Bientôt au programme....

2 commentaires :
Chers lecteurs,

Je ne vous oublie pas ! Je suis en Espagne et ma connexion internet est très lente...

En tous cas même en vacances je pense à vous !

Bientôt au programme : jeu macro, devinette photo et sculpture...

J'espère que vous allez bien et je vous dis à bientôt !

Mes envies pour le blog cette année : version mindmap

2 commentaires :
Chers lecteurs,

Ces derniers temps, à la suite de mes lectures, découvertes sur internet, et discussions, je réfléchis à l'importance de formuler clairement ses envies et de se projeter positivement dans le futur.

Comme j'étais un peu en panne d'inspiration pour l'article du jour, j'ai fait l'exercice pour le blog en essayant de visualiser ce qui me ferait plaisir ces prochains mois.

Voilà le résultat en version "carte heuristique" amateur avec la musique associée :




Et vous ? Essayez-vous de visualiser vos projets de manière positive ?
Quelles sont vos méthodes pour vous projeter positivement dans le futur ?


Après la métamorphose, la photo-morphose...

2 commentaires :
Chers lecteurs,

Comment allez-vous aujourd'hui ? C'est lundi à nouveau, j'espère qu'à cette heure-ci la caféine a déjà fait son effet !

Ne vous inquiétez pas, pour démarrer la semaine en douceur, vos neurones ne seront pas trop sollicités par le contenu de ce message... Ce sont juste vos yeux qui vont travailler !

Il y a quelques années années j'ai découvert Photoshop et je ne m'en lasse toujours pas.

Voici une photo qui va subir quelques transformations...



Si vous aussi vous aimez transformer vos photos, n'hésitez pas à les partager ici.

Etape n°1 : Que voyez-vous ici ?
Avez-vous déjà deviné ce dont il s'agit ?


Etape n°2


Etape n°3



Etape n°4 :
Cela me rappelle un peu l'ambiance du film Avatar...


Pandora (Avatar)


Et photo n°5, l'original : une plante...


Alors, laquelle préférez-vous ?

Le sondage va s'afficher dans quelques secondes...



Bonne journée @ vous !



source photo avatar : C'est ici



Retour sur la page d'accueil

Témoignage : Tout pour changer !

5 commentaires :
Chers lecteurs,

Avez-vous déjà eu envie de changer : de vie, de métier, de réaliser un projet qui vous tient à coeur ?

Aujourd'hui, je vous invite à rencontrer Yves Deloison, fondateur du site "Tout pour changer", qui nous emmène dans un voyage au coeur du changement...



Bonjour Yves, pouvez-vous nous présenter « Tout pour changer » et ses auteurs ?


Beaucoup veulent changer de vie, de région, de job, d'habitudes, ou souhaitent vivre en phase avec leurs aspirations. Mais ils ne savent pas toujours comment procéder.

Toutpourchanger.com a pour vocation d’apporter infos, conseils, idées, pistes, contacts, ressources pour faciliter la réalisation des projets qui nous tiennent à cœur.


Photo : ©Julien Benhamou

J’ai moi-même changé de vie. Avant d'être journaliste et d’écrire sur une multitude de sujets sociaux ou sociétaux, j'étais consultant en bilan de compétences. Je suis donc beaucoup intervenu auprès de personnes en phase de reconversion.

Par ailleurs, Toutpourchanger.com compte deux contributrices de choc : Marjolaine Koch et Carole Behn, journalistes. Marjolaine raconte des parcours de bifurcations professionnelles. Carole réalise des vidéos sur le thème du changement.

Voici un exemple de vidéo :



Le processus de changement

Comment avez-vous eu l’idée de créer ce blog ? Qu’est-ce qui vous motive dans ce projet ?
De par mon expérience, je constate que chacun, à un moment de son histoire, veut changer de job, de métier, ou rêve de vivre ou de travailler ailleurs ou autrement. Mais entre la peur de changer et le risque d’échec, peu s’engagent et savent s’y prendre. J’avais envie de donner des clés au plus grand nombre en traitant toutes les questions qu’on se pose lorsqu’on se confronte au changement.

Je veux aussi montrer qu’on peut choisir plutôt que subir, qu’il est possible de bouger, d’évoluer et de concrétiser ses aspirations. Le site Toutpourchanger.com a pour but de faciliter l’échange d’expériences, de mettre en avant les témoignages de ceux qui osent se lancer mais aussi de ceux qui hésitent encore à le faire. Sur le site, chacun peut évoquer ses interrogations et trouver réponses et solutions.

Avez-vous le sentiment que ces dernières années les gens ont plus envie de changer de vie ou de métier qu’avant ?Oui, même si c’est difficile à quantifier. On ne dispose que d’enquêtes d’opinion pas toujours fiables. Trop de critères entrent en ligne de compte. Il faudrait pour cela croiser nombre d’indicateurs, ce qui n’est pas fait aujourd’hui.

On peut tout de même préciser que, d’une part, l’idée de faire carrière dans une seule et même entreprise a fait son temps. D’autre part, beaucoup de salariés remerciés sans ménagement par leur entreprise en gardent un goût amer. Le stress et la pression au travail font de plus en plus de dégâts. Par ailleurs, nous supportons de moins en moins la frustration ou l’insatisfaction.

Enfin, l’individualisme grandissant dans notre société a aussi ses effets. Tous ces ingrédients font que nombre d’entre nous préfèrent prendre le taureau par les cornes afin de se réaliser ou de gagner en autonomie et en indépendance.


Il y a de nombreux témoignages sur « Tout pour changer ». Quel serait le prochain type de témoignage que vous seriez heureux de mettre en avant ? 
J’aimerais recueillir le témoignage de personnes qui ont changé de job, de métier, de région, de pays… et qui après coup ont le sentiment de s’être trompés. Je souhaite creuser avec eux les raisons de leur déconvenue. D’ailleurs, si certains se sentent concernés, qu’ils me contactent via Toutpourchanger.com. Je serai heureux d’échanger avec eux.

J’ai aussi envie de montrer des changements qui n’apparaissent pas comme spectaculaires et qui pourtant ont bousculé la vie de personnes au départ réfractaires au changement. Ce serait l’occasion d’évoquer avec eux les effets, les bénéfices ou les pertes ressentis.

Comment imaginez-vous « Tout pour changer » dans 2 ans ? Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ?Que Toutpourchanger.com devienne une plateforme où s’échangent expériences, questions et réponses des personnes qui ont décidé de passer du rêve à la réalité. Que le site rassemble la communauté de ceux qui aspirent à vivre et à travailler autrement et devienne incontournable pour qui veut changer.


Et pour finir le test du changement !
C comme…
Construire
H comme…
Hésiter
A comme… Avancer

N comme…
Négocier
G comme… Gamberger
E comme… Echanger

R comme… Réaliser


Cher Yves,
Merci beaucoup pour ce témoignage et... longue vie à "Tout pour changer" !


Pour en savoir plus : http://www.toutpourchanger.com/

La façon de travailler du futur...

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,

Connaissez-vous la TED conference ? Merci à Isabelle qui m'a envoyé cette vidéo aujourd'hui.

Voici une séquence réalisée lors d'un de ces événements, qui donne l'impression d'être dans un film tel que Minority Report.... Et pourtant...
C'est une vidéo un peu longue mais si vous patientez jusqu'à la 7ème minute vous serez surpris !
En cliquant sur "view subtitles", vous activez les sous-titres.


Pranav Mistry, TED Conference


Alors, qu'en pensez-vous ?


La conférence TED (Technology Entertainment Design) est une importante rencontre annuelle qui se tient à Monterey en Californie, et plus récemment deux fois par année dans d'autres villes du monde.

Sa mission comme « propagateur d'idées », et met gratuitement à la disposition du public les meilleurs conférences sur son site Web. Les exposés couvrent un large éventail de sujets, tel que la science, les arts, la politique, les questions mondiales, l'architecture, la musique et plusieurs autres sphères de compétences. Les intervenants eux-mêmes sont d'une grande variété de disciplines. (source wikipedia )

Pour en savoir plus sur TED, c'est par ici :
http://www.ted.com/
http://blog.ted.com/
http://www.tedxparis.com/

Un petite leçon d'italien pour vous !

5 commentaires :
Chers lecteurs,

J'espère que vous avez passé un bon week-end et que le réveil n'a pas été trop dur ce matin.

De mon côté, j'ai découvert la ville de Reims et les secrets de fabrication du champagne.... ce qui m'a donné un bon prétexte pour boire une coupe dès 11h30 samedi matin !

Et sur le thème du champagne, pour la devinette de samedi, bravo à Diana et Kikiou pour vos réponses !

Maintenant, passons au programme du jour : je vous propose d'échauffer vos cordes vocales en essayant de chanter les paroles de la chanson qui suit...
Bon courage !



Voici les paroles, trouvées ici, pour vous :

L'ho beccata in discoteca con lo sguardo da serpente
io mi sono avvicinato
lei già non capiva niente.
L'ho guardata
m'ha guardato e mi sono scatenato

Fred Astaire al mio confronto era statico e imbranato.
Le ho sparato un bacio in bocca
uno di quelli che schiocca

sulla pista indiavolata li per li l'ho strapazzata

I'ho lanciata
riefferrata
senza fiato l'ho lasciata!!!
Tre le braccia m'e cascata
era cotta
innamorata

per i fianchi I'ho bloccata
e ne ho fatto marmellata!!!
Oh yeah
si dice così no?
E poi ? E poi ?

Che idea! - Ma quale idea? Non vedi che lei non ci sta? -
Che idea! - Ma quale idea? È maliziosa ma saprà -
tenere a bada un superbullo buffo come te
e poi che avresti di speciale che in un altro no non c'è!
Che idea! - Ma quale idea? Non vedi che lei non ci sta? -
Che idea! - Ma quale idea? Attento lei lunga la sa! -
Lei ti farà girare in tondo senza avere mai
le cose che pretendi e scusa in fondo scusa tu che dai ?

M'è venuta una pensata nella tana l'ho portata

le ho versato un'aranciata lei s'e fatta una risata.
Al mio whisky s'è aggrappata
cinque litri s'escolata

mi sembrava bella. È andata
m'ha baciato
l'ho baciata
ad un tratto l'ho agganciata dalle braccia m'è sgusciata

m'ha guardato
l'ho guardata
l'ho bloccata
accarezzata
sul visino suo di fata ma sembrave una patata!
L'ho acchiappata
l'ho frullata e ne ho fatto una frittata!!!
Oh yeah
si dice così no?
E poi ? E poi ?

Che idea! - Ma quale idea? Non vedi che lei non ci sta? -
Che idea! - Ma quale idea? È maliziosa ma saprà -
tenere a bada un superbullo buffo come te
e poi che avresti di speciale che in un altro no non c'è!
Che idea! - Ma quale idea? Non vedi che lei non ci sta? -
Che idea! - Ma quale idea? Attento lei lunga la sa! -
Lei ti farà girare in tondo senza avere mai
le cose che pretendi in fondo e scusa in cambio tu che dai ?


La devinette du jour

4 commentaires :
Chers lecteurs,

Aujourd'hui je vous propose une devinette :

On me dit que j'ai souvent un côté un peu brut

Je peux mettre des années avant de voir la lumière du jour


Je vois la vie en blanc, parfois en rose

Dans certains cas je porte le nom d'un héros de série TV

J'aime buller...

Qui suis-je ?


Bonne chance !


PS : Pour certains d'entre vous, la réponse va être facile ;)



C'est parti mon kiki a 1 an !

5 commentaires :
Chers lecteurs,

Il y a un an jour pour jour je me suis lancée dans l'aventure du blog sans idée préconçue. J'étais en plein spleen métaphysique quand j'ai écris mon premier message. Et voilà où cela m'a menée !

Je suis passée par toutes les phases de l'addiction "blog-esque", toutes les émotions et ça continue...

Attention, pour ceux qui souhaitent zapper ce message, vous avez 2 très bonnes raisons de le faire :

1) une longue liste de mercis arrive...

2) une auto-promotion éhontée se profile également !


Pour ceux qui sont encore là :

Merci à tous mes proches qui ont encore le courage de m'entendre parler du blog !

Merci à tous les commentateurs, vos messages me fond chaud au coeur,


Merci à tous les lecteurs, de la première heure, les nouveaux lecteurs, les réguliers et les épisodiques, pour vos visites, qui sont ma vitamine C,

Merci à tous les interviewés qui ont accepté de jouer le jeu et qui relèvent fortement le niveau intellectuel du blog!


Merci à tous les abonnés newsletter ou RSS, vous ne savez pas à quel point ça me motive !

Merci aux amis bloggeurs qui me donnent l'impression de faire partie d'une communauté,

Merci aux blogs collectifs Recyclage et Compagnie et Un truc par jour pour leur accueil et leur ouverture,

Et Merci aux dieux des widgets et HTML qui me sont venus en aide à plusieurs reprises !

PS : si vous n'êtes dans aucune de ces catégories, merci aussi!!

Et maintenant, je vous emmène dans un "retroflashback temporel" pour un tour express de la première année du blog...

Il y a eu des TEMOIGNAGES en tous genres :

Des voyages :

Des projets :
Monter une AMAP
Des initiatives à découvrir :
le nouveau magazine shi-zen

Des zooms sur des métiers :





Et encore d'autres sujets !

Il y a aussi eu des ANECDOTES véridiques...

Merci à Dalhia et Jean-Mouloud pour vos histoires ;)




Sur des sujets aussi variés que :
Les avions, le jogging, les mails, la cuisine , les insomnies et beaucoup d'autres...

Des jeux pour se détendre...
Le jeu Macro, des devinettes photo géographiques, le Photo-proverbe, le morpho-nuage....




Et tout le reste !

Allez, il est maintenant temps de souffler sur la bougie.

Faites un voeux, car c'est grâce à vous que cet anniversaire a lieu !


A bientôt pour de nouvelles aventures !


Retour sur sur la page d'accueil

Tout savoir sur la méthode Monroe le 7 février

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,

En lisant ce titre vous pensez peut-être tout découvrir sur les secrets de séduction de Marylin ?

Eh non !!! C'était un piège... Mais cela pourrait être une idée pour un autre article !




Aujourd'hui nous allons plutôt parler de Robert... Robert Monroe.

Accrochez-vous pour lire ce qui suit ! Il s'agit en fait de l’exploration de la conscience par une neuro-science : les techniques de l’institut Monroe.


Si ce sujet vous intéresse, rendez-vous au salon médecine douce le dimanche 7 février à 17h.

Pour résumer en quelques mots, il s’agit d’une technique sonore qui permet d’une manière simple et efficace d’accéder à différents états modifiés de conscience.

Les applications en développement personnel sont nombreuses et elles seront abordées lors de la conférence.




PS : Si jamais l'un(e) d'entre vous y va, n'hésitez pas à nous faire part de vos impressions dans les commentaires de ce message.


Informations pratiques :





Lieu : Salon médecine douce / Porte de Versailles

Titre de la conférence : L’exploration de la conscience par une neuro-science : les techniques de l’institut Monroe

Le dimanche 7 février à 17 heures / Atelier n°4

source photo : http://www.monroeinstitute.org/robert-monroe/who-is-bob-monroe/




Nous sommes partis vivre en Irlande : Témoignage

13 commentaires :
Chers lecteurs,



Ce matin nous partons faire une escapade en Irlande avec Anne et Gabriel qui sont nos guides touristiques de la journée...


Attachez vos ceintures !


Bonjour à tous les deux, depuis combien de temps êtes-vous installés en Irlande ? Ou habitez-vous ?
Nous habitons en Irlande depuis bientôt deux ans, nous sommes arrivés en septembre 2008. Nous nous sommes installés à Galway, qui est la 4ème ville du pays. Galway est sur la côte Ouest de l'Irlande, un peu le symétrique géographique de Dublin (qui est sur la côte Est), et c'est la grande ville du Connemara.

Qu’est-ce qui vous a conduit dans ce pays ?
Nous n'avions pas choisi l'Irlande en soi, c'est Gabriel qui a trouvé un poste à l'université de Galway, et c'est pour ça que nous sommes partis. Avant, nous habitions à Budapest.

Vous rappelez-vous de vos premières impressions à votre arrivée ?
La pluie, la pluie, la pluie!! Galway, c'est un peu la Bretagne de la Bretagne... La première fois que nous y sommes allés, pour faire tout un tas de démarches pour préparer notre arrivée, c'était en juin, en France il faisait déjà une chaleur étouffante. A Galway par contre il a plu, beaucoup, tous les jours, mais ce qui est agréable avec le climat océanique, c'est que le temps change vite. En général il pleut à seaux pendant 20 minutes, puis le soleil sort, c'est assez agréable, quand partout ailleurs en Europe c'est la canicule... Perso je recommande l'Irlande si vous voulez passer l'été au frais!
Sinon ce qui nous a le plus frappés c'est les intérieurs: autant à Dublin qu'à Galway, les appartements et notamment les salles de bain ne sont pas super bien conçus. Chez tous les gens qui nous ont accueillis, la salle de bain était minuscule, mal foutue, pas pratique (ils ont un système de douche "à moteur": il faut allumer un interrupteur à l'extérieur de la salle de bain pour avoir de l'eau chaude, et régler la température avec un système compliqué et qui marche une fois sur deux...), et surtout, surtout, COUVERTE DE MOISI. Enfin, couverte, j'exagère un peu, mais les salles de bain sont aveugles en général, et donc la vapeur d'eau ne sort pas, et déjà que l'air est humide en Irlande, ça n'arrange pas les choses... Faire sécher le ligne, c'est tout un challenge... (un "challinge", haha!).

L'air est tellement chargé d'humidité que les vêtements mettent facilement 3/4 jours à sécher, l'intendance est un peu un casse-tête à cause de ça! Quand on était hébergés chez des gens, les draps, les serviettes de toilette, même propres, tout sentait le chien mouillé!! Heureusement j'ai toujours un échantillon de parfum dans mon sac ;)

Qu’appréciez-vous particulièrement dans votre vie « irlandaise » ? Et qu’est-ce qui vous plaît moins ?
A part l'histoire du moisi dans la salle de bain, un peu embêtant et surprenant au premier abord, mais finalement pas très important, l'autre chose qui nous a déroutés, c'est la façon qu'ont les gens de socialiser.

Les Irlandais sont en général d'un abord assez chaleureux, gentils, ouverts, bavards, mais ça s'arrête là. Gabriel essaie depuis un an de voir avec qui manger à la cantine, sans succès! En général, il fait le tour de son bureau au moment où il part manger, pour demander si quelqu'un veut venir, mais les gens soit ont déjà mangé, soit n'ont pas encore faim, soit ... Ensuite Gabriel s'attable tout seul à la cantine. Et les collègues s'installent à d'autres tables, seuls eux aussi, et mangent en lisant le journal... Bizarre... Difficile aussi d'aller prendre un café ensemble après le repas! Soit ils restent entre eux (ceux qui se connaissent depuis longtemps déjà), soit ils vont prendre leur café seuls.
Par contre ce qu'ils adorent, c'est aller au pub! Et là tout le monde se donne des claques dans le dos, meilleurs amis du monde, tout ça, confidences personnelles autour de nombreuses pintes de Guinness... Mais la grande camaraderie cesse dès qu'on a quitté le pub! On est tous les deux très sociables et on aimerait bien inviter des gens à dîner par exemple, mais c'est difficile, ça ne se fait pas trop, et on est un peu perplexes... Parce que sinon, vraiment, les gens sont sympas! Mais se faire des vrais amis est difficile, et les relations sont un peu superficielles.
Ce qui nous plaît par contre, c'est que Galway est très cosmopolite. Il y a beaucoup de Polonais (comme partout en Irlande), des Hongrois, des Italiens, des Français, des gens d'Amérique du Sud... En tant qu'expatriés, loin de chez eux, ils recherchent un peu plus les contacts, et donc nous nous sommes faits plein de copains parmi eux!

Et surtout, Galway a tous les avantages de la ville moyenne. On va partout à pied (bon, des fois c'est un peu compliqué, surtout que les transports en commun dans la ville ne sont pas très fiables...), Galway est une ville très dynamique, il y a beaucoup de choses à faire, mais il n'y a pas les inconvénients des grandes villes (pollution, etc.). Nous habitons au bord de la mer, on peut aller se balader sur une grande digue le long du golfe de Galway, c'est magnifique! On peut aussi faire des excursions dans le Connemara, les paysages sont vraiment époustouflants. Notre coin préféré, c'est Corall Beach, une petite plage couverte de coraux dans un coin paumé du Connemara, dans la zone irlandophone (le "Gaeltacht"). Les gens ne parlent pas trop irlandais (gaélique) dans la vie de tous les jours et en public, mais dans le Connemara, beaucoup de gens, même des gens jeunes, ont l'irlandais comme langue maternelle, le parlent à la maison, et ont appris l'anglais à l'école. Ce qui est dommage, c'est qu'après beaucoup oublient le gaélique...


Lorsque nous nous sommes rencontrés nous avons parlé des bus et des routes… Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce dont il s’agit ?
Ah oui, ça c'est assez rigolo: comme on n'a pas de voiture, on prend souvent le bus pour se déplacer, et notamment entre les villes (pour aller à l'aéroport à Shannon, par exemple, ou pour aller à Dublin). Il n'y a quasiment pas de chemins de fer en Irlande, mais le réseau de bus est assez bon. Par contre il faut avoir le coeur bien accroché...


Les chauffeurs sont tout à fait compétents, mais des fois un peu "tête brûlée", et surtout les routes, c'est toute une histoire! Elles sont très étroites, pas toujours en très bon état, très bombées pour faciliter l'écoulement de l'eau, et souvent, il y a des murets en pierre de chaque côté. C'est bucolique, ça fait très "campagne romantique", les murets en pierre, mais ça ne laisse pas beaucoup de marge!

En fait, les routes sont juste assez larges pour un bus de voyage. Et le chauffeur ne voit pas trop pourquoi il ralentirait, même sous une pluie battante, puisqu'il connaît bien la route. Et là un camion arrive en face. Donc le chauffeur fait un écart un peu brusque, hein, parce qu'on va pas user les freins, non plus! Et on voit passer le muret en pierre très, très près... Bon, on en rigole, mais sur le moment on fait moins les fiers! Même s'il n'y a vraiment rien à craindre...

Qu’est-ce qui a changé dans votre façon de voir les choses depuis que vous vivez en Irlande ? Qu’est-ce que cela vous a appris ?
Avant on a toujours habité dans des grandes villes (Paris, Budapest), et on trouve Galway assez reposant. On savait déjà qu'on aimait la nature, mais peut-être qu'on cherchera désormais à s'installer plutôt dans des villes moyennes que grandes!

On était aussi habitués à un mode de sociabilité plus "méditerranéen" ("Venez dîner chez nous!"), et même si on a été un peu surpris par la réserve des Irlandais au départ, on a compris que c'était leur mode de fonctionnement et qu'il ne fallait pas mal le prendre. J'en ai discuté avec une Française qui a épousé un Irlandais: selon elle, c'est qu'ils ne veulent pas déranger, et qu'ils comprennent l'invitation à dîner comme une simple formule de politesse... Elle m'a raconté que plusieurs fois, son mari a invité des amis à dîner. Elle avait fait de la bonne cuisine française, mais eux sont arrivés avec des pizzas, en disant "Pour que tu n'aies pas à faire la cuisine!", et ils étaient tout surpris de trouver la table mise!!
Ce qui est dommage, c'est que, justement à cause de ça, notre façon de voir les choses n'a pas trop changé, puisqu'on ne peut pas trop se frotter à leur façon de voir les choses! On vit un peu en vase clos... Peut-être que si on reste longtemps ça changera.
Par exemple moi ce dont je suis curieuse c'est : comment font les Irlandaises pour concilier travail et vie de famille? L'Irlande a un taux de natalité très élevé, les familles ont souvent plus de trois enfants, et les femmes travaillent, sans être pour autant reléguées à des postes subalternes. J'ai l'impression que les liens familiaux sont plus serrés (ça a des avantages et des inconvénients...), et que du coup les mères avec des enfants petits s'entraident plus, ou trouvent plus facilement quelqu'un pour garder les enfants. En même temps ce n'est qu'une impression, mais j'aimerais bien vérifier, parce que peut-être que les Irlandaises ont un élément de solution du casse-tête!

Imaginez : vous avez carte blanche pour monter une entreprise dans votre ville…. Dans quelle aventure vous lanceriez-vous ?
Ouh, bonne question! Une entreprise de vente d'eau minérale et de purificateurs d'eau du robinet, par exemple!! A Galway on recommande de ne pas boire l'eau du robinet. C'est une histoire très irlandaise: il y a quelques années, ils se sont rendu compte que la station d'épuration avait une fuite, et que de l'eau "sale" retournait dans le circuit d'alimentation en eau potable de la ville. Oups... Pour tuer les bactéries, ils ont modifié le PH de l'eau, "parce qu'ils sont malins, eux".

Ce qu'ils avaient oublié, c'est que les canalisations sont très vieilles, et l'eau avec le PH modifié a un peu attaqué l'alliage des canalisations, et s'est chargée en métaux lourds. Pas super pour la santé... Ce qui est très irlandais, c'est aussi... qu'ils n'ont rien fait pour résoudre le problème! On fait tout à l'eau minérale, le thé, la cuisine... Bon, peut-être qu'on est un peu paranos, parce que les Irlandais n'ont pas l'air plus inquiets que ça.


Chers Anne et Gabriel,


Merci beaucoup à tous les deux pour ce voyage rafraîchissant et instructif dans le mode de vie "à l'irlandaise". A bientôt !

*******

Pour découvrir d'autres témoignages de vie à l'étranger, c'est par ici :

Je suis partie 1 an en Australie

Ma vie à Toronto au Canada

Mes premiers jours à Shanghaï

Mon voyage au Pérou




*******
Et si après tout ça vous en voulez encore...découvrez toutes les interviews des aventuriers modernes 
en cliquant sur le soleil !