J'écris une Spam Story

4 commentaires :
Aujourd'hui je lance un nouveau style : la spam story!


Je vais essayer de vous raconter un petit récit à base des messages des spams (en jaune) que j’ai reçus aujourd’hui.

C'est parti !
Aujourd'hui, Quentin m'invite au casino. Je vais essayer de gagner pour m’acheter des parures chez Potoroze des fausses montres chez Joana Shakima.

J’étais à assise à une table de black jack avec des managers dépressifs. Je leur propose alors d’entreprendre en couple avec leur femme et de suivre des formations d’efficacité personnelle.

Ils avaient toujours l’air triste. C’est alors que Luvenia Rosena, leur propose d’acheter un diplôme au lieu de perdre du temps à suivre des cours.


Ils n’avaient pas l’air très motivés. Peu après, un mexicain rejoint notre table et leur parle del orgasmo del hombre.
Tout d’un coup les managers se réveillent quand il leur dit « Toutes vos sexuelle rêves deviendront réalité quand vous changez de taille pour les grandes. La vie est courte, ne pas gaspiller se préoccuper de votre petite taille. »

Puis un moldave au nom étrange s’assoit à la table : Kristijonasvenahcv ! Il leur dit qu’ils doivent amener leur fiancée sur le pleasure boat !

A ce stade là, nos managers commençaient à sourire…. C’était juste avant qu’Aquarelle leur rappelle que c’était bientôt la fête des grands-mères !

J'ai appris à débrancher le wifi

1 commentaire :
Aujourd'hui je vous raconte ma mutation "biolistique".

C'est venu insidieusement…

Le facteur déclenchant ?
Sûrement la venue d'un enfant : bien manger pendant la grossesse, bien nourrir ce petit animal en croissance...



Le facteur aggravant ?
L'année dernière j'ai organisé une conférence sur le développement durable.



Les symptômes de la "biolitisation »

- Chercher le logo AB (Agriculture Biologique) sur les ingrédients
- Lire attentivement les étiquettes des produits de beauté
- Prononcer au moins 5 fois par semaine les mots paraben, phénoxyéthanol et prêcher la bonne parole autour de soi tel un prédicateur enthousiaste
- Essayer les méthodes de lavage alternatives et offrir des boules de lavage à sa famille

Résultat ?
J'en suis-je arrivée un jour à débrancher le Wifi tous les soirs ! Mon homme regrette encore de m'avoir montré comment le faire...

Oui je sais... C'est grave! Surtout pour ceux qui vivent avec moi et qui testent les steaks de tofu et les compotes au quinoa...


Rassurez-vous, je vis "encore dans le pêché" : je prends l'avion, je mange du sushi....

Tiens et si je faisais un potager dans mon jardin?

Ah j'entends encore des rires...

Je lance un roman collectif !

2 commentaires :
Bonjour chers lecteurs!

Après le roman photos, voici venu le roman blogo ! Oui je sais, vous adorez mes jeux de mots de haut niveau....


Le principe ?

Je commence ici une histoire et chacun de vos commentaires va alimenter la suite. C'est simple !



Alors voici le début :

Il était une fois, dans un aéroport, un homme qui courait vers son avion.

Il avait décidé le matin même de faire ce voyage.

Il arrive enfin essouflé devant le guichet quand il percute involontairement une jeune femme qui courait en sens inverse.


Pourquoi fait-il ce voyage? Qui est cette jeune femme? Que va-t-il se passer? Vous seuls le savez!

Bonne journée et rendez-vous sur les commentaires pour la suite de ce jeu d'écriture !

J'ai acheté un vélo éléctrique

4 commentaires :
Voici un récit de Jean Mouloud qui est aussi à l'aise sur terre que dans les airs... (voir message du 7 février).

Merci encore à toi Jean Mouloud pour cette nouvelle contribution à "C'est parti mon kiki".


Le jour où j’ai acheté un vélo électrique

Dès que j’ai entendu parler de cette nouveauté technologique, j’ai su que c’était pour moi.
Tous les avantages du vélo. Pas de casque obligatoire, pas d’immatriculation, pas d’assurance, léger, silencieux, non polluant…Et pas mal de ceux d’un scooter. Vous ne verrez plus les côtes de la même manière.

Bon d’accord il y a bien deux ou trois limites.
Pas plus de 25km/h, il faut pédaler (un peu), ne pas espérer parcourir plus de 30km et prévoir au moins 5 heures pour refaire le plein d’électrons (batterie amovible, donc rechargeable chez soi).










Je franchis donc le pas et me procure l’engin. Pas donné quand même, mais quand on aime…

Très fier, j’enfourche mon destrier d’aluminium et effectue mon premier périple. Ça pousse étonnamment au démarrage…jusqu’à 15 km/h !

Arrivé au bureau, j’exhibe fièrement ma nouvelle monture, pensant susciter l’admiration envers « l’early adopter » que je suis.

Et là, patatras… Au lieu du regard alangui que j’espérais chez ces demoiselles, l’ambiance est plutôt au sarcasme…

Je découvre, Ô naïf, que dans leur vision le vélo électrique, c’est pour les PAPIS !

Encore un détail : je n’aurais peut-être pas dû acheter ces pédales lumineuses…


Jean Mouloud

J'ai compris l'importance du choix du sandwich

Aucun commentaire :
Aujourd'hui je vous raconte comment consolider une amitié et créer des souvenirs mémorables...

Vous verrez, c'est très simple...


Il y a quelques années avec Jean Mouloud et Champanita, nous partîmes à l'île de Ré, gentiment invités chez Playita.

Un petit détail qui aura son importance par la suite : nous étions début janvier. Cela signifie pas un chat sur l'île.

Pour bien commencer notre séjour, achat d'huîtres et de fruits de mer. Nous faisons un petit gueuleton fort sympathique et bien arrosé dont voici un aperçu.


Le lendemain, promenade en ville pour déjeuner vers 16h.... Le choix est simple, juste un troquet est ouvert à cette heure-ci.

A ce stade de l'histoire nous sommes encore insouciants et jeunes.

Bref, au choix : sandwich rillettes ou jambon. Mes amis prennent tous rillette et moi jambon.

24h plus tard... (Jack B. où es-tu?!)

Premiers symptômes chez la "rillette team" : fatigue, mauvaise mine, nausées...

Le soir au dîner, Playita et Jean Mouloud commencent à être franchement malades.

Je vous passe les détails...

Quand j'ai sorti les restes de la veille du frigo, j'ai entendu un haut-le-coeur collectif, ce qui fait que j'ai dû me réfugier dans la chambre pour manger!

A minuit, vu la dégradation de leur état, nous partons avec Champanita à la recherche d'une pharmacie de garde (une expédition en plein hiver sur l'île).

Nous demandons notre chemin au seul piéton un peu visible et très alcoolisé... La clarté de ses indications nous a conduit à faire plusieurs demi-tours et marches arrière.

Champanita m'avouera qu'à ce moment elle commençait à avoir franchement le mal de mer...

Finalement nous arrivons à la pharmacie et repartons avec des
remèdes pour la "rillette team".

La nuit fut très... conviviale : 1 seul WC et 3 malades !

Voici comment une belle amitié s'est renforcée! Et des souvenirs ineffaçables se sont crées!

Proverbe du jour : Avec la rillette, c'est toujours la fête!!

Aujourd'hui, vous imaginez votre week-end idéal

4 commentaires :
Ah le vendredi...
Pour beaucoup d'entre vous cela signifie "bientôt le week-end !".

Alors voici le micro-trottoir du jour : Si vous imaginiez votre week-end idéal? Vous avez cartes blanches et bleues illimitées !

Pour moi? Après Sea, Sex and Sun voici :


Farniente



Friends




Fun!


Et pour vous? A vos claviers!

Je deviens un cordon bleu

3 commentaires :
J'entends un bruit?

Serait-ce le rire de mes proches à la lecture du titre?

Ces derniers mois pourtant je fais des progrès exponentiels : je viens de cuire ma première escalope de poulet, d'apprendre à faire des soupes....

Mon handicap? Un léger problème relationnel avec les fours.


Episode n°1 : "the stone-cake"
Materiau de construction artisanal et écologique


Avec mon amie M., nous faisions une recette spéciale micro-ondes. Vous savez les fiches de recette livrées avec le four?

Bref... Nous respectons le temps de cuisson et nous sortons le gâteau du four : il n'a pas encore la belle couleur dorée attendue.

Allez encore 3 minutes de plus : toujours aussi clair. Allez encore un peu plus : Pas de changements.

Au final nous sortons le gâteau et essayons de le couper : un bloc de pierre!Comme le dit le fameux adage : "Avec micro-ondia, ce qui se passe à l'intérieur ne se voit pas à l'extérieur.". Cela vous rappelle quelque chose non?


Episode n°2 : "some like it hot"
Fabrication accélérée de charbon en milieu urbain

Je venais de rencontrer mon homme. J'étais chez lui.

Nous étions encore dans la phase des premiers jours où chacun essaie de donner la meilleure image de soi....Dans cet état d'esprit, je prépare un bon petit déjeuner pendant qu'il se douche.

Il y avait des pains au chocolat au congélateur. Je les mets au four. Rapidement, je sens une douce odeur ... de brûlé.

Ce jour là j'ai découvert ce que signifie le mot pyrolyse : "Dans un four à pyrolyse, le nettoyage s’effectue par combustion des résidus à 500° C ".

Ce jour là, il a découvert un avant goût des prochaines années avec moi....

Avant de vous souhaiter une bonne journée,voici le proverbe péruvien du jour : il faut croquer le maïs tant que l'on a des dents !

Je pars en cure de déblogification

Aucun commentaire :
Après la détox la déblog !

Voici maintenant 2 semaines que j'ai lancé ce blog et déjà les premiers symptômes d'addiction aigüe se manifestent.....



a) J'ai modifié 28 fois les paramètres du blog (page d'accueil, abonnement...)

b) Depuis que j'ai installé un compteur de visites tous les pretextes sont bons pour voir si entre 17h04 et 17h12 le nombre de visiteurs a augmenté

c) Le dimanche matin, j'apporte l'ordinateur portable dans la chambre pour que mon homme relise mes textes

d) J'ai tendance à finir mes phrases par : "tu as été faire un tour sur le blog ?"....
e) Je suis très enthousiasmée dès que je vois un nouveau commentaire

f) Je me captive sur des forums d'aide technique sur les blogs

Oui je sais, c'est grave. Rassurez-vous, je suis dans une phase d'auto-médication. D'ailleurs, voici le traitement que je préconise à tous ceux qui ont le même tableau "clic-ique".

Traitement de déblogification : Niveau 1


1) Résister à la tentation de revenir près de l'ordinateur une fois votre dernier texte publié (attendre au moins 12 minutes)

2) Admettre que refaire un 29ème essai de mise en page de votre blog n'est pas indispensable après 2h47 passées à faire des tests dont seul vous verrez la différence au final

3) Arrêter de croire que votre place sur cette terre se mesure au nombre de visiteurs sur votre page

4) Ouvrir la fenêtre, respirez et vous rappeller que dans la vraie vie vous ne passez pas votre temps à mettre des guillemets et des PS partout.

Voici où j'en suis...Pourtant à cet instant précis, je sens que ça me reprend....Oui, il y a un outil que je n'ai pas encore testé : mettre des vidéos dans mes messages. Désolée, je ne peux pas y résister....!

Après 7 tentatives d'insertion de vidéo, 14 "pourquoi ça ne marche pas ce truc?", et des bonbons qui sont en train de ruiner mon dernier plombage, j'abandonne...

Vous avez de la chance ! Vous venez d'échapper à 2mn15 de film statique de rivière de Brocéliande...

5) Et enfin, à tout moment, écoutez ce morceau de Soul II Soul autant de fois que nécessaire:
http://www.youtube.com/watch?v=qvC1ijiyv1c

Back to life, back to reality
Back to the present time...

Bonne journée à vous !

Aujourd'hui je fais une enquête

1 commentaire :
Ceci est un micro trottoir : Si vous étiez l'inventeur de l'année, quelle serait votre invention?

Mes réponses :
1) Une potion qui reconnecte l'homme à la nature et les hommes entre eux (oh que c'est beau!)
2) Une recharge d'énergie naturelle après les nuits courtes


Et vous ? Notez vos réponses dans les commentaires!

PS 1 : Cet objet non identifié qui illustre le thème "invention" est en fait une tentative de lampe...

PS 2 : Aujourd'hui je vais enfin savoir combien de vrais lecteurs lisent ce blog à travers vos réponses.Vous voyez ce compteur de visite (à droite de la page) qui indique 107 visiteurs ?

Je vous avoue qu'au moins 43 visites viennent de moi!

Je lance un avis de trouvaille

Aucun commentaire :
Il vous faut une personnalité inventive, tournée vers le futur et enthousiaste : ne cherchez plus !

Ceci est une auto-promotion éhontée au cas peu probable où ce blog acquière une reconnaissance mondiale.

On ne sait jamais... Après le concept d'une bouteille à la mer voici celui d'un blog dans le surf. Je sais, j'aurais pu trouver mieux !

Voici mes rêves :

1) Imaginer du mobilier multifonction, customisable, déplaçable, recyclable et facile à monter. En fait pouvoir aller dans une sorte de labo où je dirais : " j'ai
imaginé tel objet pour mon intérieur qui aurait telle fonction. Je vous fais un croquis et on le réalise ensemble". Et on le commercialise pour ceux qui le veulent aussi.

Rassurez-vous j'assouvis un peu ce fantasme grâce à ma caisse à outils... Et mon homme pour le support technique, merci !


2) Imaginer des habits pratiques, faciles à mettre et à enlever, éthiques et durables....
Que vous soyez un bébé, un senior, un accidenté, grand, petit, une pin-up, ou aveugle... Des clips, pas de boutons, des encolures souples, des longueurs ajustables.
Oui, petite je voulais être styliste !

Il y a beaucoup de besoins : regardez ces photos.






Avez-vous déjà habillé un nourrisson ? Ne vous êtes-vous pas aussi demandé : mais qui a inventé ça ?

PS : n'essayez jamais devant votre moitié une superbe nouvelle robe (11 euros en soldes) sans être sûre que vous pouvez l'enlever vous même...
1er effet Kiss Cool : "Magnifique ta robe darling"
2ème effet kiss Cool : "Tu n'arrives plus à l'enlever ?"
Moi : "euh non je n'y arrive pas. Elle est coincée..."

C'est ce que l'on appelle un CIE : Changement Identitaire Express. Une minute se sentir comme Marylin puis juste après se rappeler le bon appétit de Maïté, notre amie cuisinière sur la 3...

3) Inventer des slogans publicitaires

PS : Alors qu'on me surnommait jadis la "gachette du Powerpoint", voici qu'avec la nouvelle version, la réalisation de ce slide m'a soudainement donné l'impression d'avoir le niveau de motricité (et de neurones) que l'on a après 8 téquilas frappées...

4) Et si finalement je me lançais?
Maintenant il ne me reste plus qu'à choisir une idée à approfondir. La nuit porte conseil....

J'ai retrouvé la pêche grâce à la frite....

4 commentaires :
Aujourd'hui je vais vous parler du jour où j'ai enfin trouvé le sport idéal. Avant d'en arriver là, j'ai eu un long parcours sportif.

Petite, j'ai fait du poney pendant 6 ans.
Quand je suis rentrée à la maison après mon premier cours, je me souviens de cette réflexion : "tiens, les enfants ont de drôles de noms ici : Chiquito, Caramel....".Il s'agissait en fait des noms de poneys...
Mes exploits hippiques sont d'ailleurs toujours immortalisés sur une cassette vidéo (d'un format préhistorique) sur laquelle je fais un vol plané digne de vidéo gag.

En effet, mon poney avait décidé de stopper net sa course, afin de battre son propre record de "lancer de cavalière" sur le sol.
D'ailleurs les éclats de rire de mon frère et mon cousin qui filmaient ce saut majestueux sont eux aussi toujours sur la cassette...

En même temps que le poney, j'ai fait de la danse classique. Il m'a fallu environ 5 ans pour réaliser que je n'avais pas hérité de la grâce maternelle et grand maternelle (pourtant ballerines).

Vers 12 ans, ce fut mon époque Chris Evert : cours de tennis.

A 14 ans : ma période karaté pendant 1 an.
Un jour pendant l'entraînement nous faisions des pompes. Tout d'un coup je sens quelqu'un qui me soulève par la ceinture : mon prof. Il me dit "vient faire la même chose devant tout le monde".
Moi déjà au summum de la confiance en moi : "Ah oui?".Et me voici en train de faire des pompes devant 30 élèves. Et là, le prof explique : "Vous voyez ça? Eh bien c'est exactement tout ce qu'il ne faut pas faire!". Ce jour-là j'ai bien saisi le sens du verbe "rougir".

A 16 ans une nouvelle tentative de danse, moderne cette fois, avec mes 2 amies de toujours.
Un an de danse clôturé par un magnifique gala en extérieur devant un public de.... 23 personnes.
Le clou du spectacle ? Un dérapage contrôlé sur le sol encore mouillé (il avait plu juste avant) par ma copine C qui s'est rattrapée de justesse.
Le clou des coulisses ? Je dois demander une autorisation spéciale aux protagonistes de cet épisode inédit non sorti en salle !

Entre 18 et 23 ans : plusieurs tentatives d'inscriptions dans des salles de gym. Là, ma souplesse et mon endurance légendaires ont encore été mises à rude épreuve.

Puis un jour, vers 29 ans, j'ai eu l'idée de tester l'aquagym. Et là : révélation ! Eh oui, en général, les gens qui vont à ces cours ont renoncé à toute activité terrestre depuis longtemps.
Enfin je me sentais à ma place!J'ai découvert tout un nouvel univers fait de "frites", de "pull boy" et de planches.... Autant d'accessoires destinés à vous redonner un corps de sirène....

Bon c'est vrai que j'aurais pu penser plus tôt à un sport aquatique. Car s'il y a un sport où je suis plutôt à l'aise, c'est le ski nautique. Je remercie ici notamment mon cousin Eddy d'avoir conduit inlassablement le zodiac qui a permis à toute la famille de découvrir les joies de la glisse!

Proverbe du jour : Quelque part sur cette terre, dans les airs ou dans les mers, il y a un sport pour toi!

J'ai été payée pour utiliser du scotch

Aucun commentaire :
Certains connaissent déjà ma passion pour le scotch….

Parfois le destin doit être bien fait car figurez vous qu’il existe un métier où scotcher des feuilles de papier kraft sur les murs et mettre des post-it dessus existe...

Si c’est vrai !

Ce métier c’est : le conseil ! Merci à 3M d’avoir inventé toute une palette de post-it pour assouvir le besoin irrépressible de coller des consultants et des personnes qui participent à leurs ateliers!



Car dans ce domaine tout est permis et vous pourrez laisser libre court à votre imagination.

Les post-it rouges sont pour les actions prioritaires,

les jaunes pour les opportunités,

les verts pour les projets en cours,

les roses pour les histoires d’amour !



Il existe aussi des post-it géants comme des feuilles de paperboard que vous pouvez collez au mur. Ceux-là sont mes favoris !

Heu.... tout d’un coup il me semble que je perds votre attention…. ?

Allez j’arrête là pour aujourd’hui !

Je lance un appel aux volontaires

Aucun commentaire :
Aujourd'hui je lance un appel aux volontaires!!

Lancez-vous pour publier ici vos histoires.

Vous qui êtes parti à New York, Singapour, en Australie ou à Toronto, racontez-nous votre aventure. (Spéciale dédicace pour Y,J, J et S qui se reconnaîtront au passage!!).

Vous avez organisé pour la première fois une exposition avec un artiste, comment cela s'est passé?

Vous avez animé votre premier séminaire?

Bon c'est vrai, je sais que mes anedoctes vous passionnent... Mais le blog c'est comme une histoire d'amour ! Il ne faut pas trop de routine, un peu de nouveauté est salutaire.

Alors mes amis, c'est à vous que je m'adresse en premier : je sais que vous avez un jour dans votre vie fait quelque chose qui a sa place ici!

Attendez-vous à avoir de mes nouvelles bientôt!!! Car si vous ne savez pas de quoi je parle moi je sais !

J'ai réalisé le sens des insomnies

1 commentaire :
Aujourd'hui à 6h17 : Une question métaphysique .... A quoi servent les insomnies ?

Dans un passé proche, "avant" d'avoir un enfant, je n'avais pas vraiment médité sur cette question. Depuis peu, c'est un sujet familier et cette nuit je viens d'avoir des éléments de réponse...

Il y a encore 2 heures je dormais profondément quand j'entends une petite voix qui m'appelle : "Maman?". J'ai alors l'impression d'être dans un ascenseur qui monte brutalement du sous-sol au 30 ème étage et avant que ma deuxième paupière ne soit ouverte un petit être de 84 cm vient dans le lit, réduire "ma part de matelas" de 88%.

Soit... Je vais essayer de me rendormir. Car oui les conditions sont optimales.

En effet, ma chambre est devenu la première cabine de soin nocturne ouverte à 4h32.

Voici le programme :
- massage anticellulite par mini pieds pétrisseurs sur mes cuisses : ma fille
- massage du dos et "coussinets puncture": mon chat
- musique new âge, compilation "snoring on the beach" : mon homme

Après ce soin nommé "vitalité au clair de lune", me voici bien réveillée. Que vais-je faire maintenant ? Tiens, un petit tour à la cuisine ! Voici un 2ème élément de réponse : les insomnies servent à finir les restes. Car il est maintenant 5h57 et finir le saladier d'un délicieux dessert nommé "sopa inglese" (pour ceux qui connaissent) me paraît une excellente option.

Demain matin sur la balance cette option, déjà testée de nombreuses fois, me paraîtra moins bonne... Alors une solution s'imposera. : Faire du sport ! C'est ainsi que j'irai rentabiliser mon abonnement à l'aquagym (comment ça, ce n'est pas un vrai sport?). Encore une des vertus des insomnies!

Y en a-t-il d'autres ? Eh bien je crois. 2 bonnes fées m'ont récemment offert une palette de crèmes, masques..... Il y a encore 8h, je me disais que prendre soin de moi serait un plaisir ces prochaines semaines.
je viens de voir mon visage dans le miroir, et j'ai un peu changé de perspective...


Prendre soin de moi sera une nécessité ! Tiens je crois que toute à l'heure je vais inaugurer ce masque "éclat intense et teint frais"!

Enfin, dernier élément de réponse : les insomnies servent bien sûr à alimenter les blogs !

Je vous dis bonne nuit à tous !

Ou plutôt bonjour!

J'ai découvert les mystères d'Amsterdam

Aucun commentaire :
Voici un récit inspiré de Miguel que je remercie pour son histoire.

"Je vais vous raconter ici mon séjour le plus court en entreprise.


Près de 20 ans de carrière et deux employeurs. Ou presque ! Il y en a eu un troisième entre les deux. Le point de départ : ma décision de quitter mon premier job.

Le déclic ? Quand mon nouveau patron m’a dit : « Où en êtes-vous de vos objectifs annuels ? ». Une précision : C’était le 15 janvier..

Ces mots m’ont beaucoup motivé… Pour démissionner.
Une fois libéré de celui surnommé« le psychopathe», je rejoins mon nouvel employeur.
Premier round : celui qui m’avait embauché prend une autre fonction et me présente... le stagiaire?
Non, c’est son remplaçant, c'est-à-dire mon futur boss...

Deuxième round: « Voici votre nouveau bureau. Ici nous prônons l’autonomie, la réactivité…. ». Pour les novices voici la traduction de ce message codé.Traduction 1 = Rangée 18 dans l’open space, derrière l’imprimante.

Traduction 2 = Adieu les 3 S !

Vous ne connaissez pas la théorie des
3 S?

Elle est issue du livre "Glandouille : Secrets of an astonishing behavior", chez Relax Press, 2005.

Comme vous l’imaginez, je commençais à douter de mon épanouissement futur dans ce lieu. Le destin m’est venu en aide.

En effet, le lendemain, je rencontre une équipe qui aurait besoin d'une bonne séance d'UV.
- Moi : "Salut les gars vous n’avez pas l’air très réveillés ce matin, vous rentrez d’un séminaire? "
- Eux : "On a encore passé la nuit à Amsterdam… "
Je me dis qu’on a le sens de la cohésion d’équipe dans cette entreprise!
- Eux : "d'ailleurs la clim est en panne il fait -5°"
-Moi : "Ah...?"
- Eux : "Oui tu sais c’est en panne au 3ème étage".

Je découvre à ce moment que les salles de réunion s’appelaient : New York, Tokyo, Amsterdam…. Ce signe du destin m’a éclairé ! Coup de chance : j’avais dit non à une autre proposition juste 2 semaines avant.

Je rappelle et me ravise. « Au fait, je vous ai dit non il y a une semaine et si c’était oui finalement ? »Ce le fut. C’était il y a presque dix ans.
Comme quoi vive les plans B !

J'ai compris l'importance de stériliser les biberons‏

Aucun commentaire :
Chers lecteurs,
Aujourd'hui voici une histoire qui démarre dans les airs et qui devient très terre à terre !

Merci à Jean Mouloud pour ce récit en exclusivité pour vous...

"Ça commence très loin du sujet…. Retour de week-end entre amis.

Décollage de Quiberon vers Paris dimanche en fin d’après-midi, vol de deux heures.
Vous savez, dans ces avions plus petits qu’une voiture à l’intérieur…et bien sûr dépourvus de « commodités », comme on disait jadis.
L’erreur a été de boire une bière juste avant de partir.

Arrivée à l’altitude de 1500 mètres …

Première gêne. Vite tourner son attention sur les instruments, la carte, la radio, la météo…

Ça monte lentement.

A 2000 mètres, ça commence à être difficile de penser à autre chose.

Ça monte toujours.

A 2500 mètres, une décision s’impose : atterrissage d’urgence ou débrouillardise.

Appel de cabine : « l’un des passagers dispose-t-il d’un récipient pour…euh, juste vous en avez un ? ».

Petite précision : je suis un homme.

L’inventaire est chiche : pas de bouteille, pas de verre, rien de tout cela…
Et là : Eurêka ! C’est la petite tête blonde endormie à l’arrière qui donne involontairement la solution en poussant juste un petit soupir.

Le biberon ! Je passe sur la performance technique de se redresser dans l’habitacle exigu pour accomplir ce qui devait l’être et sur la renonciation, ce jour là, à une certaine pudeur…

Stérilisez bien vos biberons : vous ne savez jamais à quoi ils ont servi !"

Jean Mouloud, un pilote qui a le sens pratique....

J'ai fabriqué des lampes

Aucun commentaire :
Voici mon histoire.

Il y a quelques années, en pleine transition professionnelle (encore !) j'ai eu une idée "lumineuse" !

Lors d'un pélerinage chez Ikéa, je suis tombée en arrêt devant des lampes en plastique.

Et là... Révélation ! Je vais devenir customisatrice de lampes ! J'en ai acheté 5 d'un coup et j'ai commencé.


Il faut dire que la production a été... limitée.

Et j'ai distribué ces exemplaires autour de moi : offerts ! Oui je sais, ce n'est pas un très bon business modèle...


Ce que j'en retiens?
Tout d'abord, se faire plaisir et créer c'est bon pour le moral. Ensuite réaliser concrètement ces lampes m'a révélé que je ne suis pas une solitaire, ni une vraie business woman ! Mais que j'adore la "bidouille artistique" (oui c'est un nouveau concept) !



Au fait dans la série il y a eu aussi : création de T-Shirt (3!) uniques, collages....

Et rassurez-vous ce n'est pas fini !

La preuve ici : http://recyclageco.canalblog.com/archives/2009/09/15/15065142.html

J'ai assisté à un congrès de Feng Shui

Aucun commentaire :
Faire circuler l'énergie...

Depuis longtemps je suis une passionnée de l'aménagement de l'espace. Commet faire pour se sentir bien au bureau, chez soi? Comment rendre un lieu acueillant? Collaboratif?

Mon terrain d'expérimentation favori est mon appartement, au grand dam des habitants du lieux qui ne retrouvent jamais plus de 2 mois les choses au même endroit!


Mon outil favori est le scotch et mon rêve est un mobilier modulable, déplaçable et recyclable à volonté! Tous ces éléments réunis convergent naturellement vers le Feng Shui!

Je me suis dit ceci est peut être ma voie, allons explorer plus dans ce domaine. Et me voici à Turin pour un congrès international de Feng Shui.
http://www.torinofengshui2008.it/fengshui/Viewer

Ironie du sort, ma chambre d'hôtel (design) était tout sauf Feng Shui!Elle aurait pu s'appeler "Pierre Tombale".Tout en béton et pas un seul tiroir!

Le congrès commence et pendant 3 jours des intervenants de tous pays exposent des cas pratiques, présentent différentes approches.
L'énergie de la ville de Hong Kong, la ville de Milan à travers les âges, comment construire une maison en tenant compte du lieu, comment changer l'agencement d'une entreprise pour renouer avec le succès....

Ce fût une bonne ouverture d'esprit, avec quelques très bons intervenants. Cependant, j'ai réalisé que ce n'était peut être pas un métier pour moi qui n'ai jamais touché à une boussole ! Mais qui sait, un jour peut-être?

Le meilleur moment du congrès ? Ma rencontre avec 2 praticiennes Feng Shui, Marie-Lise et Natalia que j'embrasse ici au passage !

Ce que j'en retiens? Aller jusqu'au bout de ces idées pour ne pas avoir de regrets.

J'ai teint mes cheveux en blond platine

1 commentaire :
Dans ma jeunesse, il y a quelques années, j'ai décidé de changer de tête... Je traversais une période où j'avais besoin de sentir que je pouvais "faire bouger les choses".

J'en avais déjà parlé à mon coiffeur et un jour, j'ai sauté le pas. Je veux une couleur blond platine ! Marylin à côté du résultat final, c'était soft...

Premier choc : le rinçage !

Il y avait un miroir au plafond et je vois que mes cheveux sont presques transparents sous l'eau ! Ensuite après la "décoloration", pour ne pas faire les choses à moitié, le coiffeur me propose un petit maquillage... pour aller avec ma nouvelle "allure".

Le résultat me plaît car j'ai vraiment une nouvelle tête. Me voilà en train de faire un chèque (gros !) et de penser à mon retour à la maison, avec un shampoing tout violet en cadeau pour raviver la couleur.

Mon chien: Il me regarde d'un air étrange quand j'arrive à la maison....

Ma mère : Je vois pour la première fois de ma vie autre chose que de l'amour maternel dans ses yeux

Mon père : Lors d'un dîner avec lui et un client, il dira 4 ou 5 fois dans la soirée : euh vous savez ma fille n'était pas blonde platine avant..."

Mon frère : "Je te présente ma ... soeur"

Mes amies et mon petit ami de l'époque : les réactions furent.... on va dire... mitigées!

Le meilleur commentaire ? Un de mes profs de fac avec qui je me retrouve dans l'ascenseur et qui ne reconnaît qu'au bout du trajet. "Ah c'est vous ?! Vous êtes surprenante!". Merci encore Monsieur D.!!

Ma vie de blonde n'a duré que 3 mois, durant lesquelles j'ai ressenti une certaine fraternité avec....les lapins albinos!

Si c'était à refaire je le referai sans hésiter !

Car avec une tête pareille j'ai pu mesurer que mes proches m'aimaient suffisamment pour sortir en public avec moi!!!



sources photo :
http://www.beaute-femme.org/blog-femme/coiffure-blond-431
PS : bien sûr c'est très très très loin de la tête que j'avais !