Du 4 au 6 juin 2010 : Le salon des solidarités

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,

Si des sujets comme Développement, Commerce équitable, Humanitaire... vous intéressent, voici un salon pour vous :



Pour ceux qui souhaitent faire du bénévolat, je vous recommande de visiter le stand de l'association passerelles et compétences qui met en relation des bénévoles et des associations.

Témoignage : J'ai appris à maquiller comme "une pro" !

2 commentaires :
Chers lecteurs,

Aujourd'hui je vous invite à faire un petit tour dans l'univers du blush, du mascara, de la scène et des coulisses des séances photo avec une pro des pinceaux : Nat.
Elle nous emmène pour un petit tour sur sa palette de maquillage et partage avec nous son expérience aujourd'hui...
Bonne lecture !




1) Bonjour Nat, depuis quand t’intéresses-tu au maquillage, comment t'es venue cette passion ?
Depuis toute petite j'adorais m'assoir sur la coiffeuse de ma grand-mère et farfouiller dans ses tiroirs à la découverte de nouveaux produits.
"Le rouge à lèvres fait que tes yeux pétillent sans rien!" disait-elle, alors je me pressais de tout essayer mais aussi de sentir et de goûter :)
J'étais attirée par les couleurs mais surtout par le résultat final.


2) Pour toi qu’est-ce qu’un maquillage réussi ?

En fait, je diviserais Maquillage en "Maquille et Age".
Par exemple, plus on est jeune, plus on peut se permettre de fortes couleurs avec des formes extravagantes. Cependant, le plus important est de savoir garder les expressions des traits tout en mettant en relief nos points forts.

3) Tu as maquillé des mannequins pour des séances photos, peux-tu nous expliquer comment cela se passe dans les coulisses ?
En général je fais beaucoup de recherches pour trouver le Look idéal. Il s’agit de répondre à l’esprit de la photo. Mais une fois le pinceau à la main, la créativité vient d'elle-même et je me laisse guider. Le plus important est de savoir apprécier la magie du moment.
Je me rappelle de la fois où je devais maquiller des jeunes danseuses pour un spectacle, au début elles étaient toutes intimidées et inquiètes mais une fois qu’elles se regardaient dans la glace elles courraient me faire des bisous ; c’était trop mignon !



4) Lorsque tu as pris des cours de maquillage, qu’est-ce qui t’as semblé le plus intéressant ?
J'ai suivi une formation professionnelle avec Make Up For Ever Academy et tous les jours c'était comme ouvrir un nouveau cadeau ! J'avais différents thèmes à créer : du Look, à la coiffure et bien sûr le maquillage adéquat!
Ensuite j'immortalisais le tout en photo. Je pense que la curiosité du résultat final était la plus intéressante mais aussi les petites astuces sur l'utilisation des produits qui souvent ne sont pas mentionnées sur l’emballage.
5) Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui n’a pas l’habitude de se maquiller (comme moi !) et qui souhaite s’y mettre ?
Pour moi la beauté naturelle est ce qu'il y a de plus précieux. Il s'agit donc de mettre en valeur ce que tu trouves le plus attirant chez toi et de camoufler les petites imperfections qui te dérangent. Un bon teint avec un peu de mascara et du gloss correspond le mieux pour le jour. Mais surtout, n'oublies pas de te démaquiller tous les soirs et de bien hydrater ta peau !

6) Qui rêverais-tu de maquiller et à quelle occasion ?
Ah Ah! Je ne te cache pas que j'ai un peu hésité avant de répondre ! J'aime beaucoup le maquillage artistique parce que je trouve que tout est permis et que ca sort de l'ordinaire, du cliché. J'aimerai bien maquiller Lady Gaga par exemple (vu son coté excentrique) ou les mannequins des défilés Dior (ci-dessous une représentation d’un des maquillages vu au défilé).





7) Et enfin, le make-up test !
M comme Magie
A comme Artistique
K comme Karma
E comme Esthétique
U comme Unique
P comme Pinceau :)



Chère Nat,

Merci beaucoup pour ton témoignage et pour tes conseils !
A très bientôt et n'hésite pas à nous donner des nouvelles...

Pause méta-physique !

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,

Il est exactement 15h32.

Si à l'instant précis vous avez des questions métaphysiques sur le sens de la vie, le texte qui suit peut vous apporter un début de réponse...

PS : A mon avis il y a plus de probabilités que ce soit l'heure de la prochaine pause caufé qui vous trotte dans la tête vu l'heure qu'il est, mais on ne sait jamais !

Source : Paroles de Krisna extraites de la Bhagavad-Gîta du Mahâbhârata (IVème siècle av. JC),adaptées et augmentées par Mère Teresa (1910-1997)

Et vous ? Si vous deviez ajouter une phrase à ce texte, laquelle serait-ce ?

Je me lance (oulahlah...) : la vie est une tablette de chocolat, savoure-la en bonne compagnie !

Kiss, beso, küss : Embrassez-vous !

3 commentaires :
Chers lecteurs,

Je vous invite aujourd'hui pour une courte plongée dans l'univers mystérieux* des baisers....

1) Savez-vous pourquoi certains d'entre nous tendent la joue vers gauche et d'autres plutôt vers la droite pour faire la bise à quelqu'un ?
Réponse : il semblerait que la position de la tête du foetus et ses mouvements influencent la façon d'embrasser plus tard.

2) Qu'est-ce qui se passe quand on s'embrasse plus dans un couple ?
Réponse : Dans une étude menée sur des couples à qui l'on demande d'augmenter la fréquence quotidienne de leurs bisous pendant 6 semaines, on remarque que ceux qui s'embrassent le plus souvent sont moins stressés et ont de meilleurs bilans sanguins.

3)
Et une dernière pour la route ! Quel lien entre baiser et allergie ?
Une expérience menée au Japon montre que juste après s'être embrassés, les couples sont moins sujets à des réactions allergiques de la peau à certains pollens.

Alors, si quelqu'un vous plaît, voici de nouveaux arguments pour s'embrasser !

Bonne journée !

*Pour en savoir plus : Cerveau et Psycho, avril 2010, p30 à 34 : Pourquoi un baiser peut changer votre vie ?

Témoignage : Je crée des objets à base de matériaux récupérés

6 commentaires :
Chers lecteurs,


Aujourd'hui vous allez rencontrer Monsieur Récup' qui nous raconte sa passion pour la récupération et la création d'objets.
Vous avez peut-être déjà visité son blog créatif ou lu ici ses commentaires sympathiques.


Bonne lecture !


PS : Pour en savoir plus sur les objets, cliquez sur les images ...


1) Bonjour Mr Récup ! Peux-tu nous dire comment est né chez toi ce goût pour créer, réparer et détourner des objets à partir de matériaux récupérés?
Bonjour Una Idea, ce goût m’est venu après avoir créé mon meuble TV. Il y a maintenant quelques temps, j'ai jeté la structure de mon bureau d'enfance tout en ayant gardé les tiroirs bien pratiques pour stocker. À vrai dire je n'avais pas la notion de Récup' en tête.


Le temps passe et les tiroirs entreposés dans un coin devenaient encombrants et pas esthétiques.
C'est à partir de ce petit détail que tout à commencé. Je me suis dit que je pouvais créer un meuble avec ces tiroirs.


Le résultat très satisfaisant m'a donné envie de continuer de créer à partir d'objets existants. Les encombrants ont appuyé ce désir de continuer, j'ai été surpris par ce que jettent les gens. J'ai donc récupéré des objets pour leur donner une seconde vie au lieu de finir à la déchèterie.

2) Tu as lancé ton blog il y a quelques mois, que souhaites-tu faire partager à tes lecteurs ? Que retires-tu de cette expérience de blogueur ?
Avant tout j'ai découvert pleins de blogs qui parlent de Récup'. Cela m'a donné envie de suivre le mouvement et de proposer à mon tour mes idées et créations à ce sujet. Faire partager mes connaissances et mon savoir-faire.


Depuis, la création du blog m'apporte une grande satisfaction. De nombreux visiteurs devenus fans et pour d'autres, des ami(e)s. Des commentaires qui se transforment en compliments dont je suis très fier. Un blog qui accroît une relation sociale. Un blog qui améliore mon orthographe et ma grammaire dont je ne suis pas fier pour le coup. Je suis plus manuel qu'intellectuel, mais je vais finir par être les deux.

3) Dans la vraie vie, tu es pâtissier de métier. Est-ce que tu imaginerais un jour faire uniquement de la création d’objets ?
J'y ai songé récemment. Le métier de pâtissier m'apporte beaucoup de fatigue, de stress et très peu de temps libre. Pour le moment je reste sur ce métier mais, pourquoi pas un jour…


4) Au fait, as-tu assez de place chez toi pour mettre toutes tes créations ?!
Oui, enfin pour le moment. Mon chez moi est assez grand et mes créations restent de petites tailles dans l'ensemble. Depuis, une pièce s'est transformée en atelier où je stocke les créations en cours, les futurs « Avant / Après », un vrai bordel !




5) Quand tu explores les encombrants, quels trésors rêverais-tu de trouver pour les détourner ?

Je n'explore pas les encombrants avec une idée précise d'un objet à détourner. Quoique, en réfléchissant bien ! Je ne peux en dire plus pour garder les idées et créations pour le blog.


6) Lorsque tu réinventes un objet, dans quel état d’esprit es-tu ? Qu’est-ce qui te fait plaisir ?
Ça peut paraître bête mais je me place devant l'objet en le regardant. Je l'observe et les idées arrivent. Ensuite je suis trop pressé de réaliser l'objet et impatient de le mettre en ligne pour découvrir les commentaires des gens.


7) Et enfin, le RECUP test !


R comme ...... Réutiliser

E comme ...... Environnement

C comme ...... Customiser

U comme ...... Unique

P comme ...... Passion

' comme ...... À suivre


Cher Guillaume,
Merci beaucoup pour ce témoignage qui nous emmène dans les coulisses de tes créations...
J'ai hâte de découvrir tes prochaines inventions et trouvailles !
A très bientôt :)



Découvrez le blog de Monsieur Récup' :
http://monsieurecup.blogspot.com/

Témoignage : J'ai créé une association pour avancer sur le chemin de nos différences...

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,

Aujourd'hui je vous invite à lire le témoignage de Sylvie qui nous emmène dans son "p'tit coin de paradis" et dont l'association organise le 20 mai un spectacle...

1) Bonjour Sylvie, pouvez-vous nous raconter ce qu’est « Votre p’tit coin de Paradis… » ?

Votre P'tit Coin de Paradis est une Association Loi 1901 qui s’adresse à des personnes handicapées et valides pour favoriser l’intégration.
Elle s’appuie sur le partage d’activités manuelles, culturelles et sportives.


2) Comment est née cette association ?
Moi-même touchée par le handicap physique depuis l’âge de 16 mois j’ai créé cette association il y a maintenant 5 Ans. Mon objectif est d'avancer ensemble sur le chemin de nos différences.

3) Depuis que "votre p’tit coin de Paradis" existe, qu’est-ce qui a changé pour vous et pour ses membres ?
Ce qui a changé pour moi c’est de rencontrer des gens formidables, de leur faire prendre conscience que tout est possible dans la vie, qu’il faut s’accepter tel que l’on est, accepter la différence de l’autre en lui tendant la main pour le conduire jusqu’au bonheur et au bout de ses rêves.
Je pense que pour les membres de mon Association, c’est qu’ils ont la chance de former un orchestre extraordinaire, où résonne chaque jour une symphonie nouvelle, chacun a besoin de l’autre, fini la solitude !

4) Vous préparez un spectacle qui a lieu le 20 mai… Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce projet ?
Le 20 mai 2010 nous présentons notre spectacle "Théâtre et Danse MOSAIQUE" au Centre Culturel Sidney Bechet à Garches (92380).
Nous avons chaque semaine :
- un atelier de danse fauteuil roulant-personnes valides, animé par une danseuse et prof elle-même handicapée (en fauteuil roulant).
- un atelier théâtre animé par une jeune comédienne.

Chaque cours est adapté en prenant en compte les capacités de chacun (pour le théâtre se sont des scénettes) et surtout pour que nous puissions ensemble, former la mosaïque (c'est le nom de notre spectacle) où toute différence révèle une splendeur.


5) A quelqu’un qui souhaiterait monter une association du même type, quels conseils donneriez-vous ?
J’encourage toute personne à monter ce genre d’Association, mais il ne faut pas avoir peur d’y consacrer beaucoup de son temps, de son énergie et d’être toujours positive.

6) Quel est votre meilleur souvenir au sein de "Votre p'tit coin de paradis" ?
Il m’est difficile de ne vous donner qu’un seul souvenir car pour moi chaque sortie culturelle ou autre, chaque participation de l’Association à des événements sportifs, chaque voyage ne sont que du bonheur. Je reçois énormément de chacun : soit par une parole ou tout simplement un sourire, un visage lumineux.

7) Et maintenant le PARADIS test !
Ce poème a été créé par une de mes adhérentes, Chantal, sur le nom de notre Association :
V ous vous demandez bien souvent
O ù est le paradis
T ant rêvé ?
R egardez attentivement :
E n nous, il est, tout en secret.

P oignée d’amis et de douceurs,
T endresse offerte, élan, vigueur,
I l est tout simple d’écouter
T inter les nuits étoilées.

C omme une grande mosaîque
O ù chaque couleur chante à sa place
I l dessine un monde plus vaste,
N euf en sa générosité.

D écouvrir des forces nouvelles,
E n tournant les pages d’autres vies,

P artager les heures amicales,
A ccueillir la différence aussi,
R assembler les énergies vitales,
A vancer vers l’avenir choisi.
D éfricher des terres vierges encore,
I nventer ses propres chemins,
S e Construire un nouveau destin.


Chantal, mai 2010


Association Votre p'tit coin de paradis
Sur le chemin de nos différences
Contact : Sylvie Die au 01 47 01 06 35
Email : sylvie.die@orange.fr


Pour voir le spectacle du 20 mai :
Centre Sydney Bechet
86 grande rue - 92 380 Garches
Tél : 01 47 41 39 32


Chère Sylvie,

Je vous remercie beaucoup pour ce témoignage et je vous souhaite une très bonne préparation pour votre spectacle !


HS comme Haute Synchronisation !

4 commentaires :
Chers lecteurs,

J'ai reçu par mail cette vidéo à fort pouvoir énergétique que je partage avec vous aujourd'hui.

Je suis toujours en admiration de la force d'une équipe quand elle est "connectée" et donne toute son énergie ensemble.

C'est la première partie de la vidéo que je préfère, celle où la seule musique que l'on entend est celle créée par les chaussures des danseurs.

Bon visionnage !





Ajout du 13 mai :
Et si vous en voulez plus, regardez ceci.
Je suis sûre que vous n'allez plus considérer votre balai de la même façon dorénavant !

Merci Shabnam !

Up and down and... up again !

4 commentaires :
Chers lecteurs,

Je partage avec vous ma réfléxion métaphysique du jour.... Eh oui, ça faisait longtemps ! J'essaie de vous épargner mes états d'âme, mais bon, une fois de temps en temps, je me lâche !


Alors voici le sujet de mes pensées : Qu'est-ce qui fait que dans plusieurs situations, la limite entre "tout va bien" et "c'est le stress" ne tient qu'à un fil ?

Par exemple, qu'est-ce qui se passe entre le 3 mai et le 4 mai pour que ma coupe de cheveux qui était géniale la veille, juste assez "coiffée-décoiffée", souple et lumineuse (oui rien que ça ! ) me donne soudainement l'air aussi joyeux qu'un cocker qui sort de sa douche ?

Ou encore : A quel moment, ma pile de papier non triée que je regarde depuis 3 semaines juste comme un élément décoratif et design de mon bureau, devient insidieusement urgente ?
Dans un autre registre, je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé : ces moments où l'on se sent au top physiquement, attractif et quelques heures plus tard, une mutation psychologico-ophtalmico me fait réaliser que je viens de passer dans mon esprit (ou dans mon corps ! ) d'Angelina Jolie à Alice Sapritch ? (Quoiqu'en réflechissant l'esprit et l'humour d'Alice Sapritch + le corps d'Angelina ça doit être pas mal comme combinaison).





Heureusement, tout cela marche aussi en sens inverse, OUF !

Eh oui, il suffit parfois de quelques secondes pour passez du gris au rose, rien n'est définitif. Comme dirait Bouddha "rappelez-vous mes enfants que rien n'est constant si ce n'est le changement".

Bon c'est vrai que parfois (souvent !) Bouddha ne suffit pas à me faire passer du gris au rose, (surtout quand je manque de sommeil). Alors j'essaie des remèdes variés pour repartir d'un meilleur pied : un bon café, un apéro en bonne compagnie, une tablette de chocolat (ou 2 ou 3 en fonction de la gravité du cas !), un tour sur ma radio préférée (deepinside.com), 4 épisodes d'affilée de desperate housewives, une vraie nuit de sommeil, un peu d'aquagym... Et le tout réuni, ça peut aider aussi pour faire la transition !

Et si finalement tout était une question du regard que l'on porte sur soi ?

Et vous quels sont vos remèdes pour repartir du bon pied ?

Témoignage : mon voyage au Pérou

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,


Aujourd'hui, changement de décor !
Emile, jeune photographe libanais, nous fait découvrir le Pérou et partage avec nous son aventure.
Bonne découverte...

1 ) Bonjour Emile, tu as fait récemment un voyage au Pérou, qu’est-ce qui t’as donné envie de visiter ce pays ?
En fait depuis mon enfance je rêve de voyages et de découvertes.
Je crois que les albums de Tintin et surtout celui du « Temple du Soleil » ont pour beaucoup nourri mon imagination d’alors.
Ce que je cherchais surtout en voyageant là-bas, c’était de sortir des voyages ennuyants et découvrir un monde complètement diffèrent. Fréquenter de près un peuple dont je ne savais pratiquement rien.
J’avais envie de sentir ce dépaysement au sens le plus strict du terme.
Pour moi qui vient du Liban, c’était carrément partir jusqu’au bout du monde.
Et puis bien sûr, il y a l’œuvre fameuse de Romain Gary « Les Oiseaux vont Mourir au Pérou »…



2) Comment as-tu organisé ton voyage là-bas ? Quel a été ton parcours ?
Je peux dire que je suis parti sur un coup de tête. En réalité, ma grand-mère maternelle à laquelle j’étais très attaché venait de décéder et je sentais que je devais réaliser au moins un rêve d’enfance que je tenais à cœur. Alors je me suis pointé à l’agence de voyage et 4 jours et 5 vols d’avions plus tard j’étais à Lima !
Ayant grandi au Liban, j’étais las des mêmes rengaines communautaires…De la guerre et des querelles partisanes.
Je ressentais un urgent besoin d’espace, d’infini et surtout de couleurs.
Dans notre pays qui se reconstruit la nature est souvent défigurée. Alors je suis parti me souvenir à quoi ressemblaient nos terres avant leurs transformation en carrières de pierres…
J’ai surtout choisi un itinéraire « vert ». Du passage obligé à Lima la capitale jusqu’à Arequipa, Puno, Cuzco, Machu Pichu ainsi que les pueblos environnants.
Mon séjour d’environ 2 semaines m’a aussi permis de naviguer sur le Lac de Titicaca (le plus haut du monde à environ 5000m), de marcher sur le sentier Inca et de connaître les habitants des îles flottantes ainsi que ceux de l’ile de Taquile.

3) Te rappelles-tu de tes premières impressions ?

Et comment ! J’ai été frappé par l’étendue de l’horizon et les espaces verts ! Mais aussi par une hospitalité incroyable ! J’ai aussi réalisé combien nous étions petits et insignifiants nous êtres humains à l’échelle de la planète; mais combien on pouvait faire de dégâts. Ce qui m’a aussi impressionné c’est le respect des Incas et des autres tribus pour la nature.
Jusqu'à aujourd’hui les Péruviens ont un lien très fort avec leur environnement.


4) As-tu fait des rencontres marquantes ?
J’ai eu la chance de rencontrer des personnes formidables même si je ne me souviens pas de tous leurs noms. Josué le guide, Maria la vendeuse au chapeau melon du marché… mais aussi beaucoup d’inconnus que j’ai pris en photo et avec qui j’ai discuté plus tard. Je me souviens notamment de ce vieil homme violoniste. Assis sur les marches de la Plaza de Armas d’Arequipa il jouait seul pour son plaisir. Plus tard il s’est avéré que son ouïe vacillante l’empêchait de continuer à faire partie de l’orchestre municipal. Cependant, il restait là devant le local où il s’était tant produit durant sa jeunesse.


5) En tant que photographe, qu’est-ce qui a capté ton regard ?
L’éclat de vie dans les yeux des populations. Aussi les couleurs chatoyantes et la pureté du bleu du ciel !

6) Et la cuisine péruvienne au fait ?!!
Les Péruviens consomment de la viande de Lamas. J’ai eu l’occasion d’en gouter. C’est une viande très tendre et savoureuse !
Ils se nourrissent aussi d’un genre de céréales la « Quinoa » très énergisant.
Et finalement en ce qui concerne les boissons, ils ont un alcool typique « La Chicha » qui vient de la fermentation du maïs. Ils boivent aussi de la coca sous forme d’infusion. A ne pas confondre avec une drogue d’un nom qui s'en rapproche.
Cependant, les patates ou « papas » sont aussi leur spécialité. Ils en ont plus de 300 variétés ! Leurs pommes frites sont d’un « autre monde » :)

7) Et maintenant le PEROU test !

P comme … Paysages
E comme … Etonnement
R comme … Risque
O comme … Olaytantambo (Prince Inca équivalent de Romeo dans Romeo et Juliette de Shakespeare)
U comme … Unforgettable !


Cher Emile,
Je te remercie beaucoup pour ton témoignage très sincère et vivant. Tiens-nous au courant quand tu feras d'autres voyages !
A bientôt :)





Pour découvrir le travail d'Emile, visitez son site : www.emileissa.com ou http://www.behance.net/gallery/Emile-Issa-Portfolio/758687


*******

Voici d'autres expériences de vie à l'étranger :
Vivre à Galway en Irlande

J'ai passé 1 an en Australie

Ma vie à Toronto au Canada

Mes premiers jours à Shanghaï

2,46 minutes de sport !

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,

C'est le printemps, le début du week-end qui s'annonce et j'espère que vous venez de passer une bonne semaine.

Pour démarrer ce week-end, je vous propose de faire une séance de gym express :
1) Choisissez la musique rythmée de votre choix
2) Montez le volume
3) Et laissez parler votre corps !


Et maintenant vous voilà prêts à passer une bonne journée !






Bon week-end !