marcel Paul, au bout de l’Allée du Château Ouvrier qui se trouve au niveau du 69-71 de la rue Raymond Losserand, dans le 14ème arrondissement.


Les ateliers pour enfants : les mercredis de 15h à 17h
Les ateliers pour adultes : les vendredis de 18h30 à 20h30
Les ateliers adultes enfants : les dimanches de 15h à 17h

Calendrier : 

Chère Marie-Ange,

Merci beaucoup de nous avoir présenté ces ateliers et bravo pour cette initiative sympathique !


Dès que j'ai le temps, moi aussi j'ai envie de bricorecycler ! Et vous ?

Découverte inattendue...

7 commentaires :
Bonjour chers lecteurs,

Comment allez-vous ?

Vous êtes-vous déjà promené au hasard dans un endroit que vous ne connaissez pas et fait une découverte sympathique au coin d'une rue ?

Après une longue marche dans une petite ville en Normandie, j'ai eu un petit creux. Pas de restaurant attrayant à l'horizon.

J'ai failli rebrousser chemin quand tout d'un coup....me voici nez à nez avec "Le Bougnat".

J'ai hésité quelques secondes mais mon estomac m'a dit vas-y, entre ! Et là, quelle bonne surprise...

Ambiance rustique et chaleureuse et surtout, bonne cuisine au rendez-vous.

Cela vous est déjà arrivé ? Partagez vos adresses, en France ou ailleurs !

Le bougnat : http://www.chezlebougnat.fr/home/
25 bis rue Gaston Manneville
14160 Dives sur Mer

Source photo : ici